Et je coule, coule, coule, coule, coule

Ouais je coule, coule, coule, coule, coule

Selon les lois de l’attraction


Mâle oméga, je cherche à me refaire un nom

Mais que les nuits sont longues sur les rebords du monde

Au pied des podiums et des panthéons

Pris dans les lois de l’attraction

Mon anonymat cherche à se refaire un nom

Depuis les branches qui cassent, les cordes qui lâchent

J’irai prendre ma part de la part du lion

2020 restera inscrite dans les mémoires collectives – pour les raisons que nous savons, notamment dans celle de Madame Monsieur. Car pour Émilie et Jean-Karl, 2020 sonne comme l’année des naissances : celle de leur fils, César, toute récente (et pour laquelle nous les félicitons chaleureusement), mais aussi celle de leur deuxième bébé, musical cette fois, à savoir leur nouvel album, Tandem.

Par une soirée d’octobre 2015, j’assistais à l’enregistrement de la 500ème de Taratata en direct du Zénith de Paris pour fêter le retour de la mythique émission. Dans la liste des invité.e.s : Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, l’immense Christophe (qui nous a malheureusement quitté en avril dernier), M. Pokora, Véronique Sanson (qui inaugurèrent la soirée avec un joli duo sur Chanson pour une drôle de vie), Louane, Kendji Girac, Maître Gim’s, Patrick Bruel, Alain Souchon, Vianney, Cat On Trees, la famille Chedid, et j’en passe … Parmi eux, le rappeur Youssoupha, aux côtés d’un duo que je découvrais ce soir-là et qui l’accompagnait sur son titre Smile : Madame Monsieur. Je fus immédiatement séduit, et autant dire ravi de les découvrir plus de deux ans plus tard sur la setlist de la première édition de Destination Eurovision qu’ils remportèrent avec Mercy. Nous connaissons tou.te.s la suite : une treizième place à Lisbonne, la sortie d’un premier album intitulé Vu d’ici (vendu à dix mille exemplaires), et surtout la découverte de la notoriété grâce à leur participation au concours de l’Eurovision.

2019. En cette année, Madame Monsieur avait continué à faire parler d’eux par une nouvelle participation au concours, cette fois en tant que co-auteurs et compositeurs du titre de Bilal Hassani, Roi. À l’approche de l’été, c’est cependant sur les ondes et les plateformes en ligne que nous retrouvons Émilie et Jean-Karl à travers de nouveaux titres réalisés cette fois en duo avec d’autres artistes.

Les lois de l’attraction avec Kyo, Comme si j’avais mille ans avec Kalash et Bandido avec Kpoint et Greg Zlap rencontrent un joli succès et préfigurent ainsi l’amorce d’un deuxième album prévu pour le 20 septembre suivant. Sauf que …

Coup de théâtre ! À quelques jours de la révélation de l’album, Madame Monsieur annonce le report de sa sortie à une date ultérieure. Car entre-temps, la liste des invité.e.s s’est étoffée et a donné au duo l’énergie et la motivation d’enregistrer de nouveaux titres pour compléter l’album.

Le 10 janvier dernier, Madame Monsieur révèle leur duo avec Jérémy Frérot, Comme un voleur, trois mois pile avant la sortie de Tandem prévue pour le 10 avril dernier. Sauf que … deuxième coup de théâtre ! Deux intrus nommés covid-19 et confinement ont entretemps fait leur apparition. Qu’à cela ne tienne, le duo annonce quelques jours plus tard sa future parenté et procède à un nouveau – et ultime – report de la sortie de l’album au 26 juin. Une date ô combien symbolique, puisque ce sont pas moins de vingt-six artistes qui ont collaboré aux vingt-six titres qui composent cette album. Regardez un peu la setlist : Black M, Christiphe Willem, Hatik, Joyce Jonathan, Oxmo Puccino, Soprano, Lili Poe, Claudio Capéro, Slimane, Boulevard des Airs, Trois Cafés Gourmands, Jok’Air, mais aussi des eurostars (on ne change pas les bonnes habitudes) telle qu’Amir, Bilal Hassani ou encore Silvan Areg, candidat de Destination Eurovision 2019, et bien sûr, les fidèles comme Youssoupha.

Résultat ? Un album qui nous remémore la fraîcheur des textes et des sonorités électro-pop qui faisaient le charme de Vu d’ici, mais également frappé du sceau musical des artistes feat, dont la collaboration est allée du “simple” regard à la co-écriture, en passant par l’apport d’une patte textuelle et musicale . On retrouve dans Tandem la diversité de styles musicaux qui fait la richesse et le succès de la scène musicale française actuelle, en témoignent les noms sus-cités qui figurent sur la pochette de l’album. De la variété française au rap, en passant par la pop, Tandem est à l’image du parcours du duo, qui a toujours oscillé avec des collaborations très ouvertes et parfois surprenantes (Stacey Kent, Ibrahim Maalouf, ou encore Line Renaud) et un cheminement entre plusieurs univers musicaux qui leur a donné le goût de l’inclassable, de la rencontre, de la bousculade qui fait la marque de fabrique de ce second album, et que je partage. Certains leur avaient à l’époque fait le reproche d’un manque de singularité et d’être une pâle copie de Christophe Maé (coucou Yann Moix) : je ne suis évidemment pas du tout d’accord. Au contraire, Madame Monsieur parvient selon moi à réaliser avec une certaine intelligence le mariage entre une musique pop grand public et une inclination exacerbée pour des sonorités plus éclectiques et modernes.

De Vu d’ici, j’avais aimé l’énergie singulière, assez indescriptible, et la lumière électrique qui se reflétait tant sur les mots que sur les sons. De Mercy, Comme une reine, Qui sait, 22.11.2013, Au-delà, et des neufs autres titres qui composaient l’album, j’avais apprécié la diversité des thématiques, qu’elles furent du ressort de l’actualité ou de celui de l’intime. Et cela, le duo le manie une nouvelle fois à la perfection dans Tandem aux côtés des nombreux artistes invités qui, tout en venant faire un tour en studio avec leur univers, ne font pas dévier Madame Monsieur de leur route musicale, celle dont ils tracent très bien le chemin depuis plusieurs années à présent, et avec réussite.

Vous l’aurez donc compris, c’est avec enthousiasme que je vous invite à découvrir au plus vite le nouvel album de Madame Monsieur, aussi bien disponible sur les plate-formes de streaming en ligne (dont Spotify, sur laquelle nous vous rappelons que l’Eurovision Au Quotidien dispose d’un profil officiel dans lequel vous pouvez retrouver toutes les playlist disponibles sur le site – ou presque) que dans les quelques rayons de disques physiques qui subsistent. Bonne écoute !

Crédits photographiques : pochette de l’album Tandem