Version française, anglaise, allemande ou néerlandaise ? : Daniela Simons « Pas pour moi » – ESC Suisse 1986

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D a n i e l a   S i m o n s

 

Concours Eurovision de la chanson 1986 – Candidature suisse

 

 

 

 

 

La saga des différentes versions de chansons interprétées et traduites en plusieurs langues se poursuit avec une artiste qui n’était pas très loin de décrocher une seconde victoire pour la Suisse en 1986 à Bergen en Norvège. On ne changera jamais vraiment le destin,  en tous les cas, pas celui-là,  à croire que tout était  écrit d’avance.

Cependant cette année-là,  c’est bien la Belgique qui remportait la victoire, grâce à Sandra Kim et sa chanson  » J’aime la vie  » qui représentait la RTBF,.

On peut vivre de regrets et avec des si et des mais, on pourrait mettre Paris en bouteille, c’est ce que dit le dicton.  mais il m’est arrivé souvent de penser que si la Belgique avait dû chanter en néerlandais lors de cette édition,  la Suisse aurait très probablement été victorieuse.

Daniela Simons rate la victoire à l’Eurovision de 1986 d’une place, avec une chanson quasi prémonitoire: « Pas pour moi, » écrite et composée par Nella Martinetti et Atilla Şereftuğ, un tandem qui décrochera la timbale deux ans plus tard en composant la chanson interprétée par Céline Dion « Ne partez pas sans moi »,

Il faut dire qu’à cette époque,  la Suisse vivait une période de gloire à l’Eurovision, notamment dans les années 1980 et le début des années 1990.

Alors si vous ne connaissez pas encore Daniela voici sa biographie très détaillée :

 

Nous ne pouvons oublier l’escalade vertigineuse de la carrière de Daniela Simmons, lorsqu’elle obtint la 2eme place au Concours Eurovision de la Chanson avec « Pas pour moi » à Bergen, qui la fit grimper rapidement dans les charts européens en interprétant la chanson dans bien 5 différentes langues, et lui fit parcourir les plus grandes scènes jusqu’en Australie pour représenter les 200 ans du pays.

Suivie très rapidement ; l’Empire State Building a New York, pour le concert de l’Unicef avec Harry Belafonte et Tina Turner ; Wembley Stadium (86000 spectateurs) pour l’ouverture du championnat de EM 1996 aux cotés de Simply Red ; à l’ Olympia à Paris avec Jeane Manson, Rika Zarai, Richard Claydermann et des festivals de la chanson francophone ou Daniela se retrouve aux cotés de Véronique Sanson, (Daniela avait déjà collaboré à Paris avec les producteurs de celle-ci) Patricia Kaas, Claude Maurane, Maxime Leforestier, Noir Desir, Jean Luc Lahaye, et bien d’autres. Daniela signe avec Polygram International et rencontre le producteur de Shakatak, Nigel Wright, qui signa son 1er album à Londres. Elle côtoie les plus grands, Jill Saward chanteuse de Shakatak (« Day by Day », duet avec Al Jarreau) est sa backing vocalist.

Les titres « Shout Back » et « Found You Out » résonnent dans les ondes anglosaxonnes, et Daniela se voit appelée à de nombreux spectacles télévisés et festivals.  David Knopfler (frère de Mark Knopfler Dire Straits) lui propose une année plus tard une nouvelle reprise de « To  Love Somebody » qui la fait démarrer sur les scènes de Londres.  Daniela est l’artiste suisse la plus suivie des médias des années 80 et 90!

Elle jouera aussi dans un film à Prague, avec Otto Simanek (Panthau). En revenant dans son pays natal (Italie) et avec une nouvelle production “Un’altra Donna“ Daniela entreprend une tournée dans toute l’Italie avec Enrico Ruggieri, Fiorella Mannoia, Toto Cutugno, Lucio Dalla et Loredana Berte, mais se retrouve très souvent en France car ses collaborations n’auront désormais plus de frontières. Son piano-quatre avec Daniel Balavoine, Pascal Reynaud (fils du comique Fernand Reynaud) Gilbert Montagné et Claude Bolling lui fera ouvrir les portes chez Eddy Barcaly qui l’aura sous sa tutelle. Et c’est à ce moment que nait son premier album en français « Pour Qui » ou elle affichera sa vraie passion de compositeur/auteur de ses propres chansons. Elle signa aussi une composition pour Michael von Der Heide « Prière » de son 1er album.

 

Depuis, Daniela continue de se produire principalement en Suisse, lors de petits concerts de jazz intimistes.

C’est certain, Daniela rêvait sans doute de faire une carrière internationale après son passage à l’Eurovision, mais la réalité de la vie en a décidé autrement.

Elle vit désormais une vie paisible à Avenches, une très jolie petite ville suisse, située dans le canton de Vaud et qui comprend de nombreux vestiges romains ainsi que ses célèbres arènes qui accueillent chaque années des artistes du monde en entier, lors de son festival Rock-Pop

Elle semble être toujours aussi heureuse et épanouie en compagnie de son mari Atila Sereftung, qui est devenu aussi le grand compositeur de la suite de sa vie.

Toujours aussi passionnée par la musique, elle est très entourée par ses enfants, dont un de ses fils,  qui compose également de la musique et des chansons.

 

 

 

Voici le tableau du classement général de cette édition 1986,  La victoire belge était méritée et faisait l’unanimité, car Sandra Kim obtenait tout de même 36 points de plus que Daniela Simons.

 

 

Voici sa prestation en direct à Bergen,  la Belgique et le Luxembourg accordaient leurs 12 points à Daniela, la France un peu moins généreuse, lui donnait tout de même 7 points  ! 

La vidéo de présentation de sa chanson

la version audio en format 45 tours

La face B du 45 tours qui comprenait la version anglaise  » Candlelight « 

Pour ne pas frustrer nos amis suisses-allemands et faire honneur au peuple allemand et autrichien, Daniela avait décidé d’enregistrer une version en allemand

Et certainement pour faire plaisir à nos amis belges et hollandais, elle avait aussi enregistré une version en néerlandais 

 

 

 

 

Après sa prestation très remarquée à Bergen,  Daniela avait le vent en poupe et même des ailes portées par l’ambition, elle envisageait de faire une carrière internationale, notamment aux USA avec ce titre ! 

 

Tout cela ne nous rajeunit pas n’est-ce pas ? Et pour la grande majorité des fans et lecteurs de ce site qui n’étaient pas encore de ce monde, de cette génération, pour arriver à savourer toutes ses splendeurs,  on pourrait presque parler d’une époque ringarde et proche de la préhistoire.   

J’exagère à peine, pourtant, malgré des paroles quelques peu désuètes,  la chanson  » Pas pour moi  » correspond encore aujourd’hui à ce que tout le monde recherche sans forcément y croire encore,   » Le grand amour « .

Alors il est temps de donner votre avis sur cette chanson mais surtout de nous dire quelle version préférez-vous ?

Merci…

(23 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • steven on 24 octobre 2018 at 20:22
    • Répondre

    Une jolie chanson que j ‘appreciais Beaucoup.C est vrai que de nos jours elle semble drôlement kitsch.Mais nos jeunes lecteurs doivent comprendre qu ´à l époque c était un tube qui passait sur toutes les radios comme RTL ….et que ce genre de musique était drôlement appréciée.

    1. Merci Steven pour ton commentaire, Cela restera une très belle chanson malgré qu’elle ait pris un sacré coup de vieux, Rechercher l’amour avec A pourrait la faire passer aujourd’hui pour une sainte nitouche mais elle chantait tout fort ce que beaucoup de femmes et d’hommes n’osent pas toujours avouer. Le message est donc toujours d’actualité finalement.

    • picasso on 24 octobre 2018 at 21:04
    • Répondre

    Je ne suis pas certain que la France ait donné 12 points à la Suisse contrairement à la Belgique et le Luxembourg…

  1. Il est possible que je confond avec Annie Cotton, je vais vérifier, tu as sans doute raison, cela devait être Sandra kim qui récoltait les 12 points de la France et Daniela 10 ou 8, je vais voir.

    Quoi qu’il en soit, cette chanson passait en boucle sur beaucoup de radios francophones mais aussi anglophones.

    • marie on 24 octobre 2018 at 21:15
    • Répondre

    Je zappe la version allemande et néerlandaise. La française est bien et l’anglaise aussi.
    La chanson est bien mais je préfère celle de la Belgique donc le classement est respectée pour moi.

    1. Merci Marie pour ce commentaire, en effet. il n’y a pas photo, la victoire de la Belgique n’est pas contestable, sauf peut-être à cause de l’âge de Sandra Kim à cette époque, Mais le règlement de l’UER n’était pas vraiment précis et il y avait déjà eu des candidats bien plus jeunes qu’elle. Alors pour moi, le classement est respecté. En tous les cas, depuis cette date, c’est à dire pas de loin de 33 ans, la Suisse n’a plus jamais atteint une seconde place lors d’une finale internationale. Daniela reste donc invincible. La seule qui a su la détrôner, est Céline Dion qui remportait la victoire deux plus tard, en 1988 avec les mêmes auteurs compositeurs. Il est malheureusement bien loin ce temps où notre pays brillait dans ce concours. Il est temps que les choses changent enfin !

  2. Autant pour moi Picasso, j’ai vérifié, la France accordait 7 points à la Suisse et c’est bien à la Belgique que revenait les 12 points, Et c’est bien en 1993 que la France donnait 12 points à la Suisse pour la chanson d’Annie Cotton.

    De toute manière, 7 points, c’était déjà généreux de la part de nos voisins, alors je vais pas rechigner sur ce vote.

      • picasso on 25 octobre 2018 at 20:43
      • Répondre

      En 1986, les pays francophones se sont soutenus et il est donc très surprenant de constater qu’en 1988, Céline Dion a reçu 4 points de la Belgique, 1 point du Luxembourg et 1 point de la France…c’est pas bien lourd !

      1. J’avais lu que le Luxembourg espérait la victoire de Lara Fabian mais pour la France, je ne sais, la jalousie ?

        Bref, cela n’a pas empêché à notre pays de gagner, de peu mais tout de même !

  3. Mon cher Nico,

    – Un avis sur la chanson pour commencer : j’aime beaucoup cette chanson dont je trouve le style indéfinissable mais très réussi. Et j’aime par dessus tout sa voix que je trouve formidable. Pour autant, je n’aurais fait gagner ni la Suisse ou la Belgique cette année-là…

    – Quant aux 4 versions, celles en français et en allemand sont les meilleures, mais je donne toujours une préférence au français car je le comprends évidemment… Celle en anglais est nettement moins bien : je la trouve moins puissante et plus neutre vocalement. Quant à la version néerlandaise, j’ai toujours eu du mal avec cette langue que je trouve difficilement écoutable…

    1. Merci Zipo, je suis curieux de savoir quelle était ta chanson favorite de cette édition ?

      1. – Cette année-là, ma chanson préférée était la SUEDE ! Chanson totalement à mon goût et deux excellents chanteurs mais hélas, la mise en scène avec cette chorégraphie ratée et surtout, le gars qui fait ses galipettes avec sa tenue jaune de gymnaste un peu moulante et trop  » tape à l’oeil  » a anéanti l’ensemble de la prestation…

    2. En ce qui concerne les différentes versions de cette chanson, je vais donner mon avis et je prends le risque d’être un peu dur avec Daniela mais j’ai pour habitude d’être sincère et de ne pas donner dans la complaisance pour faire plaisir. C’est la version française qui était de toute évidence le meilleur choix, car cette artiste a une très belle voix dans cette langue, Ce qui n’est pas du tout le cas en anglais, sa prononciation très approximative et dotée d’un fort accent français lui faire perdre toute la force qu’elle possède dans sa voix, sauf sur le refrain. Je ne vais pas parler de la version néerlandaise, car c’est purement phonétique et elle n’apporte rien à son titre. Pour l’allemand, c’est un peu mieux que la version anglaise mais là aussi, J’ai le sentiment de plus écouter la même chanson qui est totalement dénaturée dans cette version.

      A choix, j’aurai vraiment préféré qu’elle enregistre une version en italien, c’est sa langue maternelle et sa voix est toute aussi belle et puissante qu’en français.

      Voici un exemple, en 1991, Daniela souhaitait à nouveau tenter sa chance en visant cette fois, la victoire avec une chanson qui était composée par les mêmes auteurs de  » Pas pour moi  » et « Ne partez pas sans moi  » de Céline Dion, mais en italien. *Come finira  » arriva deuxième de la finale nationale suisse, car le public et les jurys d’experts avaient préférés la chanson de Sandro Simo qu’elle avait d’ailleurs très bien interprété à Rome. Elle est tout de même arrivée dans le Top 5, ce qui était un excellent résultat pour notre pays.

      La qualité de l’enregistrement est malheureusement très mauvaise, mais voici sa chanson, très classique et dans la même lignée que la chanson de 1986, Selon moi, elle aurait obtenue un meilleur résultat à Rome avec ce titre mais ce n’est que mon avis et cela n’engage que moi. Elle se serait probablement classée dans le Top 3 , sur le podium, juste derrière Amina et Carola, la gagnante suédoise controversée de cette édition.

      1. Ce n’est pas certain, les chansons israélienne et espagnole de 1991 étaient vraiment de très grande qualité.

        1. OUIIIIIIIIII je croyais fort en ISRAEL, L ESPAGNE AUSSI BON

  4. Merci pour ces différentes versions de Pas pour moi, Nico. Mais comme à chaque fois, c’est la version originale en français que je préfère. Peut-être à nouveau parce que je l’écoute depuis des années.
    J’ai toujours beaucoup aimé cette chanson, que j’avais placée à l’époque entre la Belgique et le Luxembourg. Autant dire que je souscris totalement au classement établi par les jurés. Les pays francophones avaient fait très fort en 1986… exceptée la France, nettement moins à la fête, mais que je n’aurais pas classée si bas, cependant.
    Bref, une des meilleures chansons suisses au concours, c’est certain.

    1. Tu as tout à fait raison Francis et merci pour ta franchise, les versions originales sont très souvent les meilleures et se révèlent aussi beaucoup plus authentiques. Les versions dans d’autres langues se faisaient à cette époque, surtout dans le but de séduire le plus de pays possible pour lancer une carrière d’envergure plus internationale.

      Mais je trouve intéressant de pouvoir faire des comparaisons , car dans le lot, il y a parfois de versions surprenantes qui auraient pu avoir plus de succès en récoltant plus de votes. De nos jours les participants ou presque, ont tendance à privilégier l’anglais. Cela peut se comprendre et s’expliquer mais quand même, je trouve dommage de standardiser à ce point ce concours, même si c’est devenu un gigantesque show. Je trouve regrettable, cette perte d’identité et d’authenticité, Je vais passer pour un rabat-joie mais je l’assume totalement. Et c’est aussi pour cette raison que j’aimerais bien que mon pays, la Suisse revienne au français ou à l’italien dans les prochaines éditions. Pourquoi pas l’allemand après tout, cela changerait des éternelles ballades et des chansons pop formatées pour ressembler à ce que l’on entend au niveau de la Pop Internationale.

      1. Sans compter que ce recours à l’anglais n’est pas du tout efficace pour la Suisse. Un retour à plus d’authenticité serait le bienvenu.

        1. En effet, la Suisse devrait abandonner l’anglais au profit d’une de ses langues nationales !

  5. C’était couru d’avance cette victoire DE LA BELGIQUE, LA SUISSE le LUXEMBOURG coté francophone était au top . Comme je suis un Haut Savoyard ( maintenant Paris ) j allais souvent sur Genève et donc à la Fnac alors la je trouvais pleins de disque à l époque sur l EUROVISION ouahh trop cool et j ai eu le disque de DANIELA .

    J’avais eu un faible pour la YOUGOSLAVIE l amour est un feu : love is a fire : zeljo moja comme disait la présentatrice pendant la soirée !!!

    1. Merci RV pour ce témoignage, je me souviens encore d’avoir été parmi les premiers à cette époque à me procurer le 45 tours de sa chanson  » Pas pour moi  » que j’écoutais en boucle sur mon mange disque de couleur orange ! Quelle belle époque et comme j’étais fier de mon pays qui faisait très souvent les bons choix dans ces années-là.

  6. Je préfère la version originale ….elle apporte plus et je trouve cela plus sympathique… Merci mon cher Nico pour cette belle chronique…. Bonne journée a toi

  7. Merci Sakis, en effet, je crois que tout le monde sera d’accord, c’est la version française qui la meilleure. BIen qu’elle soit née en Italie, elle a grandi en Suisse, à Lausanne où elle a fait toute scolarité ainsi que ses études de musique. Elle est donc francophone et cette vraiment dans cette langue qu’elle chante le mieux ainsi qu’en italien.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :