«

»

Juil 13

Suisse 2018 : détails de la finale

La télévision publique suisse a présenté aujourd’hui son nouveau processus de sélection pour l’Eurovision 2018.  La SRG SSR invite les auteurs et compositeurs intéressés à lui transmettre leurs chansons entre le 1er et le 22 septembre. Les auteurs-compositeurs ayant la nationalité suisse ou résidant en Suisse auront la priorité. Les auteurs-compositeurs internationaux sont néanmoins invités à participer. Les chansons seront interprétées par un artiste de démo. Il faudra préciser si celui-ci souhaite participer à la sélection.

La SRG SSR composera  ensuite un jury de vingt personnes, experts du monde des médias et de la musique, fans du Concours et téléspectateurs lambda, originaires des différentes régions suisses. Tous écouteront les chansons proposées et en choisiront  au moins six pour la grande finale. Aucun quota de langue, ni de provenance régionale ne sera imposé. Une fois les six chansons sélectionnées, la SRG SSR les proposera à différents artistes, jusqu’à trouver le meilleur pour chacune d’entre elles. À nouveau, les interprètes suisses auront la priorité, mais la SRG SSR pourra élire des interprètes internationaux.

La finale aura lieu le dimanche 4 février 2018, à Zurich. Les six chansons y seront interprétées en direct. Le vainqueur sera déterminé pour moitié par les téléspectateurs suisses et pour moitié par un jury international. En cas d’ex aequo, la décision du public l’emportera sur celle du jury.

À noter la recommandation expresse de la SRG SSR :  les chansons doivent répondre aux standards internationaux contemporains. Leurs paroles doivent être claires, fortes et porter un message compréhensible. Quant à la scénographie, la SRG SSR en prend la seule responsabilité.

 

(18 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Francis

    Personnellement, je n’ai jamais été convaincu par un choix de chanson qu’on attribue à un interprète qui n’est pas à l’origine du titre. Je ne suis pas persuadé que c’est le meilleur moyen de créer une symbiose entre l’artiste et la chanson. Mais ce n’est que mon avis. Tu en penses quoi, Nico? Et toi, Pauly (tu ne nous donnes pas ton avis)?

    1. Pauly W.

      Le règlement est plus subtil : les auteurs-interprètes peuvent soumettre une chanson écrite et chantée par eux. S’ils sont retenus en finale, ils peuvent donc l’interpréter eux-mêmes. Simplement, la SRG SSR se réserve un droit de regard.

      Quant à mon opinion personnelle, je préfère ce système aux précédents. Aucune porte n’est fermée, tout est possible. Seule condition pour que cela fonctionne : que le jury soit souverain et décide à l’aveugle, sans rien connaître des auteurs, compositeurs et interprètes.

      Quant à l’objectif, il doit être modeste, selon moi : se qualifier. Le reste importe moins.

      1. Francis

        Well… wait and see, and let’s keep our fingers crossed 😛

        Eh oui, moi aussi je me laisse envahir par l’anglais ah ah

  2. Nico

    Un peu déçu de cette soit disant nouvelle organisation qui ne change pas vraiment beaucoup à celle de cette année, J’avais pourtant entendu dire que la finale sera en prime time un samedi soir, ce ne sera pas le cas. La différence est que l’on va choisir d’abord des chansons puis ensuite des artistes pour l’interpréter, Et puis lors de la finale, le public ne sera plus le seul à choisir.

    J’espère que l’arrivée des suédois va permettre d’assurer la qualité des chansons mais aussi des interprètes.

    Si c’est bien parmi 6 chansons qui ont le niveau pour se qualifier en finale internationale que l’on devra se prononcer, je veux bien mais est-ce que ce sera vraiment le cas. j’en suis pas persuadé. On va attendre et je vais me laisser surprendre.

    Personnellement, je m’attendais à une refonte totale avec une demi-finale puis une finale, On est loin du Melodifestivalen suédois mais cela ne me surprend pas, la Suisse n’est comparable à la Suède qui reste le grand pays de l’Eurovision.

    J’aurai préféré que l’on change de responsable de délégation pour 2018, car même si ce dernier va avoir des appuis des organisateurs suédois, Monsieur Reto Peritz reste aux commandes.

    Il faut espérer qu’il aura retenu les leçons de ces dernières années, notamment au niveau de la mise en scène de Rykka que de Timebelle cette année.

  3. Nico

    Retrouvez un complément de cette information de la part de mes confrères du site douzepoints.ch

    C’est désormais officiel. La suisse prendra part à l’Eurovision Song Contest 2018 au Portugal. L’information a été confirmée par la SRF aujourd’hui. Des modifications importantes ont été opérées au niveau du processus de sélection. C’est le chef de la délégation suisse, Reto Peritz, qui nous a expliqué ces inovations en nous précisant le déroulement exact, les tenants et les aboutissants.

    Il est en poste depuis 1 an et demi et il met en place la 2ème grande réforme du règlement suisse de l’Eurovision Song Contest. Car Reto Peritz a un but très clair: aller en finale. L’expérience lors des deux dernières participations et les échanges avec d’autres chefs de délégation ont été aidantes. Le nouveau règlement donne beaucoup de flexibilité à la SRF. A juste titre, puisque la SRF doit veiller au succès, mais sera tenue responsable en cas d’échec.

    Plus de possibilités, plus d’espace

    douzepoints.ch a pu s’entretenir avec Reto Peritz à propos du nouveau règlement. 5 nouveautés émergent. Ce qui était auparavant spéculé est désormais très clair: certaines invitations (“wildcards”) peuvent être données par la SRF. Mais voici point par point, ce qui est nouveau:

    D’abord la chanson, ensuite l’interprète. Cela assure qu’une bonne chanson avec un bon texte ne sera pas rayée de la liste par le jury, parce que la voix de l’interprète n’en est pas à la hauteur. Ou l’inverse. Un-e artiste avec une belle voix est éliminé-e parce que la chanson est médiocre. Cela fait référence au point 25 du règlement: «Des chansons peuvent être déposées, bien que l’interprète n’ait pas encore été désigné.» Les interprètes peuvent également être changés par la SRF. Selon Peritz: «La Suisse est un petit pays. Il n’y a pas beaucoup de bons interprètes. Et la combinaison d’un bon interprète et d’une bonne chanson est une demande difficile à réaliser. En conséquence, nous devons nous donner plus de moyens pour obtenir la chanson parfaite avec la voix idéale. Et cela permet aux compositeurs de ne pas devoir livrer la chanson avec le “package” parfait dès le début.»
    Présélection avec le public et des fans de l’ESC: Le jury de 20 personnes n’est plus un jury uniquement composé d’experts dans le domaine de la musique. Bien entendu, ils seront surreprésentés, mais Peritz estime qu’il est important que des membres du public et des fans de l’ESC puissent juger si une chanson a le potentiel pour aller à l’Eurovision.
    Jury international: Le pouvoir du public lors de l’Entscheidungsshow sera limité à 50%. Un jury international composé de membres de différents pays aura l’autre 50% des voix. Le nombre de pays n’est pas encore fixé. C’est l’une des recettes du succès de la Suède. «L’ESC est un concours international. Un jury suisse est trop imprégné des influences suisses», pense Peritz. «L’évaluation de plusieurs pays représentatifs de l’Europe est une meilleure mesure de la qualité d’une chanson suisse, parce que cela correspond au système de votation de l’ESC».
    Wildcards: Avec ces invitations, on rend transparent ce qui était peut-être coutumier par le passé. La SRF peut minorer l’avis du jury et envoyer quelqu’un directement en finale. Par exemple, si la SRF est convaincue du potentiel d’une chanson ou si elle estime qu’un formidable artiste aurait une chance exceptionnelle de bien figurer.
    Plus de clause suisse: Alors que l’année dernière, au moins le compositeur, l’interprète ou le parolier devait être suisse ou vivre en Suisse, ce n’est plus une obligation. Reto Peritz souligne toutefois: «Nous souhaitons très fort qu’il y ait un lien avec la Suisse – aussi bien la chanson que l’interprète». Voir les points 19 et 30 du règlement.
    En résumé: le nouveau processus de sélection offre plus de marge de manoeuvre et de chance d’avoir la parfaite chanson pour espérer une qualification pour la finale. Nous trouvons que ces ajustements se justifient et nous nous réjouissons beaucoup que la Suisse puisse de nouveau prendre part à la finale 🙂 Tous les détails se trouvent sur srf.ch/eurovision

    Voici les 3 étapes du processus de sélection avec les différentes dates:

    Les chansons sont déposées: Du 1er septembre 2017 jusqu’au 22 septembre 2017 à 08.00, les compositeurs, les producteurs, les artistes et les paroliers sont invités à déposer leur chanson sur une plate-forme online.
    Le jury choisit: En octobre 2017, les chansons déposées, conformes au règlement, sont évaluées par un jury. Celui-ce se compose de 20 membres issus du domaine musical, de fans de l’ESC et de téléspectateurs. Les chansons sont jugées. Les interprètes, ainsi que les voix pour les chansons, peuvent être échangés en tout temps par la SRF pour des questions de qualité. Après discussion avec les compositeurs et les producteurs, la SRF décide quels interprètes chantent quelles chansons.
    ESC 2018 – Entscheidungsshow: Le dimanche 4 février 2018, sur la RTS, l’Entscheidungsshow aura lieu sur la scène de Zürich. Le 50% des voix proviendra des votes des téléspectateurs et le 50% des voix restantes viendra d’un jury international d’experts. Nous saurons alors qui ira représenter la Suisse au Portugal lors l’Eurovision Song Contest 2018.

  4. Nico

    En lisant cet article, je suis un peu plus rassuré, cela veut dire que si un groupe comme Pegasus se propose,il pourrait figurer en finale sans passer des auditions et bénéficier de le wildcard de la SRF ce qui est une bonne chose.

    Par contre, le fait que les compositeurs et les articles n’ont plus besoin d’avoir nécessairement un lien avec la Suisse peut nous laisser supposer que l’on risque bien de retrouver des suédois, tant au niveau des interprètes que des compositeurs. Cela me réjouit beaucoup moins, cela dit, si c’est le prix à payer pour se qualifier en finale, alors pourquoi pas ! Moi je veux bien de Loreen ou le retour du beau Mans avec une chanson en français par exemple.

    1. Pauly W.

      C’est le moment de proposer ta candidature pour intégrer le jury ! Tu disposes ici de toutes les preuves attestant que tu es un fan de premier ordre et que tu as une connaissance pointue de la scène musicale suisse. Ce serait génial !

      1. Nico

        C’est vrai. de plus je parle aussi le susse-allemand, c’est une bonne idée, je vais y songer, effectivement je pense posséder tous les arguments pour figurer parmi le jury, en tant fan chevronné de l’Eurovision, Merci Pauly

        1. pascal

          si Nico ou un de nos lecteurs suisses etait choisi, ce serait fantastique !!
          je presume qu une clause de confidentialité risquerait d etre imposée aux heureux choisis mais, après coup, on en saurait plus !

          tres bonnes evolutions en tout cas pour moi. la Suisse va dans le bon sens !

          1. Nico

            Sauf que je n’ai pas toujours été tendre avec les responsables de la délégation suisse dans mes articles mais très souvent à juste titre et de manière constructive ! A voir, je peux essayer en tous les cas.

          2. P'tite Hildly

            Nico,

            Le blog entier est une preuve de ton investissement et de ta motivation à voir la Suisse gagnée! Tu as une bonne connaissance de la scène musicale suisse ET de l’Eurovision. D’ailleurs, tu n’hésites pas à proposer des artistes sur lesquels d’autres personnes (pas seulement suisses) émettent un avis et donc serait susceptible de voter le jour-j.
            Tu es capable de montrer ton désaccord si nécessaire.

            J’ose espérer que tu feras partie des fans dans le jury. Ca te donnera un point de vu interne à la sélection et si la suisse renouvelle ce système l’année prochain, tu seras à même de l’améliorer. Tu pourras discuter avec les gens du milieu et encore mieux cibler les points positifs/négatifs de la sélection suisse. Si en plus, tu pouvais glisser discrétos deux-trois mots aux artistes sélectionnés des choses à ne pas faire pour la mise en scène, c’est super!

            Les seules raisons pour que tu ne tentes pas ta chance c’est:
            -soucis personnel
            -obligation de confidentialité (et nous, on aura moins d’article…)

            Bref, j’espère que tu en feras partis car le titre de « fan suisse » tu l’as acquis depuis longtemps!
            Moi, je croise les doigts de mon côté pour que tu sois sélectionné.

        2. marie

          Et oui Nico , il faut que tu essaies au moins. tu peux dire que tu es chroniqueur sur un site web eurovision francophone(franco-belgo-suisse) et que tu es en charge de la partie suisse. Si tu es pris ce serait super top et si tu ne l’es pas , tant pis , tu auras essayé au moins.

          ça c’est sûr , tu auras une clause de confidentialité comme moi j’en ai signé une pour France Télévisions.par conséquent tu ne pourras pas tout dire. mais tu n’as pas le choix si tu veux voir les choses de l’intérieur.

          1. Francis

            Je suis d’accord avec Marie et P’tite Hildy. Il faut que tu proposes ta candidature, Nico. Avec des fans aussi impliqués que toi, la Suisse ne peut que faire mieux… et ce ne serait que justice. Pour ton pays et pour toi 😀

  5. Madreselva di Romandia

    Je comptais participer à nouveau à la sélection suisse cette année mais avec ce règlement j’hésite. Pour avoir écrit, composé, interprété (et bientôt enregistré) une chanson avec un texte qui me correspond, adapté à ma voix et à l’univers que je défends, j’aurais vraiment de la peine à imaginer que quelqu’un d’autre puisse l’interpréter car sa voix correspondrait mieux selon les jurés et me voir reléguée aux oubliettes car je n’aurais pas la voix qu’ils recherchent. Dans le même sens, je me sentirais mal à l’aise que l’on m’attribue une chanson de quelqu’un d’autre. Car oui c’est ce qui est clairement énoncé au point 33 du règlement et ça me choque. Que mon beau pays veuille briller à l’ESC c’est une chose mais là, je trouve quand même qu’il ne faut pas déshonorer les artistes. Et une fois de plus, dans le règlement officiel il est écrit que les chansons non retenues pour la finale ne seront pas publiées… du coup c’est un peu dommage de se donner toute cette peine sans que l’on soit écouté. C’est déjà assez difficile comme ça pour les artistes en Suisse et en général.

    1. Francis

      Tout à fait d’accord.

  6. kis888

    j’ espère que la suisse aura une place dans le top 3 et esperant que ce pays est enfin une bonne carte a jouer a Eurovision 2018 pour les suisses et pour Nico surtout vu le mal qui se donne sur le site pour nous montre des artistes sublimes et surtout pour que son pays est la joie que j »ai eu avec Demy l’ année dernière pour encourage son candidat avec encore plus d’ enthousiasme comme il le fait chaque année et sinon j’ espère que les artistes seront bien choisis .

    En tout cas c’est un meilleur pojet de selection je trouve a suivre

  7. Nico

    Merci pour votre soutien, je vais voir si mon emploi du temps me le permet, car pour cela, il faudra se rendre plusieurs fois à Zürich et c’est 6 heures de train aller et retour depuis chez moi, mais j’aimerais bien tenter ma chance et pouvoir faire partie d’un jury pour la Suisse !

  8. Guillaume

    Bonjour Nico, d’après le commentaire de Madreselva du 13 juillet :Et une fois de plus, dans le règlement officiel il est écrit que les chansons non retenues pour la finale ne seront pas publiées… du coup c’est un peu dommage de se donner toute cette peine sans que l’on soit écouté. C’est déjà assez difficile comme ça pour les artistes en Suisse et en général.
    Si j’ai bien compris le point 21 nous autorise, à partir du 1er septembre, a rendre publique la chanson. Pour le reste du règlement,
    si on veut participer, on n’a pas d’autre choix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>