Hello, chers amis de l’EAQ ! ! !

            C’est aujourd’hui une des premières participantes au Concours que je vais évoquer. Sa carrière n’a pas été très longue (elle ne se destinait d’ailleurs pas à la chanson populaire à l’origine) et elle a toujours fait de la discrétion son principe de vie. Ainsi, peu d’informations ont subsisté à son sujet, et de fait, ses dates de naissance et de décès ne font pas consensus. Redécouvrons donc notre…

ÉTOILE # 112 : Danièle DUPRÉ (1927-2013)

        Représentant le Luxembourg au Concours 1957 à Francfort-sur-le-Main

        Titre interprété : Amours mortes (Tant de peine)

        Classement : 4° ex-aequo sur 10 – 8 points

            Née en 1927 (certains sites indiquent 1938, ce qui semble très improbable si on considère son début de carrière), la jeune Danièle passe son enfance au Brésil avant de revenir en France. Son ambition étant de devenir chanteuse lyrique, elle décide de s’inscrire à des cours de chant mais, trop exigeante envers elle-même et sûrement trop pressée de parvenir au plus haut niveau, elle endommage sa voix et doit renoncer à ses rêves d’opéra.

Le Brésil, où Danièle passe son enfance

Résultat de recherche d'images pour "brésil"

            Elle se rabat donc sur la chanson (art mineur selon Serge Gainsbourg) et publie plusieurs titres qu’elle interprète lors de tournées dans toute la France. Citons : Les Croix (sur une musique de Gilbert Bécaud), Mon seul ami ou les reprises des grands succès Mon cœur est un violon (créé par Lucienne Boyer) et Marjolaine (écrit par Francis Lemarque).

En 1957, elle propose Mon vieux marin à la sélection française pour le tout jeune Grand Prix Eurovision de la Chanson Européenne, mais on lui préfère Paule Desjardins. Qu’à cela ne tienne, le Luxembourg la contacte et lui demande de représenter le Grand-Duché avec Amours mortes (Tant de peine), ce que Danièle accepte aussitôt malgré son peu d’enthousiasme pour le titre à défendre. Sur place, elle récolte toutefois un joli succès et se classe 4° ex-aequo avec l’Allemagne, engrangeant 8 points – 4 de l’Italie, 3 de l’Autriche et 1 du Royaume-Uni. La victoire n’est certes pas pour elle, mais elle gagne une amitié avec la candidate française qui ne se démentira jamais. 

            L’année suivante, elle enregistre de nouvelles chansons, comme La Chanteuse de blues, Sarah ou Paris-Java, mais se rend bien vite compte que l’apparition du rock’n’roll en France met un frein à sa carrière. Par conséquent, elle décide d’y mettre fin quelques mois plus tard et se reconvertit dans la décoration d’intérieur. On lui doit par exemple le terminal de l’aéroport de São Paulo au Brésil, le pays de son enfance. Totalement oubliée du public et du monde médiatique, elle s’éteint le 24 novembre 2013, certains disent en 2015.