Avr 24

SAINT-MARIN 2014 : Maybe

Jamais deux sans trois, dit-on. Un adage qui convient bien à Saint-Marin. La petite république envoie pour la troisième année consécutive Valentina Monetta à l’Eurovision. Une situation qu’avait connu l’Autriche qui, de 1964 à 1966 avait envoyé Udo Jürgens pour les représenter. Pour l’Autriche, la troisième fois fut la bonne. Qu’en sera-t-il pour Saint-Marin ?

 

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]La chanteuse[/pullquote]

valentina4Valentina Monetta est née à Saint-Marin le 1er mars 1975.

En 2002, Sony Music lui donne la chance de sortir son premier single Sharp, qui fait alors partie du projet «Sharm» avec la collaboration des Productions Paul Manners. Elle le signe sous le nom de Valentina Giacomobono.

Passionnée de jazz, elle intègre le groupe Tiberio, où elle s’en donne à coeur joie en interprétant tous les styles qu’elle aime : R’n’B, Soul, Funky et Acid Jazz.

Elle touche au Hip Hop également en travaillant avec un autre groupe : Parafunky.

Son amour pour le jazz la fera collaborer avec plusieurs groupes locaux.

Elle est également choriste pour plusieurs artistes, ayant même travaillé avec notre Sylvie Vartan nationale.

En 2006, elle se joint à un projet de disque baptisé 2 blacks, qui sort une reprise de In Alto Mare de Loredana Bertè rebaptisée pour l’occasion Waves of Luv.

En 2008, Saint-Marin annonce pour la première fois sa candidature au Concours Eurovision de la Chanson. Valentina saute sur l’occasion et propose à SMTV une chanson de sa composition Se Non Ci Sei Tu. Elle ne sera pas retenue par la chaîne qui lui préfèrera le groupe Miodio.

A la suite de ça, Valentina se consacre plus que jamais au jazz et en 2011 a la chance de sortir son tout premier album : Il Mio Gioco Preferito où elle s’accompagne du trio My Funky Valentine.

En 2012, elle est enfin choisie pour représenter son petit pays à l’Eurovision. Pour ce faire, on lui choisit un titre aux antipodes de sa culture jazz. La chanson The Network Song Oh Oh Uh Oh Oh se veut parodique, à la limite du ridicule et se retrouve classée 14ème de sa demi-finale.

Valentina ne se démoralise pas pour autant et l’année suivante, elle propose Crisalide sur la scène de Malmö. Cette fois, les critiques sont élogieuses et la chanson devient même l’une des favorites des fans du Concours. Saint-Marin rate la finale de très près puisque Valentina se classe onzième de sa demi-finale.

A l’issu du concours de Malmö, Valentina s’est dit partante pour une troisième aventure européenne. Ce fut donc la première artiste connue du cru 2014.

Galerie photos de Saint-Marin : cliquez pour agrandir

 

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]La chanson[/pullquote]

Pour sa troisième participation consécutive, Valentina s’entoure de nouveau de Ralph Siegel, pour qui la retraite n’est pas une option. Il signe sa 23ème participation au Concours Eurovision et par la même fête le 40ème anniversaire de sa première chanson (c’était Bye Bye I Love You pour le Luxembourg en 1974).

Mauro Balestri est l’auteur du titre. Celui-ci s’appelle Maybe. Il s’agit d’une ballade classique qui raconte une histoire d’amour de deux êtres qui ont déjà connu des déceptions.

Nous avons droit à une honnête composition, qui n’est pas désagréable à l’oreille.

Clairement, il ne s’agit pas là d’un tube en puissance, et la chanson comme le clip (vous avez vu, Valentina ressemble de plus en plus à Cindy Sander) est d’un autre temps.

Au final, on est déçu. On sait que le domaine de prédilection de Valentina, c’est le jazz et on aurait bien aimé justement qu’elle nous propose un titre jazz qui la mettrait vraiment à l’aise sur scène. Sûrement que Mr Siegel n’en n’avait pas dans ses tiroirs.

Mais avec Maybe, Saint-Marin risque une nouvelle fois de se voir claquer la porte au nez de la finale.

 

N’oubliez pas les paroles

Maybe there’s a pearl in the shell
Maybe there’s a story to tell
Maybe we can not live in peace cos we’re under a spell

Maybe there’s a light from above 
Maybe there’s a flight of a dove 
When it’s time 
To open the heart of love 

Maybe we can try
Maybe you and I
Are finding pain to overcome

Maybe then one day
Every soul heals and will find a way

And maybe 
We really are the dream of God
And we woke up in flesh and blood
With our emotion transformed into gold

Or maybe 
In certain solid ways I feel 
I know there’s nothing stronger and more real 
Than falling in love

Maybe you and I
Are tear drops from the sky 
That fill the sea eternally 

Maybe we can try
To challenge the fear of the endless night 

And maybe 
We really are the dream of God
And we woke up in flesh and blood
to find our bodies transformed into gold

Or maybe 
In certain solid ways I feel 
I know there’s nothing stronger and more real 
Than falling in love

Maybe it’s a journey in the darkest night
Maybe we can make it to the morning light
Maybe this is it this is real and I feel this is right
Finally right

And maybe
The courage that I’m finding now
Remembering and sensing how
We fell in love

 

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]La tendance musicale à Saint-Marin[/pullquote]

Le Top 50 existe aussi à Saint-Marin. Et c’est un classement établi par Radio San Marino. Cette semaine, le Happy de Pharrell Williams a perdu sa première place au profit du chanteur italien Vasco Rossi et de son titre Dannate Nuvole. On retrouve Stromae avec Tous les mêmes en 8ème position tandis qu’une star de l’Eurovision est classé 27ème : Raphael Gualazzi avec Liberi O No. Si on pousse un peu plus loin le classement, on voit un autre chanteur qui a fait l’Eurovision à la 35ème place : Enrico Ruggeri avec L’Onda.

(3 commentaires)

  1. Je n’aime pas Maybe, je trouve que Valentina Monetta avait plus de chance l’année dernière avec Crisalide.
    Je trouve Maybe très lente (d’ailleurs dans toute les versions existe).

  2. Pour ma part, je trouve déjà exagéré de représenter 3 fois de suite son pays à l’Eurovision et pourquoi bon sang faire à nouveau confiance à Ralph Siegel qui je le reconnais, a tout de même écrit de bonnes chansons, notamment  » Crisalide » mais même avec ça, elle n’a pas réussit à se qualifier en finale !

    La chanson Maybe n’est pas mauvaise mais effectivement très démodée, avec des airs à la James Bond, elle n’arrive cependant pas à la hauteur de la chanson autrichienne.

    C’est la fois de trop pour Valentina et moi aussi je pense qu’elle n’arrivera pas en finale, si c’est le cas, j’espère qu’elle aura enfin compris qu’elle fasse une pause de plusieurs années et qu’elle revienne avec autre chose cette fois !

    Je n’accorderai pas de point à Saint-Marin car la chanson ne me plaît pas, j’aurai préféré qu’elle chante en italien mais au final, je ne crois pas que cela aurait changé les choses….

  3. Elle suscite peu de commentaires la p’tite Valentina !
    La chanson ne m’a pas dérangé à la première écoute et puis en réentendant j’y ai trouvé un truc qui m’exaspère, c’est du ressenti, je suis peut-être la seule au monde à ressentir ça mais voilà, Valentina me donne l’impression de s’écouter chanter, et je trouve que la diction est exagérée et du coup, pour moi, ça rend l’interprétation très peu naturelle. Le truc qui m’exaspère le plus c’est quand elle se la joue Dalida en mode parlé genre « Gigi c’est toi là-bas dans l’noir » !!!
    Sa « social network song » m’avait éclaté, c’était marrant. Je n’ai pas désaimé « Crisalide » et j’ai été surprise par sa voix qui s’avérait plutôt jolie. Je dois lui reconnaître ça : jolie voix et très bien placée.
    J’ai l’impression que cette chanteuse a un talent mal exploité. Je ne peux me baser que sur ses trois chansons pour l’ESC, c’est réducteur, mais je trouve qu’elle manque de personnalité (artistique).

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :