Suisse 2018 : Christer Björkman à la rescousse

La télévision publique suisse a confirmé hier sa participation au Concours Eurovision 2018. Pour élire son représentant, elle optera pour une nouvelle méthode de sélection. Les modalités de cette dernière sont encore à déterminer, mais la SRG SSR l’a annoncé : elle a requis l’aide de Martin Österdahl et Christer Björkman.

Martin Österdahl a été le producteur exécutif des Melodifestivalen 2007 et 2008, ainsi que des Eurovision 2013 et 2016, quand la Suède était pays-hôte. Quant à Christer Björkman, il est le directeur du Melodifestivalen et le chef de délégation suédois depuis 2002.

(31 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Une bonne nouvelle pour la suisse mais on l’a vu cette année (et l’an dernier selon moi) une bonne chanson avec une mise en scene pourris et des costumes ridicules ça fait pas bon menage.

  2. NICO SERA CONTENT DE CETTE BONNE NOUVELLE ET SUREMENT EN INTERNE OU UNE SELECTION EXTERNE COMME EN FRANCE . ALORS J’EN ETE SUR QUE CETTE ANNEE LA SUISSE SERA HYPER BIEN REPRESENTE ET TRES CONTENT POUR NOS AMI SUISSES.

    1. OUI ON EST CONTENT A TEL POINT QU’ON ECRIT EN MAJUSCULES YOUPIIII!!!!

      1. oui lol et j’ ai meme fait le tour de ma ville de montpellier pour le crier haut et for lol

        1. Ahahah !

        2. Je ne t ai pas entendu …tu aurais dû venir le crier au Polygone lol

  3. Enfin une bonne nouvelle, la sélection suisse change de mais et passe entre des professionnels de l’Eurovision ! Il était temps mais j’attends de voir ce qu’ils vont nous proposer comme mode de sélection, D’ici.là, pour bien faire les choses, je vais envoyer le lien de plusieurs de mes articles concernant des artistes suisses potentiels à Monsieur Christer Björkman, il en fera ce qu’il veut mais peut être que cela va lui ouvrir un peu les yeux et lui donner quelques idées !

    Je suis content que mon pays continue à participer, de toute manière, la Suisse ne peut pas faire autrement ne serait-ce que par respect pour le fondateur Marcel Bezençon, La claque du canari jaune qui s’est retrouvé déplumé a fait enfin réagir ! Merci Miruna, mdr.

    1. Oui, enfin une bonne nouvelle pour notre pays.

      Il était temps que des pros s’incrustent, avec eux, on devrait enfin sortir du gouffre et retrouver nos heures de gloire.

  4. Alors là c’était assez inattendu, après le bon résultat de Timebelle (malgré ce que les mauvaises langues diront lol), une nouvelle méthode de sélection après un changement dans celle de cette année…

    Je suis assez curieux de voir ce que ça va donner, comme la France en fait !

  5. J’ai hâte de voir et de revoir la SUISSE en finale !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    1. Mais elle l’est !! cette année dans le 1er Qurovision grâce à Bastian Baker. mdr

  6. Je me suis renseigné sur la nouvelle organisation, pour l’instant, je n’ai pas obtenu de détails vraiment intéressants, il semblerait qu’il y aura bien une finale nationale mais cette fois, de plus grande envergure en prime time, un samedi soir. Il reste à savoir quel sera le mode de sélection, un choix interne ou alors une présélection, un pastiche de ce qui existe en Suède,

    Un Melodiefestivallen suisse, je veux bien mais je ne sais si cela peut fonctionner dans notre pays, l’engouement pour l’Eurovision n’a rien de comparable avec celui de nos amis suédois.

  7. Mmmm ça sent bon tout ça 🙂

  8. Mouais, Christer Bjorkman c’est quand même pas un gage de qualité. Ni en tant que chanteur à l’Eurovision, ni en tant que sélectionneur. Et puis, si c’est pour avoir une chanson suédoise de plus après Malte, Chypre, la Grèce, la Géorgie, l’Azerbaïdjan, l’Espagne et d’autres, je dis non.

    1. C’est sûr qu’il risque d’y avoir de plus en plus de compositeurs suédois qui vont vouloir venir à la rescousse de la Suisse mais je suis d’accord avec toi, j’espère pas, car il y a aussi de très bons compositeurs et artistes chez nous, il suffira de les motiver à participer et comme vous le savez, j’ai pas mal d’exemples. Mais si le règlement de la télévision publique suisse concernant l’Eurovision ne change pas, l’artiste ou le compositeur doit obligatoirement avoir la nationalité suisse pour participer, l’autre alternative est d’y être officiellement domicilié. Cela va quand même limiter l’invasion suédoise, je veux bien qu’un bon producteur suédois écrive une chanson pour un jeune artiste, comme par exemple Damian Lynn ou encore Nickless, eux accepteront peut être mais pas des groupes plus confirmés tels que Pegasus , Yokko ou 77 Bombay Street, le choix va s’avéra tout de même restreint.

      On va donc probablement se retrouver avec des candidats amateurs, alors pourquoi pas s’ils ont le niveau pour arriver se démarquer des autres nations, Je pense par exemple à la méthode belge actuelle qui fonctionne très bien.

      1. Ou ils pourraient aussi peut être demander à Romy Wave… 🙂 😉

      2. Personnellement, je pense que la Suisse est un pilier de l’Eurovision, et à ce titre devrait faire partie d’un Big 5 ou 6 ou 7… Bref, un Big des pays fondateurs plutôt qu’un Big des pays riches. D’où ma tristesse de ne plus la voir en finale depuis si longtemps. Je VEUX l’y revoir et je suis convaincu que ce si joli pays regorge d’artistes de grand talent. Nico le prouve d’ailleurs si souvent ! Nul besoin de siphonner de la suedoiserie, les Suisses sont bien meilleurs musicalement. Allez la Suisse, je vous soutiens mordicus LOL

        1. Pour ceux qui douteraient encore de mon helvetophilie, je rappelle que je l’ai classée 31 fois sur 58 participations dans mon Top 10

        2. Merci Francis pour ces compliments concernant la musique en Suisse, c’est vrai que nous avons de bons musiciens des compositeurs auteurs et interprètes qui ne demandent qu’à émerger, alors peut être que les suédois vont réussir à faire retrouver les lettres de noblesse à notre pays dans cette compétition, Prenons leurs idées et gardons nos artistes et tout ira bien.

          Et ne vous inquiétez pas, dès que j’en saurai plus, vous serez informés en temps voulu.

          De toute manière, il fallait impérativement que la Suisse réagisse et change son fusil d’épaule et le fait de faire appel à des vieux renards du Melodiefestavillen, je trouve cela malgré tout assez positif, pour autant qu’ils n’imposent pas leur suédoiseries, mais je pense qu’ils serviront avant tout de consultants, ce que je leur demande c’est que la télévision suisse prenne l’Eurovision beaucoup plus au sérieux et mette les bouchées doubles pour nous concocter une sélection digne de ce nom.et d’en faire un événement annuel incontournable, ce qui n’est plus le cas depuis déjà de nombreuses années.

            • KaYan on 30 juin 2017 at 23:07

            Cette année je trouve que la Suisse avait justement fait un choix très correct et ils ont embauché une star pour coacher le groupe donc difficile de leur reprocher le crash car j’ai plutôt l’impression que c le groupe Timebelle qui s’est planté avec sa mise en scène et son look de canari moisi 😀

            • Nico on 30 juin 2017 at 23:36

            Tu as raison, je crois que Miruna a voulu n’en faire qu’à sa tête et elle l’a dit, le jaune est sa couleur préférée et je suis certain que c’est elle qui a voulu cet escalier qui lui servait de perchoir, , et je dois dire qu’elle aurait pu passer chez le coiffeur et l’esthéticienne avant de chanter lors de la seconde demi-finale ! Elle ressemblait plus à une perruche qui n’avait pas encore pris son bain qu’autre chose, même nos amis du site douzepoints.ch l’ont bien remarqué avec cette revamp ! mdr

            https://www.youtube.com/watch?v=ZVP5I2c0Gg0

            C’est vraiment dommage, la chanson était calibrée pour passer en finale et Miruna la portait bien au départ avec sa belle voix mais cette mise en scène ridicule à vraiment fait capoter l’affaire, principalement au niveau des jurys.

            Je ne suis pas en colère, je m’en amuse mais tout de même, d’être passé si près du but, c’est rageant !

            • KaYan on 1 juillet 2017 at 06:16

            Ce qui est surtout amusant c’est quand elle dit qu’elle est dégoûtée et qu’elle ne veut plus jamais entendre parler de l’Eurovision ! Il faudrait qu’elle revoit sa prestation pour réaliser à quel point leur élimination était méritée. Ca m’a fait penser à Anguun qui avait fait tout un cirque alors qu’objectivement la chanson déjà était assez mauvaise et elle était juste ridicule sur scène…. ah l’égo des starlettes 😀 😀 😀

    • Madreselva on 30 juin 2017 at 18:57
    • Répondre

    MAIS QUELLE BONNE NOUVELLE !
    Je l’attendais avec impatience !
    J’espère que toutes les chansons seront rendues publiques cette fois.

  9. Perso je ne partage pas votre enthousiasme car je trouve assez navrant qu’un pays en échec à l’Eurovision ne trouve pas d’autres solutions que de faire appel à des suédois comme s’ils étaient les papes de l’Eurovision. Bref si ça marche tant mieux mais il y a de grandes chances que la Suisse sélectionne beaucoup de suedoiseries très formatées alors que je reste convaincu que le ticket gagnant est l’authenticité comme le Portugal cette année ou l’Ukraine en 2016. Tant mieux si je me trompe bien sûr 🙂

  10. Je pense que ce sera très bien organisé. Ce sont des pros par contre je ne veux pas qu’ils perdent l’esprit que c’est la Suisse et pas la Suède.
    En tout cas c’est super, Nico va pouvoir nous concocter plein d’articles.
    Tu vois Nico, la Suisse participe et essaie de s’en sortir. Je suis curieuse de ce qu’ils nous préparent.
    Je compte sur toi Nico pour nous tenir au courant dès que tu as des infos.

  11. Je suis pas contre… si ça permet de faire revenir en force la Suisse… 😉

    Mais je me méfie de ces gens là, vu le tort qu’ils ont fait au concours, et si c’est pour se retrouver avec une nouvelle suédoiserie sponsorisée par Milka non merci… 🙁

  12. Première info mais qui reste à confirmer !

    Quand Luca Hänni, le jeune chanteur bernois qui était aussi le porte parole pour l’annonce des points du jury suisse à Kiev, a appris qu’il y aurait du changement pour 2018 avec l’arrivée des suédois, il a immédiatement dit qu’il souhaite se porter candidat pour aller chanter au Portugal.

    Il a vu de plus près ce qu’était l’eurovision et il semblerait que cette fois, il a été convaincu.et souhaiterait parait’il se lancer le défi de faire revenir la Suisse parmi les meilleures nations. Un rêve, une utopie, une belle ironie, ou alors tout simplement une réalité ? l’avenir nous le dira

    C’est un très bon artiste qui à déjà beaucoup de fans dans son propre pays mais aussi en Allemagne et Autriche et même dans certains pays de l’est, alors pourquoi pas.

    En attendant, il vient de reprendre la chanson d’Ed Sheeran  » Shape of You  » à sa sauce et je trouve le résultat plutôt intéressant.

    https://www.youtube.com/watch?v=BhPu3jsoBmo

    Alors si cela s’avère vrai, je lui dirais Bon courage Luca, et bienvenue au futur Swiss Melody Festival 2018 !.

    • Yoann B on 1 juillet 2017 at 06:28
    • Répondre

    Oui on peut voir ça d’un bon ou d’un mauvais oeil, cela dépend de notre penchant pour le coté suédois qu’a pris le concours ces dernières années (personnelement, je suis fan!)
    Mais comme pour la sélection française pour 2018, je reste sceptique sur l’avis des spectateurs eux mêmes… Les suisses ont l’air tout aussi détachés du concours que les français qui, malgré la bonne image qu’en a donné Amir, campent sur leurs idées d’un évenement ringard et bizarre… Je l’entends encore tellement quand je parle de l’Eurovision autour de moi…

    • pascal on 1 juillet 2017 at 09:21
    • Répondre

    tres bonne nouvelle pour la Suisse. Ca montre que les decideurs locaux veulent encore briller au concours er ca tue dans l oeuf les rumeurs de retrait…l Eurovision sans la Suisse ca serait comme un repas sans dessert…

    Je prefererai que la contribution de Bjorkman et ses amis se limitent à l organisation pour ne pas faire perdre son identité suisse à la selection…en meme temps entre Rykka la canadienne et Miruna la roumaine, les candidates recentes sont deja très internationales…

    l implication des suedois devrait ramener des candidatures solides de chanteurs rassurés par le professionnalisme de l organisation et ca sera déja un vrai plus pour retrouver le chemin de la finale !

    • michelmarcelhenri on 2 juillet 2017 at 15:09
    • Répondre

    Je suis affligé par cette nouvelle ! En tant que suisse,je préférerais le retrait que de ceder à ce pape de la suedoiserie qui ne pense qu’à formater le concours ESC en MF. Ca va être une chanson de G:son? Berk berk berk. Y A TELLEMENT DE BONNES CHOSES EN SUISSE musicalement, mais personne veut y aller car la SSR-idee suisse ne sait ni produire le show de sélection, ni la prestation finale… allez hop, je serai presque pour un retour de l’armée du salut. Re-berk berk berk

    • Antoine97 on 3 juillet 2017 at 20:35
    • Répondre

    Je respecte l’esprit conservateur de certains (beaucoup) ici présent et je le comprends mais pour ma part, j’adhère totalement à l’idée. Je préfère voir un concours au top de sa qualité quitte à perdre en originalité plutôt que de continuer à devoir écouter des nullités envoyées par les pays qui n’en veulent pas. Cette remarque ne touche pas spécialement la Suisse parce qu’en vrai j’ai aimé toutes les chansons ces dernières années, mais elle reste réelle à de nombreux niveaux.
    Si les pays accumulant les casseroles ne sont pas capables de se sortir de leur merdier tout seul, l’aide des « plus forts » me parait être un bon compromis.
    De toute façon on a très peu d’info pour le moment donc ne spéculons pas trop.

    Je vais me faire tuer mais j’ai hâte de revoir la Suède emporter le trophée sur ses terres! Une organisation bien propre comme celle de 2016, je suis fan 🙂 Et puis marre du record détenu par l’Irlande qui s’est complètement laissée mourir depuis… bah avant même que je sois fan, bien avant (et je ne considère pas Jedward comme une réussite… plutôt une horreur suffisamment originale que pour plaire à l’Europe au sein d’une édition formatée et de faible niveau).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :