JEUDI 5 DÉCEMBRE

La représentante bulgare, Victoria, a accordé ses premières interviews. Au site Wiwibloggs, elle a déclaré être très heureuse, très honorée et très impatiente de représenter la Bulgarie à l’Eurovision 2020. La chanteuse s’appuiera sur son expérience au X Factor bulgare pour aborder sa participation au Concours. Elle entend rester calme et faire confiance à ses équipes.

Quant à sa chanson pour Rotterdam, Victoria n’a encore décidé de rien. Si cela est possible, elle souhaiterait y mêler le bulgare et l’anglais. Elle envisage plutôt un morceau pop. Surtout, elle veut porter un morceau rempli d’émotions et susceptible de toucher les cœurs des téléspectateurs.

Le message que Victoria portera à Rotterdam sera “Open up yourself“. Elle souhaite que les gens qui ont peur de s’ouvrir aux autres, trouvent en eux la force et le courage de se montrer au monde tels qu’ils sont.

Au site Duma, Victoria a déclaré n’avoir pas hésité longtemps à participer à l’Eurovision pour la Bulgarie. Le choc initial passé, elle a immédiatement compris les perspectives ouvertes et les opportunités offertes. Elle a donc accepté à bras ouverts la proposition de la BNT.

Elle a confié par ailleurs avoir toujours secrètement espéré représenter son pays au Concours. Elle a douté de ses capacités par le passé, mais à présent, elle s’y sent prête. Elle se donnera donc entièrement, corps et âme.

Afin de se préparer au mieux, elle rencontrera Poli Genova et Kristian Kostov. Elle écoutera avec attention leurs conseils et leurs recommandations, car elle souhaite marquer les esprits, elle aussi, en mai prochain.

Prochaine étape pour la chanteuse : écrire sa chanson pour Rotterdam. Elle le fera dans un camp d’écriture, en compagnie de professionnels, qui l’aideront par la suite pour la production de son album. Victoria espère ainsi réaliser un morceau qui mettra en lumière les talents bulgares.

MARDI 28 JANVIER

Victoria est apparue dans un reportage de la télévision publique bulgare et y a révélé de nouveaux détails quant à ses préparatifs.

Un premier camp d’écriture s’est tenu à Sofia, afin de composer plusieurs chansons pour la chanteuse. Elle y a travaillé en compagnie d’auteurs bulgares et suédois. De son côté, Victoria a également écrit une chanson, sa première, qui lui tient particulièrement à cœur.

Un deuxième camp d’écriture s’est tenu à Londres. Victoria y a cette fois travaillé avec des auteurs britanniques.

Et voici le reportage dans son intégralité :

Crédits photographiques – BTN