C’est un classique de l’Eurovision : la carte postale est nécessaire pour faire la transition entre deux prestations. Elle laisse à l’équipe technique le temps d’apporter des éléments du décor sur la scène si nécessaire et aux artistes de se placer. Chaque année, le pays hôte offre une série de cartes postales ayant en général un certain thème : soit présenter l’artiste dans son pays ou dans le pays hôte ou bien dans les deux ; soit faire découvrir le patrimoine du pays hôte ; soit laisser la liberté aux artistes de présenter ce qui leur tient à coeur. Voici donc notre première série de cartes postales qui met à l’honneur le Portugal.

Le Portugal est le pays du fado, des azulejos bleus et blancs, de la morue, du Porto (vin doux) et du liège.
Le Liège est l’un des produits naturels les plus typiques du pays. Le Portugal est le plus grand transformateur de liège du monde et assure 53 % de la production mondiale. En outre, la surface occupée par les chênes-lièges sur le territoire correspond à 25 % de sa distribution dans le monde.

Le symbole du Portugal est le coq de Barcelos. Il est symbole de foi, de justice et de bonne chance. La légende raconte que pendant un dîner chez un riche propriétaire de Barcelos (petite ville du nord du Portugal) une partie de l’argenterie fut volée et un des invités fut accusé du fait. Il fut jugé coupable par la cour. En dépit des preuves accablantes contre lui, il clama son innocence. Le magistrat donna à l’accusé une dernière chance de se justifier. Voyant un coq dans un panier près de lui, l’accusé dit : « Si je suis innocent, le coq chantera ! ». Le coq chanta et le prisonnier fut libéré.

Les cartes postales sont toujours intéressantes car elles sont les marqueurs d’un pays, de son savoir-faire, de sa culture et de son patrimoine.

Comme vous le savez, le Portugal est le grand gagnant de l’édition 2017 et organisera le prochain concours chez lui l’année prochaine, il n’a pas participé aux éditions 2013 et 2016 (concours dans les 2 cas organisé en Suède), par conséquent voyons voir ce que le Portugal a présenté ces 3 dernières cartes postales:

  • 2017

Salvador est à Lisbonne, capitale du Portugal. Il nous montre le fameux tramway jaune de la ville.La ligne n°28 qui est la plus célèbre. Cette dernière est née en 1914 et dessert les collines et le centre de Lisbonne. Elle vous emmène au château Saint Georges sur les hauteurs de la ville.

  • 2015

Visite des lieux et monuments emblématiques de Lisbonne, capitale qui borde l’Océan Atlantique. Nous voyons la cathédrale Santa Maria Maior, le pont du 25 avril et le monastère des Hiéronymites.

  • 2014

Suzy est dans une grande salle voûtée carrelé d’Azulejos pour réaliser le drapeau portugais. les azulejos font partie du patrimoine. “Azulejo” est un mot d’origine arabe employé en Espagne et au Portugal pour désigner un carreau de faïence, c’est-à-dire un carreau de terre cuite recouvert d’un émail opaque. Dans ces deux pays, on fit dès le XIIIe siècle un usage fréquent d’azulejo pour revêtir et orner murs, sols, fontaines, plafonds ou cheminées. C’est au Portugal que cet art s’est le plus développé. Après le grand tremblement de terre qui détruit Lisbonne en 1755, la fabrication des azulejos s’est faite en grande quantité car il fallut tout reconstruire rapidement. La fabrication traditionnelle de l’azulejo demeure aujourd’hui encore présente à travers tout le pays. On voit même à Lisbonne des stations de métro recouvertes d’azulejos.

Conclusion : Dans ces cartes postales, le Portugal nous montre majoritairement sa capitale Lisbonne et son patrimoine architectural.