Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

 

Dans le cadre de cette rubrique Étoiles au Firmament, allons ensemble découvrir la deuxième candidate italienne après Claudio Villa à quitter ce monde. C’est également la deuxième participante du premier Concours de 1956, après Dany Dauberson, à abandonner ses admirateurs ici-bas. Elle n’est certes pas la plus célèbre de tous les artistes à avoir tenté sa chance au Concours, n’hésitez donc pas à ajouter en commentaire toute information à son sujet que vous jugerez utile !

 

 

ÉTOILE # 16 : Franca RAIMONDI (1932-1988)

        Représentant l’Italie au Concours 1956 à Lugano

        Titre interprété : Aprite le finestre (traduction: Ouvrez les fenêtres)

        Classement: non communiqué

 

Franca Raimondi naît le 8 juillet 1932 à Monopoli, une petite ville de la côte adriatique dans la région des Pouilles, à environ 40 kilomètres de Bari. Après des études de chant classique et en langues étrangères, elle atteint une notoriété nationale dès 1955 en remportant une compétition de découvertes de nouveaux talents organisée par la RAI. Ce succès lui permet de participer l’année suivante au premier des nombreux festivals de la chanson auxquels elle prendra part, le Festival de San Remo, où elle décroche la victoire en interprétant Aprite le finestre. Ce sera d’ailleurs la première des deux chansons soumises par l’Italie au premier Grand Prix Eurovision de la Chanson Européenne. Toutefois, les votes attribués à chacun des titres présentés n’ayant jamais été communiqués, nul ne sait le classement obtenu par Franca Raimondi. En revanche, il se vendra très bien en Italie puisqu’il atteindra la 10° place des classements nationaux.

De retour en Italie, elle devient pendant deux ans la chanteuse de l’orchestre de Gian Stellari, avec lequel elle participe au Festival de la Chanson de Nice. Puis, elle enchaîne avec Canzonissima – un autre concours organisé par la RAI – et le Festival de Bari. Dans la foulée, elle part pour quelques tournées au Canada et en Amérique, qui lui apporteront une certaine popularité sur place. En 1959, elle est engagée à la radio et chante dans l’émission Solo Contro Tutti. Enfin, elle prend part en 1960 à un autre festival italien de la chanson, le Festival de Naples, avec le titre Canzone all’antica, mais n’atteint pas la finale. 1961 la voit participer au Concours de Zurich avec Mostra le tue vie, puis à celui d’Ischia avec N’ammore a Surriento et Serenade a Taormina.

Malgré toutes ces tentatives, la célébrité ne vient pas vraiment et Franca finit par réduire ses activités musicales, pour ne plus se consacrer qu’à quelques récitals jusque dans les années 80. Elle décède d’un cancer dans sa ville natale le 28 août 1988, âgée de seulement 56 ans, deux jours après Carlos Paião, notre Étoile # 15.

Monopoli, ville où naît et décède Franca

 Résultat de recherche d'images pour "monopoli pouilles"