Söngvakeppnin 2018 : détails de la sélection (Mise à jour : date de présentation des chansons)

JEUDI 7 SEPTEMBRE

La télévision publique islandaise a publié hier les détails du Söngvakeppnin 2018. La traditionnelle sélection nationale organisée par la RÚV se déroulera en quatre temps :

  • du 6 septembre au 4 octobre 2017, les participants intéressés soumettront leur(s) chanson(s) à la RÚV ;
  • d’octobre à janvier, un jury d’experts mandaté par la chaîne écoutera les chansons proposées et en retiendra douze ;
  • les samedis 10 et 17 février 2018, auront lieu les demi-finales, à Háskólabíó. Six chansons seront à chaque fois présentées. Trois seront éliminées, trois autres iront en finale ;
  • le samedi 3 mars 2018, deux semaines plus tard, aura lieu la finale, à Laugardalshöll. Six chansons seront donc compétition. Quatre seront éliminées, deux autres iront en super-finale. Le vainqueur sera choisi parmi ces deux super-finalistes.

Les deux-tiers de la partition et un tiers des paroles de chaque chanson doivent avoir été créés par un auteur ayant la nationalité islandaise ou résidant en Islande. Les chansons doivent être soumises en islandais et interprétées dans cette langue durant les demi-finales. En finale, cependant, elles doivent interprétées dans la langue que l’artiste choisirait s’il était qualifié pour Lisbonne.

Les six qualifiés pour la finale seront déterminés uniquement par le télévote. Les deux super-finalistes seront déterminés par un vote combiné, moitié pour le jury, moitié pour le télévote. Le vainqueur sera déterminé uniquement par le télévote.

Le dit vainqueur repartira avec un chèque de trois millions de couronnes islandaises (soit à peu près 24.000 euros), un montant triplé depuis l’an dernier.

LUNDI 8 JANVIER

La RÚV a annoncé sur sa page Facebook que les douze candidats et leurs chansons seront présentés officiellement le mercredi 17 janvier prochain.

(avec la collaboration de Sakis)

 

 

(4 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • pascal on 7 septembre 2017 at 12:50
    • Répondre

    Sauf grande surprise, on aura beaucoup de versions anglaises en finale ce qui n’avait pas eté l’idée du siecle en 2017 oû je preferais les versions islandaises pour au moins trois des finalistes.

    deux semaines de battement cette année entre les demies et la finale : c’est peut etre pour faire monter la sauce mediatiquement sur place.

  1. « Les chansons doivent être soumises en islandais et interprétées dans cette langue durant les demi-finales. En finale, cependant, elles doivent interprétées dans la langue que l’artiste choisirait s’il était qualifié pour Lisbonne. »

    Ou alors comment avoir peur d’envoyer une chanson en islandais, alors que la Slovénie ose et va mettre en place une règle concernant la langue dans laquelle l’artiste chantera.

    • marie on 7 septembre 2017 at 18:28
    • Répondre

    Donc on connaîtra les chansons en février si ça ne fuite pas avant.
    Peut-être que ces 15 jours servent à donner plus de temps aux artistes d’améliorer leur choré ou bien pour certains de pouvoir répéter leur chanson en anglais s’ils ne décident pas de garder l’islandais.

    • Pascal on 8 janvier 2018 at 12:02
    • Répondre

    J’aime bien la sélection islandaise en genéral, même si souvent mes favorites calent en demi …

    Cette année, seule certitude révélée par Wiwibloggs, Greta Salomé ne sera pas de la partie. La future mariée chantera dans « le fantome de l’Opéra » aux dates du Songvakeppnin

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :