Anouk-290x290Comme l’an dernier, commençons ce long été par prendre quelques nouvelles de nos stars qui nous ont occupé toute l’année et qui sortent maintenant, après avoir surfé (ou pas) tout le mois de mai sur le succès de leur “entry” !

Et commençons cette série avec la plus grande, celle qui a ramené son pays en finale après huit ans de disette, Anouk.

Anouk a sorti son huitième album, “Sad singalong songs” sur son nouveau label qu’elle a créé, Goldilox, d’où l’intérêt de s’offrir la publicité du concours pour lancer cette nouvelle entreprise. L’album a été, comme six des sept précédents, n°1 aux Pays-Bas, mais aussi n°5 dans les Flandres, et n°99 en Allemagne, devenant le premier album d’Anouk à se classer dans le top 100 d’un pays autre que le sien et les Flandres, depuis le premier, “Together Alone”. De même “Birds” est devenu le plus grand succès d’Anouk depuis “Nobody’s wife”. Bref, pari réussi.

anouk-4Anouk n’a pas fait les choses à moitié pour cet album, sorti au lendemain de la première demi-finale. On se souvient qu’elle avait offert le premier extrait aux téléchargements, Stardust. Elle a de même publié toutes les chansons de l’album sur son compte Youtube et a surtout fait réaliser une série de 4 clips dont nous vous avions présenté le premier, celui bien sûr de Birds. Dans les 3 autres, “Kill”, “Pretending as always” et “The good life”, on retrouve non seulement un univers commun, mais surtout des éléments qui reviennent et que vous aller guetter : les oiseaux, les gros chiens, le policier, les lapins… Anouk n’a pas peur de s’y mettre en scène à contre-courant et de façon discrète, en prof de danse, en policière, en maîtresse ou en…  séductrice… Et surtout, vous avez trois extraits absolument brillants. On ne saurait vous conseiller davantage de vous offrir “Sad singalong songs”, de loin le meilleur album de la saison Eurovision !