Poursuivons notre passage en revue des finales nationales et partons sans plus tarder pour la Moldavie ! Voici tout d’abord les Loreen, qui vous indiqueront mon opinion personnelle et subjective sur les seize morceaux en lice. Vous trouverez juste après notre habituel sondage, qui vous indiquera l’opinion générale de nos lecteurs.

LES LOREEN

Loreen s’était résignée et elle a eu raison cette année encore. La sélection moldave, c’est comme la soupe à l’oignon : lourd et indigeste, mais il y a toujours des croûtons qui surnagent.

 ChansonsCommentairesLoreen
Anna Odobescu – AgonyCa crie, ça crie, Jésus que ça crie ! Trois minutes de cris. On se croirait au théâtre kabuki. Cris se voulant ballade rock à guitares électriques. Mais non, juste cris.
Anna Timofei – EndlesslyEncore une suédoiserie des soeurs Persson. Pas mauvais en soi, mais voix perchée d'Anna, vite crispante. Petite mélodie de contes de fées. Avec autre interprète aurait pu atteindre l'appréciable.
Bella Luna – MomentsVieille ballade romantique par duo à l'ancienne. Conviendrait encore pour soirée touristique à Chisinau, dans piano-bar. Mais pas le niveau pour Eurovision 2018.
Che MD – Inima-n stanga Bouillie indistincte entre rock russe soviétique et chanson moldave foklorique. Fusion ratée et supplice pour les oreilles.
Constantin Cobilean – Numai Tu Encore du rock lourd d'époque soviétique. Littéralement insupportable et inécoutable. Char d'assaut musical écrasant tout sur son passage, y compris la notion de musique.
Doinita Gherman – Dance In FlamesNon ? Si : les soeurs Persson ! Mais donnent ici le meilleur d'elles-mêmes. Morceau dansant, facile, plaisir assez coupable, mais très agréable. Doinita porte bien le tout. Colle à sa personnalité. Plus subtil que ses essais précédents. Dans la lignée de "Hey Mamma".
DoReDos - My Lucky DayAssez semblable à la précédente. Très produit, très industriel. Mais mélange réussi entre pop commerciale et instruments traditionnels. À nouveau dans la lignée de "Hey Mamma". Proposition professionnelle et convaincante.
Felicia Dunaf – AlienProduction amateur assez impersonnelle. Beaucoup de produits synthétiques en arrière-fond. Prestation vocale et prononciation approximatives. Ne retient pas l'attention.
Ilia Soroceanu & Dasha DaGro – Minds & VeinsAutre production fleurant l'à peu près. Usage trop présent de logiciels et d'algorithmes. Répétitif et enfonçant toutes les portes eurovisionesques ouvertes. On sent pourtant la bonne volonté sous-jacente.
Lavinia Rusu – Altundeva Trois autres minutes s'allongeant vers l'infini de l'ennui. Juste pas le niveau pour un concours international de chansons. Trop amateur, trop léger.
Nicoleta Sava – La Esencia Del SurAh, une autre espagnolade ! Très tube de l'été des années 90. Se laisse écouter avec sourire légèrement sarcastique. Rigolo, en fait. Nicoleta y croit, tant mieux pour elle. Pas répréhensible, mais en retard d'une guerre.
Ruslan Tsar – Come To LifeMorceau composé et enregistré via Playskool. Absolument rien à voir ni avec l'Eurovision en 2018, ni avec la production musicale actuelle. Ressemble aux plus mauvaises chansons des années 80.
Sandy C & Aaron Sibley – Once Upon A TimeAu delà du titre pompier, belle ballade émouvante, bien produite, bien interprétée. Sort du lot par professionnalisme et émotion. Un bel ensemble, trois bonnes minutes dans le genre.
Tolik – Broken GlassBallade pas aussi bonne que la précédente, mais fort honnête. Très eurovisionesque. Crescendo et tout et tout. Un peu trop cliché pour être remarquable.
Vera Turcanu – Black HeartEncore une ballade rock bruyante. Du moins durant le refrain. Couplets plus calmes, plus intéressants. Mais ensemble tout de même daté et anachronique.
Viorela – The Gates Of LoveBeaucoup de manières et de maniérisme dans ces trois minutes. Ballade au violon longuette et sans inspiration. Plus ennuyeux que honteux. Plus amateur que ridicule.

L’évidence vous saute aux yeux : il n’y a que trois chansons vraiment intéressantes dans cet ensemble. Si vous aimez les ballades, vous choisirez Sandy C et son Aaron. Si vous préférez les morceaux dansants, vous choisirez, selon vos goûts personnels, entre Doinita et les DoReDos. À titre personnel, j’hésite fort entre ces deux derniers et me retrouve bien indécis. La première me fait plus rire, mais les seconds ont plus de potentiel. J’attendrai le soir de la finale et leur prestation respective pour me décider. Mon intuition me dicte cependant que nous retrouverons les DoReDos en mai prochain…

LE SONDAGE

À votre tour de vous exprimer ! Donnez-nous votre avis !

[poll id= »680″]

Nous nous retrouverons donc samedi 24 février pour la grande finale de cet O Melodie Pentru Europa ! À très bientôt !