MARDI 20 AVRIL

La délégation australienne l’a confirmé via Twitter : elle n’effectuera pas le déplacement jusqu’à Rotterdam, en mai prochain.

Montaigne participera donc à cet Eurovision 2021 par le biais de sa prestation de secours. Cette procédure a reçu l’aval du Groupe de Référence. Les raisons sont à trouver dans la situation sanitaire actuelle et les difficultés liées aux déplacements hors de l’Australie.

La délégation australienne a remercié l’UER et la production néerlandaise pour leur travail, leur soutien et cette participation à distance. De son côté, le superviseur exécutif du Concours, M. Martin Österdahl, a regretté cette impossibilité de déplacement, mais s’est dit heureux que Montaigne puisse malgré tout concourir.

La chanteuse, elle, s’est déclarée triste de ne pouvoir être présente en personne, mais reconnaissante de participer à l’événement.

VENDREDI 23 AVRIL

Montaigne a réagi à la décision de la SBS de ne pas effectuer de déplacement jusqu’à Rotterdam. Elle a rappelé le peu de place laissé au choix. L’Australie ne connaît pour l’instant aucun cas de Covid et donc, de sérieuses limitations de franchissement de ses frontières. Par conséquent, la SBS a engagé un assesseur de risques indépendant pour évaluer l’opportunité d’un voyage aux Pays-Bas. Ses conclusions ont été négatives : la chanteuse et la délégation auraient couru de trop grands risques de contamination.

Montaigne a souligné la situation difficile au niveau mondial et déclaré qu’elle ne souhaitait pas être celle qui ramènerait le virus sur le sol australien. Elle préfère donc que pour cette année, l’Eurovision se déroule à distance pour des motifs de sécurité et de santé. Pour la suite, elle gardera le cap de sa carrière. Elle a prévu de sortir de nouvelles chansons après le Concours et d’effectuer une tournée plus tard dans l’année, si la situation le permet.

(avec la collaboration de Pauly)

Crédit photographiques – UER