Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            C’est aujourd’hui l’une de nos plus jeunes Étoiles que je vais vous présenter, puisqu’elle n’avait pas trente ans quand elle nous a quittés. C’est d’ailleurs l’une des plus discrètes, car en tant que bassiste de son groupe, on la distinguait à peine derrière le chanteur si extravagant qu’elle accompagnait. Il n’était donc que justice d‘évoquer dans cette rubrique le premier artiste né en Union Soviétique à disparaître.

ÉTOILE # 64 : Gundars MAUŠEVICS (1974-2004)

        Représentant la Lettonie au Concours 2000 à Stockholm, au sein du groupe BRAINSTORM

        Titre interprété : My star (traduction : Mon étoile)

        Classement : 3° sur 24 – 136 points

        Gundars Mauševics naît le 18 août 1974 à Jelgava, dans le centre de la Lettonie (qui fait encore partie de l’URSS à l’époque). Le jeune garçon, qui joue de la basse, décide de monter un groupe en 1989 avec quatre camarades de lycée, Renārs Kaupers, Jānis Jubalts, Kaspars Roga et Māris Mihelsons. Ce sera Prāta Vētra – en anglais, BrainStorm. Très vite, la réussite leur sourit grâce à des titres qui deviennent extrêmement célèbres : Jo tu nāc en 1992, Ziema en 1993 et Lidmašīnas en 1995.

            Après une première tournée en Allemagne et au Royaume-Uni, les succès s’enchaînent – Tavas mājas manā azotē en 1996 ou encore Viss ir tieši tā kā tu vēlies, Mans draugs et Neatgriešanās en 1997.

            Rien d’étonnant donc à ce que le groupe se présente à Eurodziesma, la sélection nationale pour le Concours Eurovision 2000, auquel la Lettonie va participer pour la première fois. Leur victoire ne souffre pas de contestation puisqu’elle laisse très loin derrière eux Marija Naumova (future gagnante du Concours en 2002), Arnis Mednis ou Yana Kay (représentants lettons en 2001 et 2003). My star se fait tout autant remarquer en Suède puisqu’elle monte sur la 3° marche du podium (un exploit pour la première participation d’un pays) avec 136 points – 12 de l’Estonie, de la Norvège, de la Finlande et de la Belgique, 10 de l’Islande et de la Suède, 8 du Danemark, de l’Irlande et de l’Autriche, 7 du Royaume-Uni, de l’Espagne, de l’Allemagne et de la Suisse, 4 d’Israël et des Pays-Bas, 3 de la France et de l’Ex-République Yougoslave de Macédoine, et 1 de la Russie et de Chypre.

            Un tel triomphe emmène le groupe sur les routes d’Europe, où ils donnent de nombreux concerts, parfois même en première partie de groupes mondialement célèbres comme les Rolling Stones, Depeche Mode ou les Cranberries. Et chacun de leurs albums se vend comme des petits pains !

The Cranberries

Résultat de recherche d'images pour "the cranberries"

            Et puis, dans la nuit du 23 mai 2004 (soit cinq jours après Çetin Alp), c’est la tragédie. Gundars Mauševics, qui roule visiblement trop vite sur l’autoroute qui relie Jelgava à Riga, rate un virage et son corps est éjecté de son Audi 80. On le découvre à cinquante mètres de son véhicule, dans une tourbière. Évidemment, le jeune homme n’a pas survécu à l’accident – il est donc notre cinquième Étoile à décéder dans ces conditions, après Gustav Winckler, Louis Neefs, Carlos Paião et Alan Barton.  

BrainStorm aujourd’hui

Résultat de recherche d'images pour "brainstorm latvian group"

            Les hommages affluent de tout le public à l’annonce du décès de celui que tous ses fans surnommaient Mumiņš, et le groupe BrainStorm prend la décision de poursuivre leur carrière, mais sans en appeler à un nouveau bassiste. Depuis 2004, ils ont sorti quatre albums, dont le dernier cette année, et écumé les festivals européens.