Suisse 2017 : ça commence dans trois mois !

Qui pour succéder à Rykka ?

Qui pour succéder à Rykka ?

La Suisse fait toujours partie des pays qui révèlent leur méthode de sélection très en avance. 2017 ne fait pas exception. C’est le 5 février prochain qu’aura lieu la grande finale nationale, cette fois à Zurich. Pour l’atteindre, il y aura bien des étapes qui attendent nos futurs candidats. Cependant, la méthode de sélection pour l’Eurovision 2017 s’offre un lifting, avec un processus moins complexe que les précédentes années. Car pour la première fois, la plateforme internet sera le seul moyen de sélectionner les chansons pour la finale nationale.

Du 26 septembre au 4 octobre 2016 à 8h00, les musiciens intéressés à représenter la Suisse en Ukraine peuvent déposer leur candidature sur la plate-forme Internet de SRF (www.srf.ch/eurovision).

Le processus de sélection se déroulera de manière suivante:

  • Les titres candidats seront évalués par un jury de 20 personnes.
  • Le jury est composé d’experts de l’industrie musicale: producteurs, musiciens, journalistes. Les noms des membres du jury seront communiqués cet automne.
  • Grande nouveauté : les candidatures doivent nécessairement avoir une relation avec la Suisse. Artiste, compositeur ou parolier (au moins une personne) doivent avoir un passeport suisse ou être résident en Suisse.
  • Les 20 chansons retenues par le jury seront présentées lors d’un show en « live » le 4 décembre 2016 à Zurich. Le jury sélectionnera les interprètes  qui se retrouveront en finale de la sélection Suisse le 5 février 2017.
  • Lors de l’émission en direct du 5 février, le public désignera, par télévote uniquement, l’artiste qui représentera la Suisse en Ukraine. Selon le règlement, il y aura entre six et dix finalistes.

Ce projet est réalisé en commun par SRF, RTS, RSI et RTR.

Les détails concernant l’inscription ainsi que le règlement et les divers formulaires peuvent être téléchargés sur le site de SRF www.srf.ch/eurovision.

 

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Alexandre on 15 juin 2016 at 20:03
    • Répondre

    Il y a une remise en question de la part de la Suisse et c’est une bonne chose. Je trouve que c’est tout à fait normal qu’au moins un membre de l’équipe derrière la chanson soit de nationalité suisse.

    Par contre, le nombre de candidats durant la finale dépendra de la qualité des compos reçues ou ce sera déterminer d’une autre façon ?

    • Manuphil on 15 juin 2016 at 20:21
    • Répondre

    Je suis très réjouis de cette nouvelle. La sélection va se dérouler avec un système qui est proche de celui que j’imaginais ! Avec une présélection en interne on aura plus à écouter toutes les chansons sur la plateforme mais attendre la demie-finale qui sera public. J’espère vraiment qu’il en va sortir qqch de bien !

  1. Alléluia

    Enfin ! Enfin ils ont décidé d’abandonner la partie en ligne et reformater toute la sélection. Il était temps !

    J’espère maintenant qu’ils vont bien choisir parmi les 80 et qu’ils garderont les 10 meilleures (pas 6-9) et qu’on retrouvera enfin la finale et les hauts classements.

    J’espère aussi qu’ils feront en sorte de bien préparer l’élu jusqu’à la DF de l’Eurovision car là aussi, il faut revoir.

  2. Le principal point d’interrogation dans cette nouvelle formule concerne ce fameux jury. Si ça se passe comme aux auditions de Zürich, on va rigoler (ou pas). Après, s’il est compétent, et si les artistes jouent le jeu, ça ne peut que tirer la Suisse vers le haut.
    La mesure de la personne suisse obligatoire est une bonne mesure je trouve. Croisons les doigts pour nos voisins helvètes.

  3. C’est certainement pas une mauvaise nouvelle mais je suis pas vraiment convaincu que cela change beaucoup le résultat final. Déjà que les bons artistes ne se bousculaient pas pour publier une chanson sur la plateforme, je crains que le choix soit encore plus restreint et pauvre. Je demande à voir et surtout à savoir qui seront les jurys chargés de faire une sélection de 20 et 10 candidats pour la finale nationale. Quoi qu’il en soit, je ne pense pas que ce sera pire encore que les années précédentes, au moins on va pourvoir mieux cibler les bonnes chansons, pour autant qu’elles soient au rendez-vous !

    Au moins, on a pris conscience que l’ancien système ne pouvait plus continuer ainsi et qu’il fallait innover.

    • Manuphil on 17 juin 2016 at 09:18
    • Répondre

    Beaucoup de bonne chansons passaient à la trappe dans la phases des votes en ligne. Après il est vrai que des bonne chansons passaient aussi a la trappe dans le chois des jurys pour la demie-finale voire la finale. Mais je sais pas je me dis que cela va quand meme donner une amélioration. Il y a au moins une prise de conscience.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :