Mar 17

Sur la route de Malmö : épisode 24 – Allô !… non mais… allô, quoi !

Les 39 marches

L’UER a donc sorti  de son chapeau un nouveau système de vote et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il a de quoi faire s’arracher les cheveux de la tête de Nabila (qui du coup n’aurait plus besoin de shampooing).

Certains d’entre vous m’ont dit n’avoir pas encore bien saisi le principe de ce nouveau système. Alors je vais essayer, dans la mesure de possible et avec un exemple concret, de vous expliquer ce que cela va changer. Et vous verrez alors qu’il n’est pas besoin d’être sorti de Math Sup’ pour le comprendre.

DigitsD’abord, rien ne va changer sur le fond. Chaque pays attribuera 12, 10, 8, 7 etc aux chansons qu’ils auront préférées, la leur non comprise bien sûr.

Ce qui change, c’est le mode d’attribution de ces points.

La façon dont vote le jury ne diffère pas des années précédentes. A la répétition générale, chaque membre de chaque jury vote de manière indépendante, muni d’un bulletin de vote où il note chaque chanson. A la fin de la présentation de toutes les chansons, on additionne les points. Le pays qui a le plus de points est premier, le second deuxième etc.

Le lendemain, lors du grand direct, le public vote par téléphone et bien évidemment, le pays ayant obtenu le plus de votes est premier etc.

Imaginons maintenant que nous soyons à la première demi-finale du 12 mai, et que la Belgique donne ses notes. Attention, le classement ci-dessous est purement fictif et le classement est donné au hasard.

Dans l’ancien système, le vote aurait donné ceci :

JURY TELEVOTE DISTRIBUTION DES POINTS
1. Autriche (12 pts)

2. Croatie (10 pts)

3. Lituanie (8 pts)

4. Moldavie (7 pts)

5. Pays-Bas (6 pts)

6. Russie (5 pts)

7. Biélorussie (4 pts)

8. Chypre (3 pts)

9. Serbie (2 pts)

10. Danemark (1 pt)

1. Danemark (12 pts)

2. Pays-Bas (10 pts)

3. Ukraine (8 pts)

4. Russie (7 pts)

5. Slovénie (6 pts)

6. Irlande (5 pts)

7. Monténégro (4 pts)

8. Croatie (3 pts)

9. Lituanie (2 pts)

10. Serbie (1 pt)

1. Pays-Bas (16) : 12 points

2. Danemark (13) : 10 points

3. Croatie (13) : 8 points

4. Russie (12) : 7 points

5. Autriche (12) : 6 points

6. Lituanie (10) : 5 points

7. Ukraine (8) : 4 points

8. Moldavie (7) : 3 points

9. Slovénie (6) : 2 points

10. Irlande (5) : 1 point

 

Dans le nouveau système, le vote donnera ceci :

JURY TELEVOTE DISTRIBUTION DES POINTS
1. Autriche

2. Croatie

3. Lituanie

4. Moldavie

5. Pays-Bas

6. Russie

7. Biélorussie

8. Chypre

9. Serbie

10. Danemark

11. Ukraine

12. Estonie

13. Irlande

14. Monténégro

15. Slovénie

1. Danemark

2. Pays-Bas

3. Ukraine

4. Russie

5. Slovénie

6. Irlande

7. Monténégro

8. Croatie

9. Lituanie

10. Serbie

11. Estonie

12. Biélorussie

13. Autriche

14. Moldavie

15. Chypre

1. Pays-Bas (5+2) : 12 points2. Russie (6+4) : 10 points

3. Croatie (2+8) : 8 points

4. Danemark (10+1) : 7 points

5. Lituanie (3+9) : 6 points

6. Autriche (1+13) : 5 points

7. Ukraine (11+3) : 4 points

8. Moldavie (4+14) : 3 points

9. Biélorussie (7+12) : 2 points

10. Serbie (9+10) : 1 point

Dans ce cas, on additionne non plus les points, mais les classements. En cas d’ex-eaquo, c’est le pays classé le plus haut dans le télévote qui passe devant.

Vous voyez le changement ? Alors que dans l’ancien système, seuls les 10 premiers pays entraient en ligne de compte, le nouveau système intègre dans son calcul tous les pays. C’est la raison pour laquelle (dans notre exemple), Serbie et Biélorussie se retrouvent dans les 10 premiers avec le nouveau système, au détriment de l’Irlande et de la Slovénie.  Et l’on voit aussi que, si les Pays-Bas obtiennent 12 points des belges quelque soit le système, le Danemark n’a plus que 7 points, alors qu’il en aurait eu 10 avec l’ancien système.

J’espère que maintenant, ceux d’entre vous qui n’avaient pas bien saisi la règle ont tout compris. Ça me ferait vraiment plaisir, parce que j’ai passé du temps à faire ces tableaux fictifs. Et puis, c’est officiel : on ne demandera pas à Nabila de donner les votes de la Belgique.

L’enfer de la France est le paradis de l’Eurovision

amandine-enferLes chansons du CEC 2013 n’ont désormais plus aucun secret pour vous…. Enfin presque. Il reste à l’Italie de dévoiler son titre, et à l’ARY Macédoine de se décider une bonne fois pour toute sur la chanson qu’elle veut envoyer à Malmö.

Amandine Bourgeois, de son côté, a présenté son titre mercredi.

On a versé beaucoup d’encre virtuelle sur la chanson qui défendra la France à l’Eurovision. Nous avons reçu toutes sortes de réactions : des fans emportés, en colère contre le choix d’une chanson qui n’est pas adaptée aux standards de l’Eurovision ; d’autres plus modérés qui veulent voir ce que cela va donner sur la scène de Malmö et qui ne sont pas contre un peu d’originalité, et enfin d’autres qui aiment à s’en faire éclater les tympans.

Je comprends toutes les réactions, les positives comme les négatives. Les réactions de chacun sont légitimes.

Bon, soyons clairs sur un point : Amandine a autant de chance de gagner l’Eurovision que moi d’apprendre le chinois en une semaine (je n’ai pas dit que c’était impossible). Donc, je peux comprendre que pour un fan français, la pilule est un peu dure à avaler.

Maintenant, au-delà de ça, je pense que l’Eurovision, pour perdurer, doit absolument diversifier ses styles musicaux. Parce que les ballades, les chansons dance et les chansons pop en alternance pendant deux heures de show, c’est bien joli, c’est bien propre, mais ça devient un peu monotone.

L’Enfer et Moi est une chanson différente, moderne, brillante et pas classique. Elle n’entre pas dans la case Eurovision et c’est justement ce qui la rend intéressante.

Parce que cantonner des chansons de l’Eurovision à n’être que des ballades, de la pop ou de la dance équivaut à isoler le concours des autres tendances musicales du moment. Et à vouloir absolument paramétrer des critères musicaux, on finit par jouer le jeu des détracteurs de l’Eurovision qui, eux aussi, cantonnent l’émission dans une catégorie, celle du kitsch et du mauvais goût.

Essayons de ne pas nous approprier le Concours en ne souhaitant que des chansons qui entrent dans nos critères de qualité. Allons de l’avant, et soyons ouverts à tous les styles.

Les mots d'amour n'ont plus de samedi soir

Les mots d’amour n’ont plus de samedi soir

Les plus anciens se souviendront des difficultés rencontrées dans les années 80, où à force de vouloir toujours copier sur les chansons des années précédentes, l’Eurovision était complètement décalé de la réalité musicale de l’époque et se mourrait à petit feu. Dans les années 80, qui écoutait les chansons de Roger Bens, Annick Thoumazeau ou encore Christine Minier, à part les puristes de l’Eurovision ?

Il aura fallu l’intervention de Gainsbourg, par l’intermédiaire de Joëlle Ursull, pour bousculer un peu la donne. Puis ensuite d’Amina (véritable bijou extraterrestre débarquant sur la planète Eurovision) et Nina Morato qui n’avait pas non plus une chanson « facile » pour l’Eurovision et qui s’est classée tout de même septième.

En ce qui me concerne, la chanson d’Amandine Bourgeois ne pouvait pas mieux tomber. Car cette année, j’avoue avoir ressenti une certaine lassitude en écoutant les chansons répétitives à l’excès que les pays participants nous offraient au fil de leurs sélections nationales.

La France a décidé d’évoluer, de franchir les barrières de plumes et de paillettes, et de proposer autre chose pour le Concours Eurovision. Une chanson à qui l’on peut donner de nombreux noms d’oiseaux, mais qu’on ne pourra jamais taxer de ringarde. Et ça, c’est déjà une victoire !

Ringard. Ce mot qui nous horripile tant et que l’on associe trop souvent au CEC, n’aura peut-être un jour plus sa place dans le vocabulaire de l’Eurovision. C’est tout le mal que je peux souhaiter à notre fringante quinquagénaire, et à vous tous, amis fans de l’Eurovision.

Melodifestivalen : un carton d’audience.

statsOn savait les suédois friands de l’Eurovision et du Melodifestivalen. Cette année encore, la grande sélection nationale a été regardée par un nombre impressionnant de téléspectateurs.

Les demi-finales ont oscillées entre 3.248.000 téléspectateurs (pour l’Andra Chansen) et 3.705.000 (la demi-finale 2).

La grande finale, depuis le nouveau et impressionnant Friends Arena, a réuni un total de 4.130.000 suédois. Ils étaient 20.000 de moins à avoir assisté à la victoire de Loreen l’an passé.

La finale 2013 signe son meilleur score depuis 2006, où Carola avait triomphé devant 4.240.000 suédois.

Et quand on pense qu’il y a 9.453.000 habitants en Suède, on peut alors vraiment dire que presque la moitié des suédois a regardé le show. Si l’on rapporte ce chiffre à la France, l’émission aurait été regardée par environ 30 millions de téléspectateurs. C’est le score d’une finale d’un match de la coupe du monde de football.

Oui, la Suède, c’est bel et bien le pays de l’Eurovision !

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Comme l’as dit quelqu’un que YouTube, avec la nouvelle règle des ex-æquo on aurait gagné avec Amina… C’est vrai que sa chanson était complètement décalée, mais whaou ! Celle de Joëlle Ursul je l’aime beaucoup aussi… En fait les années 90 c’était un peu l’âge d’or pour France 3 a l’Eurovision non ? x)

    Ton schéma était très clair, ça a bien confirmé ce que je pensais. Bon, maintenant je comprends plus très bien l’ancien système de vote, mais c’est pas grave puisqu’on s’en sert plus x) Au moins a présent on aura vraiment l’impression que notre vote compte, même si la chanson n’est pas dans les 10 premières !
    Ps: Heureusement que c’est fictif, parce que l’Allemagne manque cruellement… :p

    1. Oui, 90 était un peu l’âge d’or pour la France. C’est Marie-France Brière, responsable à l’époque, qui tenait absolument à dépoussiérer le concours et qui avait choisi Joëlle Ursull, puis Amina etc. Toute les chansons qu’elle a proposé (de 90 à 94) ont terminé dans les 10 premiers.
      Sauf qu’à l’époque, c’était sur France 2 (Antenne 2 même), le Concours est passé sur la 3 en 1999 🙂

      1. Ah ok :/ Moi je pense que s’il pouvait repasser sur TF1 ce serait une bonne chose… En plus, vu les audiences, ils auraient intérêt a vouloir récupérer les droits, non ?

        1. Oui et non. Si ça passe sur TF1, les participations françaises seraient soignées, c’est sûr.
          Mais d’un autre côté, il y aurait de la pub pendant le show et, si les audiences ne fonctionnent pas (car l’audience que fait france 3 avec l’Eurovision serait considérée comme moyenne pour TF1), ils jetteront le concours sans le moindre scrupule. Et après, pas sûr que franche télévisions aurait envie de reprendre. Donc, mieux vaut que le concours reste sur le service public.

          1. Et puis on peut douter que TF1 ait de grandes ambitions sur l’Eurovision, sinon ils l’auraient relancé sur TMC… Et puis, rien n’interdirait une situation comme en Russie où deux diffuseurs alternent entre années paires et impaires…
            Mais le rapport prix/audience est quand même primordial, car si les audiences venaient à s’effondrer, le concours deviendrait trop cher pour France 3, et c’est de toute façon beaucoup trop cher pour le diffuser sur France 4 ou France Ô…
            Mais je rappelle qu’il y a pas que TF1 et France Télé à l’UER. Il y a aussi Canal+. Et un concours abandonné par France Télé pourrait bien se retrouver sur Canal ou Direct 8, comme les Césars par exemple… Enfin c’est de la science-fiction… Mais en même temps, c’est un des gros problèmes du concours. Des pays se retirent ou songent à se retirer non pas parce que ça coûte trop cher dans l’absolu, car faire Danse avec les Stars et compagnie coûte encore bien plus cher. Mais les pays vont pas payer des centaines de milliers voire plusieurs millions d’euros pour une émission que 10% de gens regardent et qui ne s’amortit pas sur des rediffusions… Quoique, au lieu de nous repasser Derrick, s’ils nous repassaient des vieux concours sur France 3, ce serait aussi bien ! 😀

            • Audrey on 17 mars 2013 at 22:55

            @Antoine: J’avais pensé a Canal+, mais comme c’st en majorité payant l’UER aurait peut etre pas accepté… A moins de le mettre sur Direct8 ou D17 mais ça le fait Morin :/
            Merci pour tes explications en tout cas, et je trouverais ça pas mal moi une alternance comme celle en Russie ^^

  2. Merci pour l’explication du nouveau système d’attribution des points! C’est super clair maintenant :).

    Par contre, vous allez voir. Si Amandine fait un bon classement comparé aux années précédentes, personne dans les médias ne va aller dire que ceci est du à un changement de système de points. Et ça, ça va m’énerver car d’autres représentants français auraient aussi mérité d’avoir un meilleur classement que celui qu’ils ont obtenu …

    1. Bien sûr que les médias n’en parleront pas, c’est le cadet de leur soucis le système de votes car même si Amandine faisait un bon classement, j’ai bien peur que les médias français continuent à se moquer d’elle puisqu’elle n’aura pas gagné. Ils ont l’esprit tellement fermé que même une 2ème place serait considérée comme un échec cuisant. Ils veulent une victoire, point. Je me souviens qu’en 2010 ils se sont moqués de Jessy Matador en disant « bouh on va encore finir dans les derniers » et bien qu’il ait fini dans la 1ère moitié du tableau, ils ont continué à se moquer de lui en disant « bouh il n’a pas été fichu d’arriver en 1ère place ». Mais bon l’important c’est la carrière post-concours, pour Jessy ça a plutôt bien marché, espérons que ce soit la même chose pour Amandine.

    • pierro42 on 17 mars 2013 at 12:09
    • Répondre

    anggun l’année derniere avec ce nouveau systeme aurait donc eu
    26 au televote et 13 aux jurys 26+13=39,donc

    • pierro42 on 17 mars 2013 at 12:54
    • Répondre

    je prefere que le concours reste sur francetélévision
    car avec tf1 si c’est pour avoir shy’m ou jenifer c’est pas mieux.
    deja qu’on vois toujours les meme artistes sur cette chaine
    que ce sois au nrj machin chouette ou dans n’importe quelles autres emissions
    non merci,surtout pas tf1.

    1. Ah oui, c’est sur que des gens comme Sébastien Tellier, c’est 10 fois mieux ! Loool.
      Au moins ils ont des contrats avec NRJ, ça peut aider pour la promotion vu toutes ses stations en Europe !

      Mais EuroVista t’as raison pour le possible revers de médaille… Bah au pire ce serait M6 x)

  3. Merci pour toutes ces explications concernant le nouveau règlement mais fondamentalement qu’est-ce qui va changer dans le classement final? C’est cela qui n’est pas très clair pour moi.

    1. Je ne vais pas répondre à la place d’eurovista, car il certainement aussi d’autres arguments mais dans le classement rien de nouveau, on trouvera toujours 26 pays classés en finale !

      Cela va surtout tempérer les votes de proximités et favoriser des pays qui obtenaient très peu de points d’avoir un meilleur classement

      La différence de voix entre le télévoting et les jurys va s’équilibrer

      Un exemple concret, l’année dernière, la Suisse avec les Sinplus ne sait pas qualifier, car le vote des jurys étaient inférieurs au 10 premiers classés cependant au niveau du télévoting, la Suisse figurait dans les qualifiés.

      En conséquence, ce système avait été mis en vigueur l’an passé, les Sinplus se seraient retrouvés en finale et on aurait pu retrouver à mon avis, selon la logique du classement et la qualité de la chanson, la Suisse dans un Top 20 en finale voir mieux.

      Donc ce système va de toute évidence favoriser certains pays lors des demi-finale à accéder enfin à la finale

      Mais bien évidemment tout va dépendre de la chanson

      Alors tu vois quoi , si t’as pas compris ça Allo quoi, tu es fan de l’Eurovision puis tu comprends pas ça Allo quoi enfin…. mdr

        • Manuphil on 17 mars 2013 at 20:38
        • Répondre

        Pourquoi ils l’ont pas fait avant??!!

        Mais ca me réjouis quand même car il y aura plus de justice si j’ose dire ca comme ca. J’aurais donc plus de chance cette fois en votant en masse pour un pays 😀

      1. Cool Nico ben pour être clair c’est clair! Merci beaucoup pour tes explications!

  4. Voilà nous avons nos 37 chansons connues et 39 interprètes connus…

    Cette année, si je compte bien nous avons 16 morceaux (sur 39) ENTIEREMENT dans une langue nationale dont 2 premières depuis le retour en 1) et 1998 à l’anglais…la HONGRIE (en 2011 Kati Wolf n’avait chanté qu’une minime partie en hongrois) et l’ISLANDE (avait changé en 2011 et 2012 dernière minute de l’islandais vers l’anglais) ce qui nous donne du 41 %

    Sans le retrait du Portugal et de la Bosnie nous serions arrivés à je pense 18 (sur 41) chansons -> là nous serions arrivé à du 44 %!!!

    En 2012, nous n’avions que 12 chansons (sur 42) ENTIEREMENT dans une autre langue que l’anglais -> ce qui fait du 29 % seulement.

    1. On a 38 chansons Philou puisque la Macédoine a confirmé Pred da se razdeni dans le week-end, malgré les ragots d’Oikotimes…
      La seule chanson qu’on attend est celle de l’Italie…

      A noter aussi que la Moldave Aliona Moon chanterait finalement sa chanson en roumain, puisqu’elle apparait sur le site de l’Eurovision avec la chanson « O mie »…

      1. D’ailleurs, on le saura quand pour l’Italie? Pas de news pour le moment… :(.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :