C’est donc ce samedi qu’a eu lieu la première demi-finale de Destination Eurovision 2019, une soirée d’émotions, entre joie, tristesse, rires, larmes et hallucinations. Dans l’attente de la deuxième demi-finale, revenons sur les moments marquants de cette première soirée, ainsi que sur les réactions aux qualifications.

CHIMÈNE BADI

Chimène termine donc deuxième, portée par le vote du public. La chanteuse s’est livrée avec sincérité et franchise, racontant ses doutes, son album mal accueilli, la perte de l’envie de chanter, puis l’espoir renaissant et la volonté de retrouver le public, de se confronter à de nouveaux défis et d’ouvrir une nouvelle page.

Chimène a reçu des commentaires élogieux des trois experts. Christophe Willem l’a complimentée sur sa superbe prestation vocale. Il a trouvé que Là-Haut était un écrin parfait pour sa voix. Il a également beaucoup apprécié sa mise en scène et été marqué par la prestance de la chanteuse. André Manoukian a partagé l’analyse de Christophe et souligné le courage qu’il avait fallu à Chimène pour descendre dans l’arène, se confronter à d’autres compétiteurs, parfois moins connus. Vitaa a dit son admiration pour la chanteuse et l’a comparée à une boxeuse prête à arracher la victoire.

Après sa qualification, la chanteuse a remercié toutes les personnes ayant voté pour elle et répondu aux questions de ses fans sur Facebook.

Share

Quant à moi, j’ai trouvé que Chimène nous a offert la prestation vocale la plus réussie de la soirée. Elle a été la meilleure et surpassé tous les autres candidats. Sa force et son talent ont éclaté à l’écran. Sa qualification était justifiée et méritée. Reste que sa chanson manque de force et reste assez vieillotte par rapport aux standards actuels de l’Eurovision. Mais si elle partait pour Tel Aviv, nous n’aurions pas à en rougir.

Sur les réseaux sociaux, la plupart des avis rejoignaient le mien : une grande chanteuse au service d’une chanson moyenne et sans originalité. Vous-même étiez d’accord : Chimène a tout donné et s’est montrée impériale. Dommage que Là-Haut manque de force et de surprise.

SILVÀN AREG

Silvàn aura été la grande révélation et la grande surprise de cette première demi-finale. Il s’est qualifié grâce à une prestation très réussie et une mise en scène marquante, terminant deuxième chez les jurés et quatrième chez les téléspectateurs.

Silvàn s’est montré tout aussi honnête, détaillant sa première carrière de rappeur, puis sa deuxième de professeur d’éducation physique. Il a expliqué avoir vécu des moments magnifiques, puis avoir voulu consacrer du temps à sa famille. Après neuf années de silence assumé, Silvàn signe ici son retour à la musique, dans un registre différent, plus semblable à celui de Claudio Capéo et de Doutson avec lesquels il collabore activement.

Les experts ont eux aussi apprécié la proposition de Silvàn. Vitaa a surtout aimé le mélange audacieux entre variété française et rap urbain. Et si la composition l’a surprise, elle a été conquise par son interprétation. Elle a ainsi passé trois excellentes minutes. Christophe a partagé son avis et a tout adoré, chanson, interprétation et visuel. Il a trouvé Le petit Nicolas très frais et très français. Il s’interroge cependant sur l’impact que la chanson aurait à l’Eurovision. Parviendrait-elle à toucher les téléspectateurs européens et à les fédérer ? La question demeure ouverte.

Après sa qualification, le chanteur a remercié ses soutiens et son équipe et salué l’ensemble des participants.

Quant à moi, j’adore Silvàn en tant que chanteur. J’aime bien sa chanson, mais sans plus. Je suis comme Christophe Willem : je ne pense pas qu’elle toucherait un très grand nombre d’Européens. Donc, une victoire de Silvàn ne m’emballe pas plus que ça.

Sur les réseaux sociaux, ils ont été très nombreux à s’enflammer pour Silvàn et sa chanson. Le rythme entraînant et la mise en scène innovante ont recueilli tous les suffrages. Vous aussi vous avez sensibles au visuel, à la créativité et à l’authenticité de la prestation, tout en concédant que ces trois minutes étaient très franco-françaises. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? À près tout, certains pays proposent des chansons très caractéristiques de leur variété traditionnelle et obtiennent de très bons résultats.

AYSAT

Voilà la plus surprenante des quatre qualifiés. Ayant terminée dernière du télévote, Aysat a été portée à bout de bras par les jurés qui l’ont classée troisième. Aysat aura en tout cas gardé de bout en bout son sourire éclatant et sa joie de vivre, un véritable rayon de soleil.

Aysat a toujours rêve de devenir une chanteuse professionnelle, mais n’aurait jamais songé à l’Eurovision. Elle l’a avoué avec sincérité et souhaite à présent faire connaître sa musique et entendre son message. Cette expérience est nouvelle pour elle, mais elle en profite avec intensité.

Contrairement aux téléspectateurs, les experts ont parfaitement entendu et compris Aysat lors de sa prestation. Vitaa a ainsi beaucoup aimé la prestation de la chanson et a été ravie de trouver ce genre musical à l’Eurovision. Elle a été positivement marquée par la chorégraphie et la mise en scène, qui lui ont donné envie de se lever pour danser. Elle a cependant émis quelques réserves quant au texte, qu’elle juge cru, et son impact au Concours. Christophe était du même avis : le texte est très osé pour l’Eurovision. Mais il a lui aussi trouvé Aysat très solaire sur scène.

Après sa qualification, Aysat a remercié ses soutiens et leur a donné rendez-vous pour la finale.

Quant à moi, je suis comme les experts. J’ai adoré Aysat, son sourire et sa prestation, mais je ne pense pas que sa chanson convienne pour l’Eurovision. Les paroles sont trop crues. Les commentateurs sur les réseaux sociaux ont aimé eux aussi l’énergie d’Aysat, mais regretté que l’on n’ait quasiment rien entendu à sa prestation vocale. Beaucoup ont pensé que cela a eu un impact sur ses résultats et que cela explique sa dernière place au télévote.

Vous, vous avez surpris de sa qualification et vous êtes interrogés sur la médiocrité du son. Vous avez trouvé l’ensemble sympathique et dynamique, mais vous ne pensez pas que cela aurait beaucoup d’impact à l’Eurovision. Vous attendez à présent sa prestation en finale, pour vous fixer un avis définitif.

BILAL HASSANI

Bilal a réellement été le roi de la soirée : il a en effet survolé ses concurrents, raflant les premières places dans le cœur des jurés et des téléspectateurs. Au final, il remporte cette première demi-finale, avec 49 points d’avance sur sa dauphine Chimène. Bilal a ainsi montré qu’il était le grand favori de ce DE 2019.

Le moins qu’on puisse dire est que Bilal ne laisse personne indifférent. Il suscite commentaires, intérêts et attention. Il faut lui reconnaître ce mérite : il remet l’Eurovision en lumière. Soutenu par Madame Monsieur, Bilal cite Conchita Wurst en exemple. L’Eurovision demeure un rêve pour lui. Un rêve plutôt bien parti, puisque la vidéo de Roi dépasse à présent les 3,6 millions de vue sur YouTube, un record pour une chanson de sélection nationale française.

Nos experts ont été partagés sur la prestation de Bilal. Au vu de l’engouement sur les réseaux sociaux, Christophe Willem s’attendait à quelque chose de plus sensationnel et a donc été déçu. Quant à Roi, il aime le message de respect et de tolérance qu’elle porte, ainsi que les nombreuses références à l’histoire personnelle de Bilal. Mais il faudrait retravailler la mise en scène pour que le chanteur rayonne plus sur scène et qu’il y ait encore plus d’émotion dans la prestation. André a trouvé la chanson très belle, mais Bilal encore fragile. Et il n’a pas été convaincu par sa prestation vocale, qui aurait pu être plus juste et plus puissante. Quant à Vitaa, elle a apprécié que Bilal se démarque autant. Elle l’a félicité pour sa prestation et l’a encouragé à demeurer lui-même sans faire attention aux remarques des autres.

Après sa qualification, Bilal a remercié son équipe et ses fans, qu’il appelle donc “mes vies”.

https://twitter.com/iambilalhassani/status/1084226498897330176

Quant à moi, je n’ai pas été convaincu par sa prestation. Le personnage l’emporte sur le chanteur et il a tendance à en faire trop. Quant à la justesse, elle peut être encore améliorée. C’est là mon opinion et le problème de cette candidature : elle repose plus sur la personnalité du chanteur que sur la chanson elle-même ; plus sur le visuel que sur le vocal. D’un autre côté, le morceau parle de lui, logique donc qu’il se mette lui-même autant en avant. Mais enfin, quoi qu’on en dise, Bilal demeure le grand favori.

Inutile de compter sur les réseaux sociaux pour se faire un avis nuancé sur sa candidature. Notons déjà le côté positif de la chose : on en parle beaucoup, énormément et du coup, on parle tout autant de l’Eurovision. Du coup, tout le monde y va de son commentaire et de son analyse, jusqu’à Philippe Manœuvre, qui apparemment, n’aime pas du tout. En bref, il y a ceux qui adorent et qui voient déjà Bilal remporter l’Eurovision 2019. Il y a ceux qui détestent et qui sont convaincus que la France va terminer dernière. Il y a ceux qui vénèrent Bilal l’homme, Bilal le chanteur, Bilal le personnage. Et il y a ceux qui le haïssent et le méprisent pour tout ce qu’il est. Le débat vole parfois très bas…

Vous-même êtes déjà prêts à ce que Bilal s’envole pour Tel Aviv. Mais vous émettez des réserves quant à la chanson et vous doutez qu’elle puisse arriver très haut dans le classement final. À suivre…

LES ÉLIMINÉS

Touchons tout de même un petit mot des éliminés. Vous vous en doutez : j’ai été très triste et très déçu de l’élimination de Lautner. La qualification leur a échappé de peu. Ils terminent cinquièmes, portés par le jury, mais pas par les téléspectateurs, qui les ont classés avant-derniers. Les experts avaient été assez critiques à leur égard, notamment quant à leur mise en scène, plutôt maladroite. Moi-même, je vous avoue avoir été déçu de leur prestation. Mais bon, je continuerai à suivre leur carrière et vous donner de leurs nouvelles ! Le groupe a remercié tous ses soutiens.

https://twitter.com/lautnermusic/status/1084439033529487360

Mazy a remercié sobrement les personnes ayant voté pour elle.

Battista Acquaviva s’est réjouie de sa troisième place au télévote et félicité Bilal pour sa victoire.

https://twitter.com/BattistaAcquavi/status/1084227480771350532

Naestro ne s’est pas encore exprimé. En revanche, et nous terminerons par là, Florina a posté un message fort relayé.

https://twitter.com/FlorinaPerez1/status/1084535206139383811

Affreusement déçue du “nul point” que lui ont attribué les jurés, la chanteuse a remercié ses fans. Elle a décidé à présent de prendre du recul pour surmonter l’épreuve.

À samedi pour la deuxième demi-finale !

(avec la collaboration de Pauly)