Suisse 2018 : camp d’écriture pour la sélection nationale

La presse helvétique le révèle : la télévision publique suisse tient un camp d’écriture préparatoire à sa sélection nationale. Le camp a lieu à Maur dans les studios PowerPlay. Il est organisé par la SUISA, la société des auteurs-compositeurs-interprètes suisses.

Son but est de créer des chansons modernes, authentiques, nouvelles et surprenantes, diffusables sur les radios et susceptibles de rencontrer le succès en dehors de l’Eurovision. Sont invités des artistes suisses, mais aussi internationaux, afin de créer l’environnement musical le plus diversifié possible. Parmi les compositeurs présents au camp, le Canadien Frazer Mac (qui promeut une « dirty pop ») et le Suisse Ricardo Bettiol (qui veut créer de l’électro bohème).

Le camp fonctionne en ateliers de trois à cinq personnes, chanteurs, musiciens, producteurs. Chaque atelier doit produire trois chansons sur les trois jours de durée du camp. Les chansons produites doivent remplir deux conditions sine qua non : avoir un refrain entraînant et facilement mémorisable ; répondre aux standards internationaux de production musicale.

L’objectif de la télévision suisse est clair : finir parmi les dix premiers en finale du Concours 2018. SSR SRG veut plus de musique contemporaine dans sa sélection et attend beaucoup de cette nouvelle formule.

 

(11 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. c’est la grande mode les « camps d’ecriture ».

    Emmelie de Forest avait participé à quelque chose de similaire en 2016 pour le Royaume Uni. Et il en etait sorti, entre autres, la chanson selectionnée pour Kiev…

    La Suisse donne tout et veut sa finale et meme mieux : un top 10 !! si les 3 pays (en partie) francophones prennent le concours au serieux on pourrait bientot avoir un beau succès et ce qui serait la 1ere chanson en français à l’emporter depuis celle de Céline Dion.

    1. Cest pas parce qu’un pays francophone l’emporte que l’on aura forcément une victoire en français…

      La Suisse n’a pas envoyé de chanson en français depuis 2010 (la seule depuis 2002 me semble-t-il).
      Pour la Belgique c’est pas mieux, la dernière fois c’était en 2006 (mais seulement un tout petit peu de français), ou en 2005 pour avoir une chanson 100% en français.

      1. c’est vrai. c’est pour ca que j’avais mis « pourrait »…

        on a le droit de rever eveillé mais il est plus probable que l’anglais soit choisi afin de sécuriser, à tort ou à raison, un meilleur classement..

  2. Entre parenthèses je confirme que après l’ eurovision asiatique il se confirmerait aussi un eurovision americain il est maintenant clair que Jon Ola Sand a changé au moins une partie de son attention de l’Europe et vers le reste du monde.

    S’adressant à Eurovision Fan House, il a confirmé que l’Union européenne de radiodiffusion discute de l’option de créer un concours de style Eurovision pour les États-Unis.
    Il a déclaré: « Nous voulons également voir s’il est possible de créer une version américaine du Concours Eurovision de la chanson, même si nous n’en avons pas encore conclu. »
    Et alors que le sujet pourrait être sur la table pour discussion, Jon Ola a également suggéré que nous ne verrons peut-être pas «Americavision» sur nos écrans au cours des prochaines années.
    « Il s’agit d’une stratégie à long terme qui permet de voir jusqu’à quel point en dehors de l’Europe la marque peut atteindre », a-t-il déclaré.

    Alors qu’est-ce que Eurovision America entraînerait? Alors que Jon Ola ne mentionne rien d’autre du concours dans cette interview récente, il a déjà fait allusion au format du spectacle.
    « Nous sommes en contact avec les producteurs aux États-Unis pour voir s’il est possible d’organiser un spectacle similaire à celui du Eurovision Song Contest aux États-Unis – Etats concurrents contre les Etats », a-t-il déclaré. « C’est une idée qui ne vient pas de nous, mais des producteurs qui connaissent le marché ».
    « Pour tous ceux qui connaissent l’industrie de la télévision aux États-Unis, c’est très différent de l’Europe et il doit s’agir d’un spectacle différent adapté au marché. Pourtant, si elle porte la marque de Eurovision Song Contest d’une façon ou d’une autre, nous devons nous assurer qu’elle porte et est reconnaissable, et ce n’est pas seulement une compétition « .
    Un tel concours serait similaire au concours de la Bundesvision Song en Allemagne, entre ses 16 Bundesland.

    Eurovision America aura-t-elle jamais lieu? Avec l’accord actuel de l’UER avec Viacom pour diffuser le Concours de la Coupe de l’Eurovision en direct chaque année, les États-Unis peuvent lentement réchauffer l’idée d’Americavision. Le concours de 2017 a réussi à gagner 64 000 spectateurs aux États-Unis (contre 52 000 en 2016).
    Cependant, si l’histoire se répète, nous ne voudrons peut-être pas encore espérer.
    En 2006, plusieurs agences de médias américaines, y compris Futon Critic, ont annoncé que NBC avait gagné le droit à un concours de style Eurovision pour les 50 états du pays, plus le District de Columbia. Le concours devait être décidé à 100% par le vote public, bien que les détails exacts n’aient jamais été publiés.
    Malheureusement, le concours ne s’est jamais concrétisé. Cependant, le fait que ces nouveaux rapports viennent directement de Jon Ola Sand lui-même pourrait donner l’espoir que des discussions plus substantielles soient en cours.

    Bien que la plus grande sortie de l’interview de Jon Ola soit les deux lignes mentionnées sur Eurovision America, il a parlé d’autres aspects liés davantage au concours européen.
    Lorsqu’on lui a demandé s’il pensait que Eurovision avait atteint son plein potentiel, sa réponse était non. « Le potentiel n’a pas encore été atteint car nous avons encore beaucoup à faire », a-t-il déclaré. « Les modifications doivent être effectuées par étapes. Et étape par étape, nous continuerons à développer et à nous occuper de l’ESC « .
    Il ne prévoit pas de modifications au système de vote, car le système actuel est le résultat d’années de recherche et d’analyse.
    « Lorsque nous avons décidé de passer au système actuel en 2016, il a fallu beaucoup d’années pour nous assurer que c’était juste et que nous pourrions le faire. Nous l’avons testé plusieurs fois et mesuré les conséquences d’un système comme celui-ci. Nous avons beaucoup parlé aux membres, pour nous assurer qu’ils étaient à bord et compris *Jon Ola a également donné une brève vue d’ensemble sur le prochain concours de 2018 à Lisbonne et a déclaré que les fonctionnaires rassemblent actuellement la meilleure équipe de base possible pour diriger le spectacle.
    « L’équipe portugaise travaille avec enthousiasme sur le récit du concours de morceaux et comment ils peuvent utiliser le spectacle pour tirer parti du Portugal, pour mieux se présenter, bien sûr toujours d’une manière qui se rapproche étroitement de l’ESC et de ses valeurs ».

  3. Je serais hyper content que la Suisse soit en finale et dans les cinq premiers l’ année prochaine bonne chance a ce pays et une pensée pour nico qui sera bien content de cette nouvelle je l’ espère .Le pays prend sa sélection au sérieux pour cette nouvelle édition qui commence bien.

    • Anthony on 29 août 2017 at 18:17
    • Répondre

    Je suis content de voir que mon pays cherche à atteindre le sommet, j’avais des doutes par le passé mais ces infos très positifs et j’ai hâte de voir le résultat.

    1. C’est une bonne nouvelle et cela confirme que notre pays est capable de se remettre en question mais avons-nous vraiment d’autres choix ? Ce que j’attends, c’est le résultat et surtout quels seront les artistes qui interpréteront ces chansons,

      Mais avec cette initiative on se rapproche déjà d’un éventuel changement pour 2018, la suite pour très bientôt, car les candidats potentiels vont déjà pouvoir se manifester dès ce vendredi 1er septembre pour postuler. Ce qui m’inquiète un peu c’est qu’ils sont à la recherche d’un refrain entraînant et facilement mémorisable, j’ai bien peur qu’un Thomas G Son s’y colle, il est plutôt doué dans ce registre. Mais je ne vais tuer l’oeuf de la poule avant qu’il éclose ! j’ai hâte de me faire surprendre.

  4. – Au moins les objectifs sont fixés et ils sont tout à fait réalistes et concrets. J’espère que ça se traduira dans les faits par une sélection suisse de bonne qualité. ( NB : d’ailleurs d’autres pays devraient s’inspirer de cette résolution suisse ! )

    • Madreselva on 29 août 2017 at 21:26
    • Répondre

    La sélection approche 🙂 On verra bien si ces changements vont porter leurs fruits mais en tout cas il y a une vraie remise en question qui a été faite.

    • Antoine 97 on 30 août 2017 at 00:39
    • Répondre

    Je croise très sérieusement les doigts pour la Suisse qui traine maintenant beaucoup plus d’années de malheur que la Belgique n’a pu en trainer. Hâte de voir le résultat mais j’ai peur d’une nouvelle déception. Vendez nous du rêve amis Suisses, donnez nous envie de voter pour vous! 🙂

  5. Franchement , je suis sceptique.
    je suis pour l’artiste qui vient présenter sa chanson et sa façon de la présenter.
    Ecrire et composer d’un côté et choisir l’artiste de l’autre, je ne sais pas si c’est vraiment efficace. A voir!

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :