Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            L’artiste dont je vais vous parler aujourd’hui est notre troisième Étoile croate après Mustafa Ismailovski et Vice Vukov (respectivement Étoiles # 44 et 80). Il est toutefois le premier des trois à avoir représenté son pays devenu indépendant. Comme vous allez vous en rendre compte, peu d’informations à son sujet sont disponibles sur sa carrière personnelle. Néanmoins, il n’est pas passé inaperçu au Concours, puisqu’il a été le candidat le plus âgé depuis Lale Andersen (notre Étoile # 3) en 1961. Ce record tiendra jusqu’en 2012.

ÉTOILE # 90 : 75 CENT (1933-2010)

        Représentant la Croatie au Concours 2008 à Belgrade au sein du groupe KRALJEVI ULICE

        Titre interprété : Romanca (traduction : Romance)

        Classement : 3° sur 19 – 112 points en demi-finale ; 21° sur 25 – 44 points en finale

            Ladislav Demeterffy naît le 29 janvier 1933 à Zagreb, alors en Yougoslavie. Son père, prénommé comme lui Ladislav, est un musicien amateur mais talentueux, et sa mère Zora est passionnée d’opéra. Il est donc important pour eux que leur fils (que tout le monde surnomme Laci) apprenne à jouer de plusieurs instruments, dont le piano. Au début, le petit garçon voit cela comme une corvée et n’en retire pas beaucoup de plaisir. Malgré tout, il s’inscrit à l’Académie de Musique de Zagreb, où il décroche plus tard son examen de piano.

L’académie de musique de Zagreb, aujourd’hui

Image associée

            Mais ce n’est pas dans la musique que Laci veut faire carrière. Passionné de ski (il sera d’ailleurs membre de l’équipe nationale), il préfère intégrer un service de secours en montagne en Slovénie. Malheureusement, cette activité bien mal rémunérée ne lui permet pas de vivre correctement, et il décide en 1956 d’entrer dans la Marine. Au cours de sa carrière qui durera 19 ans, il visite tout le continent américain, du Canada au Brésil. Il fait également de nombreux voyages sur le continent africain, de l’Afrique Occidentale au Cap. Durant toutes ces années, il découvre d’autres musiques que celle qu’il a étudiée. Et lorsqu’il quitte l’armée en 1975, c’est en tant que musicien de rue qu’il choisit de refaire sa vie.

Les Alpes juliennes, en Slovénie

Image associée

            Parce qu’il a pendant tant d’années écumé les mers du monde et vécu si loin de sa famille, son épouse Đurđa le quitte en 1978 et emmène avec elle leur fille Renat. Cette rupture marque définitivement Laci, qui devient de plus en plus solitaire et ne fréquente pas les professionnels de la musique. De même, il ne se lie avec personne, refusant de refaire sa vie. Jusqu’aux années 1990 où il rencontre le groupe Kraljevi Ulice, formation créée en 1987 par deux musiciens de rue comme lui, Miran Hadži Veljković et Zlatko Petrović Pajo. Le courant passe immédiatement, et ils commencent à donner des concerts ensemble. Par exemple, on les voit se produire sur la scène de la salle Vatroslav Lisinski (où s’est tenu le Concours Eurovision 1990) pour le 20° anniversaire de son inauguration.

La salle Vatroslav Lisinski

Résultat de recherche d'images pour "vatroslav lisinski dvorana"

            La gloire vient sur le tard à Laci. En effet, le groupe – qui est déjà arrivé deux fois deuxième de la sélection croate pour le Concours Eurovision en 2006 et 2007 – décide de rempiler au Dora pour la 3° année consécutive. Ils demandent à leur ami de se joindre à eux, ce qu’il accepte de faire sous le pseudonyme de 75 Cent en référence à son âge. Et cette fois-ci, c’est le triomphe ! En demi-finale, Romanca bat de plus de 2000 voix la chanson arrivée 2° et en finale, le groupe surpasse les célèbres Emilija Kokić et Maja Blagdan (candidates aux Concours 1989 et 1996). Mais arrivée ex-aequo à la première place, la chanson doit être départagée par un jury d’experts, qui décident de faire confiance à Kraljevi Ulice.

La sélection nationale croate de 2008

Résultat de recherche d'images pour "emilija kokic 2008"

            Le choix est judicieux et payant. En effet, lors de la deuxième demi-finale qui se tient le 22 mai, la Croatie fait un score historique : une 3° place avec 112 points (10 de l’ex-République Yougoslave de Macédoine, de la Hongrie et de la Serbie, 8 de la Géorgie, 7 de la Lettonie, de l’Ukraine et de la Biélorussie, 6 de la Suisse, de Chypre, du Portugal et de la Bulgarie, 5 de la Turquie et de la Lituanie, 4 de l’Islande et de la Suède, 3 du Danemark, de l’Albanie et de la République Tchèque, et 2 de la France) ! ! ! C’est à l’heure actuelle toujours le meilleur classement du pays au Concours. Mais comme pour beaucoup d’autres titres avant et après elle, Romanca ne convainc pas suffisamment en finale, où elle ne décroche que la 21° place avec 44 points (10 de la Bosnie-Herzégovine, 8 de la Slovénie, 5 de la Lettonie, 3 de la Suisse, du Portugal et de la Serbie, 2 de l’Allemagne, de l’ex-République Yougoslave de Macédoine, de l’Arménie et du Monténégro, et 1 de la Roumanie, de la Russie, de l’Ukraine et de la Géorgie).

            Après dix ans de concerts donnés avec le groupe, Laci décide toutefois de mettre un terme à sa carrière de chanteur. Il intègre en 2008 une maison de retraite, où il vit jusqu’à début novembre 2010. Parce qu’il se sent soudain mal, on décide de le conduire à l’hôpital Vinogradska de Zagreb, où il est gardé en soins intensifs pendant 15 jours. Il y décède le 19 novembre suivant, créant une vague d’émotion dans tout le pays.

L’hôpital où décède Laci

Résultat de recherche d'images pour "vinogradska bolnica"