Nov 07

What’s up… Lena ?

Ce n’est pas que nous comptons prendre des nouvelles des ex-gagnants de l’Eurovision les uns après les autres, mais cette semaine, nous nous devons de nous pencher sur notre allemande adorée, celle qui a fait taire les mauvaises langues qui croyaient qu’aucun pays du Big-4 (5 maintenant !) ne pourrait plus jamais gagner l’Eurovision.

Lena, qui a été révélée par la déclinaison spéciale Eurovision de la Nouvelle Star, Unser Star für Oslo, était totalement inconnue avant de se lancer dans la sélection, ayant simplement fait quelques apparitions dans des sitcoms germaniques… Surtout, elle n’a jamais pris aucun cours de chant… ce qui lui a été reproché par ses détracteurs qui jugeaient sa voix faiblarde et tremblante !

Mais Lena a réalisé deux prouesses : d’abord, apporter une deuxième victoire à l’Allemagne, 28 ans après Nicole ; ensuite, devenir numéro 1 des ventes au hit européen… 28 ans après Nicole ! Il faut dire que « Satellite » est loin des canons de l’Eurovision tels qu’ils sont mis en avant en général : il ne s’agit pas d’une chanson dance kitsch aux paroles idiotes et répétitives mais d’un titre pop énergique et « radio-friendly », écrit par un duo américain, Julie Frost et John Gordon. Le titre est n°1 durant des semaines en Allemagne, puis au Danemark, en Finlande, en Suède et en Suisse. La chanson est double disque de platine en Allemagne. L’album « My cassette player » est également un immense succès en Europe. Surtout, Lena réalise la prouesse d’être en même temps n°1, 3 et 4 des téléchargements en Allemagne avec ses trois chansons interprétées durant la finale nationale : une carrière inarrêtable est née !

L’année suivante marque le retour de Lena à l’Eurovision afin de défendre son titre, une situation inédite depuis… 1958 ! Dix chansons sont sélectionnées et habilement réunies dans un album, « Good news ». Évidemment, la sélection nationale Unser song für Lena a été un outil de promotion formidable pour cet album, n°1 et disque de platine en Allemagne. La chanson choisie pour l’Eurovision, « Taken by a stranger » est aussi un succès de vente dans les pays germanophones et les pays voisins de l’Allemagne. Mais surtout, Lena parvient à classer 6 chansons de son album dans le top 100 des téléchargements en Allemagne ! S’en est suivie une grande tournée en Allemagne et un dernier tour de piste sur la scène de l’Eurovision à l’entracte de la deuxième demi-finale de Bakou.

Finalement, c’est aujourd’hui que commence l’après Eurovision pour Lena, et le moins que l’on puisse dire, c’est que c’est une réussite. Elle a sorti en août le premier single de son nouvel album « Stardust ». La chanson s’est classée 2ème en Allemagne et s’est bien vendue en Autriche et en Suisse. L’album du même nom est aussi un grand succès dans ces trois pays, se vendant à peine moins bien que « Good news ». Surtout, c’est un grand succès critique et un album de très grande qualité dont vous pouvez écouter ici un teaser… Les mauvaises langues allemandes (qu’est-ce que vous croyez, il y en a partout !) ont salué le fait que Lena ne soit plus sous la coupe de Stefan Raab… Et de fait son album est moins variété que « Good news »…

Bref, Lena s’affirme comme une des stars dominantes en Allemagne et est lancée vers une brillante et longue carrière. Son talent, son caractère, parfois décrié, et surtout sa présence remarquable sur scène, font de Lena une artiste majeure d’Europe, et révélée par l’Eurovision !

Et pour vous récompenser d’avoir lu ce loooong article, voici « Stardust », le premier extrait du troisième album du même nom de Lena Meyer-Landrut !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :