Hello, chers fidèles lecteurs de l’EAQ ! ! !

            Laissez-moi aujourd’hui vous faire redécouvrir une chanteuse totalement oubliée, y compris des Eurofans. Alors bien sûr, elle n’était que l’une des trois interprètes du groupe qui représentait son pays au Concours, et son classement final a été bien médiocre, mais son timbre de voix méritait tout de même qu’on se souvienne d’elle. Voici donc un (trop) court hommage à notre…

ÉTOILE # 140 : Patricia FERNÁNDEZ (1957-2016)

        Représentant l’Espagne au Concours 1980 à La Haye au sein du groupe TRIGO LIMPIO

        Titre interprété : Quédate esta noche  (traduction : Reste cette nuit)

        Classement : 12° sur 19 – 38 points

            Patricia Fernández Governa naît à San Sebastian en 1957. Comme pour beaucoup de nos Étoiles, je n’ai rien trouvé sur le Net au sujet de sa jeunesse et de ses débuts dans la musique. Elle n’apparaît sous les feux des projecteurs que lorsqu’elle intègre le groupe Trigo Limpio fin 1979. Le formation, créée quatre ans plus tôt, est déjà très connue en Espagne et en Amérique Latine, en particulier grâce à son plus grand succès, Maria Magdalena (écrit et composé par le célèbre Juan Carlos Calderón, mentor de Mocedades entre autres) – titre qui sera adapté un an plus tard en français pour Julie Piétri, et repris en 2003 par une ancienne de la Star Academy, Jessica Marquez.

            Si Patricia rejoint le trio, c’est parce que la chanteuse d’origine, Amaya Saizar, souhaite se lancer dans une carrière solo. Les Eurofans la verront d’ailleurs en 1984 sur la scène du Concours, avec son groupe Bravo (qui se classera 3ème derrière Herreys et Linda Martin). Ce changement n’empêche pas la TVE de sélectionner d’office Trigo Limpio pour le Concours 1980, qui doit se tenir à La Haye. Mais Quédate esta noche, passé en avant-dernière position, juste avant le groupe belge Telex, ne termine que 12ème avec 38 points – 8 de la Grèce, 7 de la Turquie, 6 du Luxembourg et de l’Italie, 5 du Maroc, 4 de l’Autriche et 2 du Portugal.

            Ce classement médiocre n’entrave toutefois pas le succès du groupe, qui sort un album dans la foulée, et se produit en Espagne tout autant qu’en Amérique du Sud. Il se classe d’ailleurs à plusieurs reprises au sommet des charts en Équateur. Cinq ans après son apparition sur la scène de l’Eurovision, Trigo Limpio sort même une compilation de ses plus grands tubes, Mexico.

            Mais en 1987, Patricia Fernández quitte à son tour la formation pour se lancer dans une carrière solo sous le nom de Patt Governa. Elle est remplacée par une troisième chanteuse, Maite Zuzaola, mais la formation est dissoute un an plus tard. Plusieurs tentatives pour remonter le groupe auront lieu, avec ou sans les musiciens d’origine, mais c’en est fini de l’immense succès que Trigo Limpio a rencontré dans les années 70 et 80.

Un de ses disques en solo

LP "Patt Goberna" de Patt Goberna de segunda mano por 4 € en ...

            Sa nouvelle carrière restant finalement assez confidentielle, Patricia se consacre principalement au cabaret, mais produit aussi les spectacles donnés par sa fille, autrice – compositrice – interprète spécialisée dans le rock alternatif. Elle l’accompagne parfois sur scène lors de ses tournées.

            Atteinte d’un cancer qui la diminue beaucoup, elle met un terme à ses apparitions publiques et avertit ses fans sur les réseaux sociaux qu’elle va devoir s’effacer un peu de la scène médiatique. Trois semaines plus tard, le 27 septembre 2016, elle succombe à la maladie. Ses deux complices de Trigo Limpio, Iñaki de Pablo et Luis Carlos Gil, annoncent sur Internet la nouvelle, qui fait naître dans le public un grand élan de sympathie.