france-berneLa France s’est vautrée hier soir à l’Eurovision et les sympathiques jumeaux ont terminé bons derniers de la compétition. Une déception qui, pour nous, n’entame pas notre enthousiasme d’un top 5 totalement mérité.

La France en berne en matière de classement, mais également en matière d’audiences. Car hier, le Concours a enregistré une nouvelle baisse par rapport à l’an dernier. Seuls 2,57 millions de téléspectateurs (contre 2,7 en 2013) ont préféré regarder le Concours, contre 6,15 millions qui ont choisi d’assister à la victoire d’un “homme à barbe” à The Voice.

La part de marché (13,6 %) est médiocre, d’autant plus que l’émission a duré très longtemps et que plus une émission est longue, et plus grande est la part de marché. L’Eurovision termine donc sur la troisième marche du podium en terme d’audiences.

On ne peut guère blâmer les Twin Twin, même si une chanson favorite à l’Eurovision nous aurait valu un peu plus de téléspectateurs curieux. On se souvient des très bonnes audiences de 2006 alors que Virginie Pouchain (en tout cas sa chanson) n’était pas particulièrement appréciée des français. De plus, je n’ose pas croire que les français se regardent le nombril au point de bouder une émission de trois heures parce que leur chanson n’a aucune chance de gagner.

Je pense que si l’Eurovision n’a pas fonctionné hier, c’est en grande partie à cause de France Télévisions, qui cette année n’a pas voulu jouer la contre-programmation comme elle le fait d’habitude. En plaçant “Le plus grand cabaret” en face, les français se sont retrouvés hier avec trois émissions de variétés très fortes. Et avec 3,5 millions de fidèles téléspectateurs, Sébastien n’a fait qu’une bouchée de Pilou et Nikolas.

Hier, la France a été placée en soins palliatifs et a désespérément besoin d’un remède miracle pour continuer l’aventure de l’Eurovision avec plus de sérénité.