Tel Aviv 2019 : tournage des premières cartes postales

À l’instar de Luca Hänni, plusieurs candidats de cet Eurovision 2019 ont déjà fait le déplacement en Israël pour filmer leur carte postale. Pour rappel, le concept choisi cette année est Dancing Israel. Les candidats apparaîtront dans des sites historiques ou des paysages naturels israéliens, aux côtés des meilleurs danseurs nationaux. Chaque carte postale mettra en avant un style de danse particulier (ballet, hip hop, danses de salon, danses modernes, etc.). Parmi les sites déjà retenus : Eilat, Césarée, la Mer Morte, le désert de Judée, le musée Rockfeller de Jérusalem ou encore les jardins suspendus de Haïfa.

L’IPBC, les diffuseurs participants et les candidats eux-mêmes ont posté quelques photos et vidéos de ces premiers tournages.

Le Français Bilal Hassani a vu son séjour chroniqué par l’ambassade de France en Israël. Il a été accueilli à l’aéroport par une délégation officielle.

Il a répété avec ses danseurs.

Il a donné quelques interviews.

Et il a conclu son séjour en rencontrant des membres de la communauté LGBT.

Le Belge Eliot et l’Espagnol Miki se sont croisés.

Miki a également enregistré un petit message pour ses fans.

Le Géorgien Oto Nemsadze en a profité pour visiter Tel Aviv.

Le Croate Roko a fait part d’un tournage long, mais fructueux, en lien avec sa mise en scène.

La Chypriote Tamta a peaufiné sa chorégraphie.

L’Irlandaise Sarah McTernan en a profité pour fêter son anniversaire.

Quant au Hongrois Joci Papai, il a aussi répété avec ses danseurs attitrés.

(avec la collaboration de Sakis)

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Des moments de convivialité, des liens qui se tissent entre les artistes…c’est tout ce que j’aime à cette période de l’année.

  2. Je trouve ca vraiment sympa comme thème dancing israel. Ca changera des cartes postales avec de simples visites des lieux. Ca dynamisera le tout et je suis curieux de decouvrir les talents de danseurs de nos chers participants de cette année. C’est des moments forts pour creer des liens entre les artistes et avec les habitants comme l’a dit Pascal. Ca rappelle avant tout que c’est un evenements divertissant qui prone la diversité et le respect mutuel 🙂

  3. Bilal avait partagé son séjour en Israël sur Instagram. Il nous fait voyager avec lui.

    Ce qui est cool avec les artistes plutôt jeunes comme lui c’est qu’on peut suivre à travers les réseaux sociaux leur évolution et leur parcours de l’Eurovision 🙂

    1. Du temps Marie Myriam , on pouvait également suivre son parcours sur MINITEL!!!!lol

  4. Le thème de la danse dans la carte postale n’est pas inédit cette année. Dans celle de la Belgique en 2015, Loïc Nottet a faut une danse de rue avec des gens du cru, montrant une infime part de son talent, qu’il aura déployé brillamment à « Danse avec les stars ».
    La danse et la musique sont complémentaires. Mais si les danseurs ont besoin de la musique (bien qu’on puisse se mouvoir, faire quelques pas sans air, juste pour le fun), l’inverse n’est pas toujours vrai.
    Espérons que les candidats ne s’en sortiront pas trop mal avec de courtes chorégraphies.
    Ce n’est pas comme si on leur demandait de peindre des autoportraits en 1975 à Stockholm (les résultats étaient souvent désastreux) ou de fredonner des mélodies italiennes en 1991. Là, ils sortaient vraiment de leur zone de confort. N’est pas Ingres qui veut.

  5. Bilal Hassani est même passé au journal TV de la chaîne publique et a fait la une de certains journaux, il a vraiment été très bien accueilli et a bénéficié d’une bonne visibilité. Je pense que cela a été fait pour compenser tous les retours négatifs des détracteurs présents aussi en Israël grâce à certains binationaux.
    Sinon ces cartes postales vont être sympa je pense, choisir la danse à été une bonne idée, tout comme la musique elle est un instrument de communication et de réconciliation, donc en parfaite harmonie avec le but du concours.

  6. Je ne suis jamais allé en Israël mais j’aimerais bien m’y rendre un jour, En tous les cas, ce peuple aime la danse et je peux imaginer que l’on doit bien s’amuser du côté de Tel Aviv, Je ne suis donc pas surpris que le thème des cartes postales soit consacré à la danse. C’était déjà le cas en 1999, lors de l’ouverture du concours à Jérusalem où l’on pouvait découvrir une vidéo très bien réalisée mais qui a pris un sacré coup de vieux sur le plan de la qualité, dans laquelle on retrouve les présentateurs et présentatrices qui lançaient une sorte de Flash Mob très festive et sympathique

    https://www.youtube.com/watch?v=EEQt9ey81Ko

    Je me réjouis de découvrir toutes ces cartes postales en tous les cas, Luca Hänni qui est mis en exergue sur la photo de cet article , se sentira comme un poisson dans l’eau et certainement également d’autres artistes !

  7. France TV pourrait au moins faire voyager notre représentant sur notre compagnie Nationale !!!!!!Lol!!!!!Je suppose qu ‘EASY JET devait etre moins cher!!!!Bon en plus faire venir les candidats pour le tournage de la Carte postale !!!!C est pas bon pour la planéte!!!!J ai fini de raler!!!!!Juste pour dire que Tel Aviv est vraiment une ville très sympa!!!!Que devient IMRI mon candidat préféré d ‘il y a 2 ans?????j ‘adorais sa chanson et son clip très DANCE qui montrait la dynamique de la population des bogosses et jolies jeunes femmes!!!!

    1. Son dernier titre 😉 :

  8. – J’aime beaucoup les cartes postales car on y retrouve très souvent les candidats dans des rôles à contte-emploi et c’est très amusant.

    – Je les attends avec impatience surtout s’il s’agit de pas de danse !

Répondre à Pascal Annuler la réponse

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :