ROUMANIE 2014 : Miracle

La Roumanie, même si elle n’a jamais encore gagné l’Eurovision, est souvent chanceuse puisqu’elle n’a jamais loupé une finale depuis l’arrivée des demi-finales. Cette année de devrait pas déroger à la règle, avec le retour d’un duo qui avait été fort apprécié il y a quatre ans.

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]Le duo[/pullquote]

Paula+Seling++OviPaula Seling est née le 25 décembre 1978 à Baia Mare, en Roumanie. A 6 ans, elle apprend à jouer du piano et à 10 ans, elle commence à chanter dans une chorale et se rend vite compte qu’elle aime cela.

Entre 11 et 15 ans, la jeune femme apprend beaucoup en participant à différents concours nationaux de piano et de chants. Ces expériences lui ont forgé un caractère de gagnante et l’ont mises en confiance.

En 1994, elle intègre l’école des arts et y rencontre ses deux mentors : les professeurs Bertok et Matesan.

1995 est l’année des voyages pour Paula. Au cours de cette période, elle et son groupe formé à l’école des arts remportent trois récompenses. Son groupe se sépare après la remise des diplômes.

En 1996, elle reçoit le trophée « Aurelian Andreescu » des mains de Mrs Anda Popp. C’est également cette année qu’elle se présente sur la scène de « Golden Stag » en tant que choriste. Dans le même show, elle a été invitée à chanter en solo When The Winter Comes.

En 1997, elle obtient le bac et se voit chanter en première partie du concert de Joan Baez à Bucarest. Elle enregistre alors en Allemagne son premier album, intitulé Only Love.

En 1999, après une année de questions sur sa vie et la direction qu’elle doit prendre, Paula sort l’album De Dragoste (Pour amour) et qui contient 10 chansons écrites par Nicu Alifantis. Un de ces titres, Ploaie în luna lui Marte,  lui vaut de recevoir le trophée du « Hit de l’année » au Mamaia Festival.

Il est temps pour Paula de faire un break et de nouveau se remet en question.

Début 2001, elle revient avec un album dont le titre est de circonstance : Ma voi întoarce veut dire en français « Je reviendrais ». La même année, elle reçoit le prix de la meilleure interprète féminine aux Victoires de la musique roumaines.

En 2002, elle songe qu’il est temps pour elle de se lancer seule dans l’aventure du Golden Stag Festival. Pour elle, ce Festival est un passage au professionnalisme et une garantie de reconnaissance. Elle répète activement sa prestation. L’événement prévoit deux chansons à interpréter. La première chanson était en acoustique avec seulement un piano. En direct, le piano ne fonctionne pas et Paula panique, ne sachant que faire. Finalement, elle interprète son titre dans l’improvisation, sans musique, et remporte ce qu’elle considère comme le prix le plus important de sa vie.

En 2003, elle part pour la France enregistrer un album qui, finalement, ne verra jamais le jour. Paula se console en pensant qu’elle n’a pas tout perdu dans cette affaire, puisqu’elle a visité la France.

Ovi s’appelle en réalité Ovidiu Cernăuţeanu. Il est d’origine roumaine, mais vit en Norvège. Il a d’ailleurs participé à deux reprises à la sélection norvégienne pour l’Eurovision : en 2006, sa chanson The Better Side Of Me échoue à la demi-finale du Melodi Grand Prix et en 2009, il atteint la finale avec Seven Seconds.

Paula et Ovi unissent leur voix lors du Concours Eurovision d’Oslo en 2010 et terminent sur le podium, à la troisième place, avec Playing with Fire.

A l’issu de la compétition, ils enregistrent un album qui porte le nom de leur contribution. Mais il n’a pas eu le succès escompté. Cependant, Ovi et Paula décident de continuer leur aventure professionnelle ensemble et démarrent un nouveau projet en 2011.

De son côté, Ovi continue de s’intéresser à l’Eurovision et, avec Thomas G:Son et Tommy Berre, compose High On Love. Interprétée par Reidun Sæther, la chanson dance parvient à se hisser en finale du Melodi Grand Prix 2012.

Galerie photos de la Roumanie : cliquez pour agrandir

 

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]La chanson[/pullquote]

Ovi, Philip Halloun, Frida Amundsen et Beyond51 sont derrière Miracle, la chanson que défendra Paula & Ovi à Copenhague. Une chanson dance qui a fait le buzz avant de faire partie de la sélection roumaine pour l’Eurovision. L’équipe avait en effet diffusé un teaser de la chanson sur youtube, dont le but avait été d’attiser la curiosité des internautes. Le teaser était excellent et on s’imaginait déjà à Bucarest l’année prochaine.

Mais la Roumanie tenait à avoir sa sélection nationale. Paula & Ovi ont donc dû passer par cette phase et, devant le manque de qualité des autres chansons candidates, se sont imposés en toute logique.

Miracle est une chanson faite pour danser. Elle devrait être appréciée aux Halles de Copenhague. Moderne, soignée, Miracle est une chanson qu’on pourrait sans problème écouter en dehors de l’Eurovision.

On peut malgré tout reprocher à cette contribution d’être un peu trop formatée pour l’Eurovision. Il s’agit là d’une chanson conçue pour le Concours, et quelque part, ça se remarque. Du coup, ça manque un peu de naturel.

Reste que la Roumanie devrait conserver ses 100 % de réussite et passer d’un pas léger et assurée en finale du Concours de 2014. Mais pour un podium en finale, ça va être plus compliqué qu’il y a quatre ans.

 

N’oubliez pas les paroles

I don’t know if it’s right
But I’ve got a feeling
And want to believe this is magical
Is this what it’s like
Cause I’m starting to feel it
And want to believe it’s incredible.

If you only knew all the things I could tell you
We could be dancing with stars in the night

It’s so magical, so magical,
So beautiful, So beautiful

It’s a Miracle! It’s a Miracle!
I can see it now!

All the things I see
I think I see them too
All for you and me
It’s like a dream come true
It’s so beautiful
No one will ever know
It’s a miracle

Now you know that I’m right
And you got that feeling
I told you before that it’s magical
Yes, it’s magical
Now you know what it’s like
And you’re starting to feel it
But you just can’t deny it’s incredible

If I only knew all the things you could tell me
We could be dancing with stars in the night

It’s a Miracle! It’s a Miracle!
I can see it now!

All the things I see
I think I see them too
All for you and me
It’s like a dream come true
It’s so beautiful
No one will ever know
It’s a miracle

 

[pullquote align= »left|center|right » textalign= »left|center|right » width= »30% »]La tendance musicale en Roumanie[/pullquote]

Prenons en référence le Romania Airplay Music Charts du 23 mars dernier. On s’aperçoit avec fierté que notre compatriote Indila est numéro 1 avec Dernière Danse. En deuxième position, on trouve Smiley avec Acasa et, sur la troisième marche du podium, Andra feat. Marius Moga et leur titre Atata Timp Cat Ma Iubesti, que voici :

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. J’ai fait l’impasse sur la contribution portugaise avec laquelle je resterai plutôt indulgent.
    Ce que propose le duo roumain cette année, me laisse totalement de marbre. On a l’impression qu’on a pris tous les ingrédients qui marchent à l’eurovision, pour en faire un plat ! mais personnellement, je trouve que ça manque de sauce, de liant ! Et je rejoints tout à fait Eurovista sur le coté « artificiel » de la chanson. Je reconnais que c’est très bien produit, bien travaillé et le résultat est efficace. Mais je n’aime pas du tout, absence totale d’originalité et pour le coup, je ne leur souhaite pas de Miracle !!!! (qu’elle est nulle cette blague ;-))

  2. Tout à été dit sur cette chanson et je suis aussi du même avis, beaucoup trop formaté pour mon goût.

    Je n’accorde pas un seul point à la Roumanie, pas nécessaire d’autres s’en chargeront . Elle se qualifiera en finale et sera sans grande difficulté dans le Top 15, je pense.

    Une victoire m’énervait au plus au point mais dans ce cas, je ne crois pas aux miracles !

  3. Je deteste ecouter cette chanson, je la zappe a chaque fois, c’est horrible pour les tympans, ce refrain tres aigu. NEXT!!!! pour moi, cette année, contrairement aux années precedentes. al

  4. J’ai écris ailleurs qu’il n’y avait pas de duo cette année, c’est vous dire à quel point j’ai zappé la Roumanie.
    Comme John, ça me laisse de marbre.
    Je préférais « Playing with fire ». J’émets un doute sur une présence en finale.

    1. On peut dire aussi que les polonais forment un duo, même s’il y en qu’une qui chante 😉

    • Yoyo360 on 21 avril 2014 at 22:41
    • Répondre

    Perso, j’aime bien, mais c’est pas formidable. Je rejoins Eurovista, John et Lopez. Une finale, quasi sur mais une victoire, surement pas

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :