Etoiles au Firmament (78) – Grethe Kausland

Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            Après cinq décès d’Étoiles masculines, évoquons aujourd’hui une candidate norvégienne – la 3° représentante du pays des fjords à nous avoir quittés. À l’époque, elle est la première artiste à défendre les couleurs de la Norvège dans un duo mixte. La formule, bien que fréquemment utilisée par de nombreux pays au fil des ans, ne sera pourtant pas une réussite pour la jeune femme et son partenaire.

ÉTOILE # 78 : Grethe KAUSLAND (1947-2007)

        Représentant la Norvège au Concours 1972 à Édimbourg

        Titre interprété : Småting (traduction : Des petits riens)

        Classement : 14° sur 18 – 73 points

            Grethe Nilsen naît le 3 juillet 1947 à Horten, une ville côtière du sud-est de la Norvège. Elle n’attend pas longtemps pour devenir célèbre dans son pays, car elle n’a que quatre ans quand elle monte sur scène pour la première fois, dans une revue. Quatre ans plus tard, elle remporte un concours de chant amateur organisé par une radio norvégienne, ce qui lui permet d’enregistrer son premier titre, Teddyen min, dès 1955. Elle en vendra 100 000 exemplaires.

            Dans la foulée, le cinéma s’intéresse à l’enfant star, surnommée Lille Grethe, qui commence à enchaîner les rôles sur grand écran, comme dans Smuglere i smoking en 1957. À seulement douze ans, elle a déjà sorti dix disques et joué dans cinq films ! Celle qui se dit folle de jazz se produit, de manière d’ailleurs parfaitement illégale, dans des clubs de jazz, et se fait remarquer par son déhanchement d’adulte qui n’est pas du tout à l’image de sa voix d’enfant.

            Dans les années 60, Grethe traverse une période un peu creuse, et se consacre donc à sa vie de famille. Elle se marie en 1966 avec le guitariste de jazz Halvard Kausland, dont elle adopte le nom – patronyme qu’elle conservera même après leur divorce, prononcé en 1979. Le couple a deux enfants, Janne en 1967 et Simon en 1969.

Grethe et son mari Halvard (à droite)

Image associée

            Grethe Kausland revient sur le devant de la scène en 1972 quand elle se présente à la sélection nationale en vue de participer au Concours Eurovision. Småting, qu’elle interprète avec Benny Borg, est choisie pour représenter la Norvège à Édimbourg. Le duo est donc préféré à Hanne Krogh, candidate norvégienne l’année précédente, ou à Kirsti Sparboe (déjà présente à trois reprises sur la scène de l’Eurovision) ou encore aux deux chanteuses du groupe The Bendik Singers, Ellen Nikolaysen et Anne-Karine Strøm, qui retenteront leurs chances avec succès les années suivantes.

Hanne Krogh

Résultat de recherche d'images pour "hanne krogh"

            Cependant, la réussite n’est pas au rendez-vous le 25 mars… peut-être à cause du trop grand nombre de duos mixtes cette année-là (Malte, la Finlande, Monaco, la Belgique et les Pays-Bas ont aussi recours à des couples). Comme tous ces pays, à l’exception des Pays-Bas classés 4°, Grethe et Benny obtiennent une deuxième partie de tableau en ne décrochant que la 14° place, avec 73 points – 7 de la Finlande, 6 de l’Irlande et du Luxembourg, 5 de l’Espagne, du Portugal, de Malte et de la Yougoslavie, 4 de l’Allemagne, du Royaume-Uni, de la Suède, de Monaco, de la Belgique et des Pays-Bas, 3 de la France et de l’Autriche, et 2 de la Suisse et de l’Italie.

            La carrière de Grethe est néanmoins relancée, puisqu’elle intègre dès l’année suivante la formation Dizzie Tunes, avec laquelle elle se produit sur scène pendant près de vingt ans. L’un de leur spectacle télévisé, Sing Sala Bim, obtient même la Rose de Bronze au Festival de Montreux en 1973.

            En 1993, elle relève un défi de taille : dans A star is torn, elle interprète neuf grandes artistes au destin tragique, comme Judy Garland, Billie Holiday, Édith Piaf, Marilyn Monroe ou Janis Joplin ! Le triomphe qui l’attend est à la mesure de sa performance artistique : gigantesque.

            Puis, elle se lance dans une carrière à la télévision, participant à de nombreuses séries – sitcoms ou séries pour enfants – qui rencontrent toutes un énorme succès. Plusieurs prix lui sont d’ailleurs accordés à ces occasions. Atteinte d’un cancer du poumon, elle y succombe le 16 novembre 2007, à Olso. Elle n’a que 60 ans.

La stèle sur la tombe de Grethe

Résultat de recherche d'images pour "grethe kausland"

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Une enfant star qui a su rebondir..

    Certaines années les duos pullulent (7 en 2015 par exemple), d’autres fois c’est le calme plat, 2019 sera à cet égard un petit cru.

    Sinon tu le sais sans doute Francis mais j’ai appris que la concurrente portugaise de 1992, Dina, venait de décéder..

      • Francis A. on 15 avril 2019 at 13:37
      • Répondre

      Oui je l’ai appris hier en consultant Wikipedia. C’est assez triste comme nouvelle, sa chanson était fraîche et légère, et très agréable à écouter. Je lui consacrerai bien sûr un article dans les mois qui viennent.
      Pour ce qui est des duos, il y a des modes en effet. Le Danemark en ce sens a été un vrai précurseur dès 1957 et la formule a fait ses preuves. Mais étrangement, le couple mixte n’est pas à la fête cette année, c’est exact.

  2. Une immense star dans son pays …..et beaucoup de talents…la Norvège est un pays qui me reste en tête avec Alexander rybak….je déteste le personnage mais quel talent quand il joue du violon…merci Francis de rendre hommage a cette artiste magnifique

      • Francis A. on 15 avril 2019 at 18:02
      • Répondre

      Il est effectivement rare que des enfants stars réussissent à avoir une vraie carrière. Beaucoup échouent au bord de la route, mais Grethe a eu l’intelligence de varier les styles, ce qui lui a permis de durer. Bravo à elle.

  3. – Ah le cancer du poumon ! une hantise pour moi car 3 membres de ma famille en sont morts il y a quelques années…

    – Une chanteuse que j’aime bien et dont les styles sont suffisamment différents pour trouver immanquablement une ou plusieurs chansons à mon goût.

    – Quant à sa voix, elle savait la moduler et la placer en fonction de son répertoire : une grande artiste multicartes pour moi.

    – Enfin la chanson pour l’Eurovision à laquelle elle a participé en duo, Le début est plutôt terne mais ensuite, ce n’était pas mauvais du tout. Leur place obtenue est sans doute due à la grande qualité des autres duos en cette année 1972;

      • Francis A. on 15 avril 2019 at 23:34
      • Répondre

      Il est clair que les duos néerlandais, belge, monegasque et finlandais étaient plus marquants. À côté, le titre norvégien semblait bien terne.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :