Juin 30

Tops & Flops #23

#23 Estonie (245 pts)

L’Estonie occupe une place à part dans le concours. D’abord parce qu’elle est le premier des « nouveaux pays » des années 90 à remporter l’Eurovision. Ensuite, parce qu’elle est incarnée depuis 2009 par sa passionnante sélection, l’Eesti Laul, qui a pris le concours totalement à revers, quitte à parfois faire complètement pschitt.

Tops & Flops c’est la définition de l’Estonie à l’Eurovision, capable de cartonner à la surprise générale et se planter lamentablement l’année suivante avec une chanson favorite…

Les amis ?

La Lettonie, la Finlande et la Lituanie.

Et maintenant ?

L’Eesti Laul se déroule à guichet fermé dans la plus grande arena du pays et concentre peu ou prou les plus grandes stars du pays. Avec Elina & Stig s’est posé la question de l’organisation d’un deuxième Eurovision à Tallinn. On peut donc penser que ce jour viendra peut-être bientôt. En tout cas, toutes les conditions sont réunies pour…

Le top 

Une victoire.

Le flop 

Rarement une dernière place aura été aussi cruelle…

Ma chanson

Ce n’est un secret pour personne que l’Estonie est mon pays préféré à l’Eurovision. Alors je ne vais pas être très original et vous offrir un petit tour de Rändajad, parce qu’une chanson comme ça, ça mériterait de gagner l’Eurovision !

 

(16 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Alexandre on 30 juin 2016 at 09:58
    • Répondre

    J’aime beaucoup l’Estonie qui nous offre non seulement une bonne sélection nationale mais aussi et souvent de bonnes, voire très bonnes chansons. Enfin disons à partir de 2009 car je connais très mal leurs chansons d’avant.

    En 2009, c’était une très belle chanson en effet, trés évocatrice d’un nouveau monde et l’estonien était la langue parfaite pour ce type de composition.

    En 2010, je n’arrive pas à me remémorer Siren. Pourtant, c’est avec ce groupe que Mick Pedeja a collaboré avant de lancer sa carrière solo. Quelle frustration qu’il n’a pas été pris à la place du favori et protégé de Stig, je suis sûr que grâce à son univers particulier et merveilleux, Seis n’aurait jamais donné à l’Estonie sa première dernière place en finale.

    En 2011, la chanson était plutôt bonne mais il faut avouerq eu j’avais l’impression de voir Polly Pocket entrant dans l »armée, il y avait aussi quelque chose qui coinçait au niveau de la mise en scène. Mais peu importe, si je ne me trompe pas, l’Estonie peut se targuer d’avoir eu l’avant-dernière place la plus forte du concours (près de 44 points).

    En 2012, superbe ballade d’Ott Lepland, une des plus belles chansons en langue nationale jamais chantée sur une scène Eurovision. Elle aurait largement mérité le top 5, au moins à la place de l’Azerbaidjan. Ma deuxième chanson préférée du pays.

    En 2013, jolie ballade également mais moins forte donc résultat logique même si elle n’aurait pas volé être devant d’autres chansons mieux classées (coucou la Roumanie ! coucou la Grèce !)

    En 2014, jamais été fan de la chanson, trop délurée à mon goût et il ne suffit pas d’une grosse choré pour se qualifier. Tanja nous a servi mieux.

    Par contre, en 2015, c’est MA chanson de tout le cru. Elle était déjà sur mon podium avant la semaine viennoise mais elle s’est magnifiée sur scène. Quelle émotion, carrément la chanson la plus classe de toute l’édition à mes yeux. Une septième place qui s’explique donc par un top 5 très puissant.

    Par contre, en 2016, je faisais partie de ceux qui croyaient une élmination possible mais je m’attendais pas non plus à une dernière place. Et pourtant, on va pas me faire croire qu’il n’y avait aucune autre chanson de l’Eesti Laul qui aurait mieux marché à Stockholm. Play, c’est une chanson qui à mes oreilles manquait d’émotion, refusait catégoriquement de monter en puissance, limite scolaire malgré les qualités vocales indéniables de Jüri. Elle m’énerve limite un peu et visiblement je n’ai pas été le seul.

    Néanmoins, je n’ai aucun doute sur le fait que l’Estonie reprendra du poil de la bête l’année prochaine. Allez l’Estonie !

  1. Je ne connait pas les chansons estonniennes avant 2008 à part celle de 2001, mais au vu des résultats, je ne rate pas de la grande musique…

    Depuis le début de l’Eesti Laul j’aime beaucoup l’Estonie:

    2009: Magnifique chanson, ma préférée de cette année là. Oui, ça aurait largement mérité la victoire!

