Chers lecteurs, bienvenue dans votre rendez vous du jeudi.

Le thème du jour sera le classement des pays automatiquement qualifiés en finale.

J’entends par là le Big 5 et le pays hôte qui, depuis 2008, sont les seuls à ne pas devoir affronter les affres des demi-finales.

Le chiffre de la semaine est : 19

Il s’agit de la place moyenne obtenue par les 6 finalistes directs en 2019. Et sans Mahmood, le résultat aurait eté encore plus catastrophique avec une 22ème place.

Ces mauvais résultats du pays hôte et des plus gros contributeurs sont-ils une fatalité ? Les pays concernés sont ils en progrès ou plutôt en déconfiture ? La réponse en chiffres :

Sur les 12 éditions où la qualification automatique ne concernait que le Big 5 (ou 4) et le pays hôte, la place moyenne obtenue est la 16ème. Si on ne se concentre que sur les 5 dernières éditions, les 6 finalistes directs obtiennent en moyenne la 18ème position.

Dans le détail, on a une 21ème place en 2015 (avec 3 Big 5 + le pays hôte aux 4 dernières positions), une 16ème en 2016 et 2018, une 18ème en 2017 et une 19ème cette année.

On serait donc plutôt sur une aggravation de la situation.

Qu’en est il pays par pays ?

Sans surprise, c’est l’Italie qui tire son épingle du jeu : 8ème place en moyenne depuis son retour en 2011, 6ème sur les 5 dernières éditions. Mis à part la 16ème position de Francesca Michielin, le pays n’a aligné que des top 6 depuis 2015.

Francesca Michielin, le maillon faible italien

C’est la France qui obtient la médaille d’argent du Big 5 + hôte : 15ème place en moyenne sur 12 concours et même la 14ème si on ne considère que les 5 dernières éditions.

Derrière c’est la débandade: le pays hôte n’a terminé en moyenne que 21ème depuis 2015, idem pour l’Allemagne. C’est pire encore pour le Royaume Uni et l’Espagne qui sont 23ème en moyenne sur la même période.

Si on regarde l’évolution du classement de ces pays, on constate que chacun est en important recul ces 5 dernières années : le pays hôte se classe 16ème si on retient les 12 dernières éditions (5 places plus haut que de 2015 à 2019), l’Allemagne 17ème, le Royaume Uni et l’Espagne 20ème.

L’Allemagne a décroché une 4ème place mais surtout 4 places dans les 2 derniers en 5 ans, l”Espagne n’a obtenu aucun top 20 de 2013 à 2017 contre 3 top 15 les 5 années précédentes. Pour sa part, le Royaume Uni n’a pas retrouvé de locomotives comme Jade Ewen ou Blue sur les concours les plus récents.

Pour le pays hôte, le désamour presque total rencontré depuis 2015 (places 26,5,24,26 et 23) n’était pas de mise auparavant. De 2008 à 2014, le pays hôte avait obtenu quelques places d’honneur et jamais fini plus bas que le 20ème rang avec le norvégien Didrik en 2010.

Didrik nous a donné son coeur mais n’a récolté que la 20ème place

Que vous inspirent ces chiffres ?

Pour ma part, je dirai que la flamboyante réussite italienne et le sursaut français montrent qu’il n’y a pas de fatalité et que chacun peut réussir.

Encore faut il s’en donner les moyens……

Un petit sondage pour finir :

Vous pouvez bien entendu réagir en commentaires. En attendant de vous retrouver jeudi prochain pour une autre chronique, je vous souhaite le meilleur.