Hello, chers fidèles lecteurs de l’EAQ ! ! !

            Comme c’est souvent le cas lorsque je vous parle d’un musicien membre d’un groupe qui a participé au Concours, le nombre d’informations disponibles sur le Net à son sujet est relativement réduit. Mais cela n’est pas une raison pour l’ignorer ! Allons donc ensemble à la découverte de notre…

ÉTOILE # 138 : Denis ČABRIĆ (1967-2016)

        Représentant la Bosnie-Herzégovine au Concours 2009 à Moscou au sein du groupe REGINA

        Titre interprété : Bistra voda  (traduction : Eau claire)

        Classement : 3° sur 18 – 125 points en demi-finale ; 9° sur 25 – 106 points en finale

            Denis Čabrić naît à Sarajevo en 1967. Il passe une enfance on ne peut plus discrète, puisque je n’ai trouvé aucun renseignement sur sa famille ou sur sa jeunesse. En 1991, il rejoint pour quelques collaborations la formation Regina, fondée deux ans plus tôt par Aleksandar Čović et Bojan Miličević. Bien qu’il ait eu beaucoup de mal à trouver un chanteur, le groupe fonctionne parfaitement grâce à la très belle voix de Davor Ebner et le talent de bassiste de Denis. Très influencés par U2, ils sortent immédiatement leur deuxième album, Ljubav nije za nas.

            Mais Davor Ebner veut se consacrer à une carrière solo et quitte Regina au bout d’un an. Cela n’empêche pas le groupe de continuer à donner des concerts avec des chanteurs rencontrés par petites annonces, et à enregistrer plusieurs albums. Cinq seront publiés avant que le groupe ne se sépare en l’an 2000, quand Aleksandar Čović se lance lui aussi en solo sous le pseudonyme d’Aco Regina. Il participera d’ailleurs quatre ans plus tard à la finale serbo-monténégrine pour le Concours Eurovision.

            Toutefois, aucun des anciens membres de Regina ne rencontre vraiment le succès qu’il espère, et en 2005 l’idée de relancer le groupe pour un festival radio en Serbie s’impose d’elle-même à Čović et Miličević. Avec le retour d’Ebner et la décision de Denis Čabrić de se consacrer à temps plein au groupe, le quatuor d’origine est reformé… pour le meilleur. En effet, suite à la parution de leur album Sve mogu ja, leur notoriété est telle que les Rolling Stones eux-mêmes les invitent à assurer leur première partie lors de leur concert à Budva, le 9 juillet 2007 !

            Un bonheur n’arrivant jamais seul, le diffuseur national BHRT leur demande de représenter leur pays au Concours Eurovision, qui doit se tenir à Moscou au mois de mai 2009. Aleksandar Čović écrit et compose pour l’occasion Bistra Voda, qui va rencontrer un succès tout aussi inespéré que mérité en Russie. Passé en dernier lors de la première demi-finale, Regina se classe 3ème avec 125 points – 12 de la Turquie et du Monténégro, 10 de l’Ex-République Yougoslave de Macédoine, 8 de l’Allemagne, de la Suisse, de la Suède, de la Finlande et de la République Tchèque, 7 du Portugal, de Malte et de la Bulgarie, 6 de l’Arménie, 5 de la Belgique, de la Roumanie et de la Biélorussie, et 3 de l’Islande, du Royaume-Uni et d’Israël. Seule Andorre ne lui donne aucun point. Cet accueil quasiment unanime est réitéré en finale, où les représentants bosniaques décrochent une 9ème place avec 106 points – 12 de la Croatie, de la Serbie et du Monténégro, 10 de la Slovénie et de l’Ex-République Yougoslave de Macédoine, 8 de la Slovaquie et de la Turquie, 6 de la Finlande, 5 de la Suède et de l’Albanie, 4 des Pays-Bas, de la Suisse et de la Bulgarie, et 2 de l’Allemagne, de l’Islande et de l’Azerbaïdjan. Carton plein dans les Balkans, donc, mais pas uniquement 😉

            La participation de Regina au Concours ne sera en fait que le point de départ d’un succès en Bosnie et dans les pays limitrophes qui ne se démentira jamais. Dès le mois de juin suivant, le groupe sort un nouvel album, Vrijeme je, puis un autre en 2011, Kad poludimo. Tous leurs enregistrements sont salués par les critiques et accueillis favorablement par le public.

Désormais confortablement installé, Denis Čabrić peut se consacrer à d’autres aspects de sa carrière, qu’il avait un peu négligés jusqu’alors. Il compose des musiques pour des documentaires de la BHRT, des spectacles pour enfants et des bandes originales de séries télé ou de films – citons par exemple Nebo iznad karajolika, qui raconte l’histoire d’une Française perdue dans les montagnes de Bosnie et qui cherche à regagner la capitale.

Mais moins de trois semaines après avoir donné un concert à Bihać avec Regina, Denis Čabrić fait un arrêt cardiaque alors qu’il passe des vacances en famille à Zadar, sur la côte dalmate. Il décède le 17 août 2016 – 18 ans jour pour jour après Raquel Rastenni, notre Étoile # 43. Il n’a que 49 ans. Il est inhumé à Vlakova, en présence de son épouse, de son petit garçon, de ses amis musiciens et d’une foule d’admirateurs éplorés. Mais Regina n’a pas dit son dernier mot : leur 12ème album, U srcu (Dans le Cœur), est publié en février de l’année suivante.