    2010: Bonne chanson mais prestation et mise-en-scène très faibles, c’est ce qui m’empêche de la qualifié mais ça reste une bonne chanson, très moderne.

    2011: Bonne chanson, entraînante, mais je ne la qualifie pas à cause d’une tenue et d’une mise-en-scène pas très professionnelle. Je ne place le pays que 11° de sa demie-finale cette année là mais à quelques points du 10°.

    2012: Magnifique chanson, magnifique performance, je place le pays 3°, juste après la Suède et l’Azerbaïdjan.

    2013: Bonne chanson, très bonne performance, je qualifie le pays cette année là avec un milieu de tableau en finale. Le pays a été un peu sous-noté je trouve.

    2014: Bonne chanson mais un peu cliché « dance Eurovision » et quelque fausses notes, ce qui m’empêche de qualifier Tanja qui échoue à quelques points de la qualification.

    2015: Magnifique balade, prestation très émouvante, mise-en-scène très belle, très classe, je classe le duo à la seconde place de mon classement cette année là, juste après la Slovénie.

    2016: Très belle chanson, magnifique voix mais la mise-en-scène à tout gâché. C’est dommage car cette chanson avait tout pour un top 10, finalement je ne place Jüri encore une fois que 11° de sa demie à quelques points de l’Islande 10°.

    Décidément, le pays passe pour moi très souvent à un cheveux de la qualification, mais envoie très souvent d’excellentes chansons qui filent directement dans les hauteurs de mes classements. Merci l’Estonie!

  2. QUEL NAVET CETTE CHANSON DE TANEL ET DAVE, l une des pires chansons de l eurovision .Un duo juste pour faire l EUROVISION.Mais comment a t elle pu gagné !!!!!!Mon pire souvenir avec 1991 !!!!!!!!!!Ils chantaient faux en plus !!!!!!

    1. Natasha st Pier était largemement au dessus mais c’est comme çà à l’époque il y avait plus de votes de voisinage que maintenant.

  3. Effectivement, l’Estonie est un des meilleurs pays de la vague arrivée dans les années 90. Je la classe 26° avec 46 points.

    Mes préférés:
    Kaelakee hääl (1996)
    Keelatud maa (1997)
    Once in a lifetime (2000)
    Run away (2002) – ma gagnante cette année-là, et ma préférée de toutes
    Rändajad (2009)
    Rockefeller Street (2011)
    Kuula (2012)
    Et uus saaks alguse (2013)
    Goodbye to yesterday (2015) – 2° derrière l’Italie

  4. c est vrai que 2000 est une excellente chanson!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!J adore !!!!Et dire que le vainqueur de l année suivante était dans les choristes

    • Antoine97 on 30 juin 2016 at 14:18
    • Répondre

    Il y a apparemment beaucoup de personnes dans ma situation, c’est à dire qui ne connaissent pas les chansons d’avant 2009. Je n’en parlerai donc pas non plus.

    Mes tops: 2009, 2011 (qui était ma gagnante avant le jour J et une prestation désastreuse. « Rockfeller street » reste quand même ma chanson préférée de l’édition), 2012, 2015

    Mon flop: 2010, je n’aime pas du tout.

    Pour le reste, c’est bon. La non qualification en 2014 est un peu attristante mais celle de cette année ne l’est pas pour moi. La chanson de Jüri ne m’entrainait guère et la prestation était mauvaise. La dernière place en 1/2 reste tout de même cruelle.

    Ma favorite est sans aucun doute celle de 2009 que je place dans mon top 5 cette année là 🙂

      • steven on 1 juillet 2016 at 10:40
      • Répondre

      Tu devrais Antoine écouté la chanson de Estonie 2000;UNE EXCELLENTE CHANSON COMME JE LE DISAIS PLUS HAUT

    • Jamaly Zelmerlöw-Landrut on 30 juin 2016 at 17:59
    • Répondre

    Pour moi, l’Estonie est un très bon pays.Ma préférée : 1997. Je ne sais pas expliquer, j’adore.
    J’aime bien 1994 (hyper daté mais j’aime), 1996, 1998, 1999, 2000, 2001, 2002, 2003 (la chanson, pas la prestation), 2006, 2007, 2009, 2011 (super chanson, hélas massacrée en live), 2012, 2013, 2015 (mais live un peu étrange, le chanteur qui se casse avant la fin je n’aime pas du tout).
    Les horreurs : 2004, 2005, 2008 (!!!).

  5. L’Estonie est effectivement un pays qu’on a plaisir à voir participer. L’Eesti Laul est une sélection qui sait parfois être audacieuse, et qui nous offre tous les ans une chanson, si ce n’est très bonne, au moins tout à fait convenable. Même les échecs de Tanja et Jüri sont durs. Je me rappelle avoir été surpris de l’élimination de Tanja en 2014. Dommage, elle n’avait pas démérité. Jüri non plus: on le savait sur le fil, mais là c’est la claque. :/
    Quoi qu’il en soit, je suis certain que l’Estonie ne se découragera pas et reviendra encore plus motivée l’an prochain.
    A titre personnel, depuis que je suis l’Eurovision, pas une seule contribution estonienne ne m’a déplu. Mention spéciale aux ballades estoniennes de 2012 et 2013 qui m’ont complètement conquis 🙂

  6. Je trouve qu’elle a la classe l’Estonie. Je viens de réécouter « Siren », je ne me rappelle plus ce que j’en ai pensé à l’époque mais aujourd’hui je trouve ça vraiment excellent.

    J’avais bien aimé l’ensemble de « Rockfeller street ».

    « Kuula » c’était top !

    J’ai aimé le duo de 2015 et j’ai aimé la chanson de 2016, un peu moins son interprète.

    Je suis souvent fière de ce qu’envoie l’Estonie, elle ne s’fout pas du monde, elle entre dans mon moule musical, bravo.

  7. 2012: superbe ballade et interprétation.
    2015: j’ai adoré , superbe chanson , magnifique duo, belle interprétation.
    2016: chanson envoûtante mais mal interprété par un chanteur ne transmettant aucune émotion;mauvaise mise en scène , celle de l’Eesti laul était bien meilleure.
    2011 , pour moi fut un mauvais choix de l’Estonie à l’eesti laul , le groupe Outloudz dont le chanteur était stig rasta avec « I wanna meet Bob Dylan » aurait du y aller , ils avaient fini ex aequo mais getter jaani fut finalement choisi. j’étais vraiment dégoutée car franchement c’était drôlement mieux.

  8. 2012: superbe ballade et interprétation.
    2015: j’ai adoré , superbe chanson , magnifique duo, belle interprétation.
    2016: chanson envoûtante mais mal interprété par un chanteur ne transmettant aucune émotion;mauvaise mise en scène , celle de l’Eesti laul était bien meilleure.
    2011 , pour moi fut un mauvais choix de l’Estonie à l’eesti laul , le groupe Outloudz dont le chanteur était stig rasta avec « I wanna meet Bob Dylan » aurait du y aller , ils avaient fini ex aequo mais getter jaani fut finalement choisi. j’étais vraiment dégoutée car franchement c’était drôlement mieux.

  9. J’ai mit un messge mais je crois qu’il n’est pas passé.

    Cette année j’ai regardé leur sélection national. J’ai adoré ! Je trouve que le niveau des musiques était très haut. Ce mélange de Pop et d’électro était un doux décile ! Je pense que avec un tel niveau le pays va monter très rapidement dans le classement :3

    Sinon d’après le ministre de la culture ukrainien, l’ukraine n’a pas de structure pour accueillir le concours… ça sent le roussi :O

    1. C’est parce qu’ils voient grand. Mais leur Palais des Sports de Kiev, ce n’était pas bien grand mais c’était quand même un bel endroit pour le Concours. Je pense que le Ministre de la Culture, en disant cela, espère se voir construire une grande arène façon Bakou 2012.
      Après, s’ils veulent vraiment quelque chose de grand, ils peuvent toujours construire un toit sur leur stade olympique.

      1. Je pense que c’est cramée pour le stade olympique. C’est pas seulement un toit qu’il faudrait construire, c’est quasiment toute une structure parce que les déjà rien que les murs du stade ne sont pas totalement hermétiques. C’est le même cas pour la Lviv Arena. Les « murs » ne sont en réalité que des structures en métal, sans isolation, sans protection contre la plus, etc… Donc oui, pour le moment, seul le Palais des Sports de Kiev serait capable d’accueillir l’Eurovision.

        Sinon, le stade d’Odessa, est très bien. Pas trop grand, des murs totalement hermétiques, il manque juste un toit. Reste à savoir si une ville comme Odessa est capable d’organiser l’Eurovision. Après tout, Malmö n’était pas beaucoup plus grand qu’Odessa.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :