Hello, chers fidèles lecteurs de l’EAQ ! ! !

            Nous voici repartis comme il y a sept mois dans un nouveau scrutin, où nous allons décider quels sont nos favoris parmi les 20 titres que nous avons couronnés lors des Rétrospectives de 1976 à 1995. Lors de la première élection des Immortels, nous avions offert le trophée à Gigliola Cinquetti, représentante italienne à Copenhague en 1964 avec sa chanson Non ho l’età (devant France Gall et ABBA). Qu’en sera-t-il pour cette nouvelle salve de vainqueurs ? Réponse dimanche prochain, puisque vous avez jusqu’à samedi 5 septembre, à 23h59 pour vous décider. Le mode de scrutin est toujours le même : classez vos dix chansons favorites dans l’ordre et attribuez-leur les fameux 12, 10, 8, 7… et 1 points usuels.

Rappel des titres arrivés premiers de nos votes :

1976 : ROYAUME-UNI : Save your kisses for me par Brotherhood of Man : 249 points

1977 : FRANCE : L’Oiseau et l’enfant par Marie Myriam : 304 points

1978 : ISRAËL : A-ba-ni-bi par Izhar Cohen & the Alphabeta : 203 points

1979 : ISRAËL : Hallelujah par Gali Atari & Milk and Honey : 285 points

1980 : IRLANDE : What’s another year ? par Johnny Logan : 235 points

1981 : FRANCE : Humanahum par Jean Gabilou : 257 points

1982 : ALLEMAGNE : Ein bißchen Frieden par Nicole : 272 points

1983 : ISRAËL : Chai par Ofra Haza : 273 points

1984 : ITALIE : I treni di Tozeur par Alice & Franco Battiato : 200 points

1985 : NORVÈGE : La det swinge par Bobbysocks ! : 281 points

1986 : SUISSE : Pas pour moi par Daniela Simons : 245 points

1987 : ITALIE : Gente di mare par Umberto Tozzi & Raf : 278 points

1988 : SUISSE : Ne partez pas sans moi par Céline Dion : 308 points

1989 : ESPAGNE : Nacida para amar par Nina : 222 points

1990 : FRANCE : White and black blues par Joëlle Ursull : 332 points

1991 : FRANCE : C’est le dernier qui a parlé qui a raison par Amina : 337 points

1992 : ITALIE : Rapsodia par Mia Martini : 292 points

1993 : IRLANDE : In your eyes par Niamh Kavanagh : 188 points

1994 : POLOGNE : To nie ja ! par Edyta Górniak : 244 points

1995 : ESPAGNE : Vuelve conmigo par Anabel Condé : 295 points

Mon Top 10 :

1 point pour Suisse 1986 : Pas pour moi par Daniela Simons

2 points pour Israël 1983 : Chai par Ofra Haza

3 points pour France 1990 : White and black blues par Joëlle Ursull

4 points pour Norvège 1985 : La det swinge par Bobbysocks !

5 points pour Royaume-Uni 1976 : Save your kisses for me par Brotherhood of Man

6 points pour France 1981 : Humanahum par Jean Gabilou

7 points pour Israël 1979 : Hallelujah par Gali Atari & Milk and Honey

8 points pour Pologne 1994 : To nie ja ! par Edyta Górniak

10 points pour Espagne 1995 : Vuelve conmigo par Anabel Condé

12 points pour Italie 1992 : Rapsodia par Mia Martini

RÉSULTATS DES VOTES : Pour cette édition spéciale des Rétrospectives, nous avons été 31 votants à nous exprimer – soit deux de plus que pour la première élection des Immortels. Pendant très longtemps, la course a été menée par le seul titre de cette sélection que je déteste, mais heureusement la tendance s’est inversée et la victoire a changé de main. Allez, découvrons ensemble notre classement :

20. Israël 1978 : A-ba-ni-bi par Izhar Cohen & the Alphabeta : 27 points de 7 votants (maximum 6 points)

19. Irlande 1980 : What’s another year ? par Johnny Logan : 42 points de 7 votants (maximum 12 points de RV)

18. Suisse 1986 : Pas pour moi de Daniela Simons : 48 points de 13 votants (maximum 10 points)

17. Allemagne 1982 : Ein bißchen Frieden par Nicole : 48 points de 13 votants (maximum 10 points)

16. Norvège 1985 : La det swinge par Bobbysocks ! : 51 points de 11 votants (maximum 12 points de J-F)

15. Irlande 1993 : In your eyes par Niamh Kavanagh : 59 points de 9 votants (maximum 10 points)

14. Espagne 1989 : Nacida para amar par Nina : 59 points de 14 votants (maximum 8 points)

13. Italie 1987 : Gente di mare par Umberto Tozzi & Raf : 65 points de 11 votants (maximum 12 points de Duncky)

12. Suisse 1988 : Ne partez pas sans moi par Céline Dion : 74 points de 14 votants (maximum 12 points de Greg)

11. Pologne 1994 : To nie ja ! par Edyta Górniak : 77 points de 13 votants (maximum 12 points de Kikichouchou)

10. France 1981 : Humanahum par Jean Gabilou : 91 points de 16 votants (maximum 12 points de PLG)

9. Royaume-Uni 1976 : Save your kisses for me par Brotherhood of Man : 94 points de 20 votants (maximum 12 points de Pauline)

8. Israël 1979 : Hallelujah par Gali Atari & Milk and Honey : 104 points de 20 votants (maximum 12 points de Julien, Phil et Taron)

7. Espagne 1995 : Vuelve conmigo par Anabel Condé : 112 points de 20 votants (maximum 10 points)

6. Italie 1992 : Rapsodia par Mia Martini : 114 points de 18 votants (maximum 12 points de Valifran et Francis)

5. Israël 1983 : Chai par Ofra Haza : 123 points de 20 votants (maximum 12 points de Zipo et Pascal)

4. Italie 1984 : I treni di Tozeur par Alice & Franco Battiato : 136 points de 16 votants (maximum 12 points de Gérald, Jean-Michel, Minsk, Roland, Gwendal, Philippe et tHEO)

3. France 1990 : White and black blues par Joëlle Ursull : 149 points de 25 votants (maximum 12 points de Denez)

2. France 1977 : L’Oiseau et l’enfant par Marie Myriam : 161 points de 24 votants (maximum 12 points de Benoît, Yvonne et Chloé)

1. France 1991 : C’est le dernier qui a parlé qui a raison par Amina : 164 points de 19 votants (maximum 12 points de Franck, Garfieldd, Yom, Gaël, Marie et Betty)

            Un Top très franco-français, donc, puisque trois des quatre vainqueurs représentant l’Hexagone occupent le podium, le dernier se classant également dans les dix premiers. Les votes ont été particulièrement éclatés, générant ainsi un suspense énorme pour la 3ème place et des scores extrêmement serrés. Quelques surprises, à mon sens : les mauvais classements de l’Irlande, de la Suisse et de l’Allemagne… et la 4ème place de qui vous savez :O À titre personnel, je suis déçu que Mia Martini, Anabel Condé et Edyta Górniak  ne terminent pas plus haut, mais leurs classements n’ont rien de honteux non plus.

            Je vous retrouve le plus vite possible pour un prochain scrutin. Je vais faire mon possible pour dégager un peu de temps entre mes activités professionnelles… mais je ne peux être encore sûr de rien. En attendant, prenez bien soin de vous, et à très bientôt ! ! !