Comme annoncé, a eu lieu aujourd’hui à 15h, une conférence de presse au sujet de l’Eurovision 2020. Elle s’est tenue en direct depuis Rotterdam, annoncée ce midi comme future ville-hôte du Concours. Y étaient présents (ci-dessus, de gauche à droite) :

  • Shula Rijxman, présidente du comité de direction de la NPO ;
  • Sietse Bakker, producteur exécutif du Concours ;
  • Jon Ola Sand, superviseur exécutif du Concours ;
  • Saïd Kasmi, conseiller à la culture de Rotterdam ;
  • Jolanda Jansen, directrice de l’Ahoy.

M. Kasmi a confirmé avoir reçu la nouvelle par téléphone. Il s’est déclaré très heureux de la décision de la NOS et a remercié les organisateurs pour leur confiance. L’objectif de la municipalité est de créer une vaste atmosphère de fête partout dans Rotterdam durant les deux semaines de l’Eurovision. L’Eurovillage y contribuera en premier lieu. Par ailleurs, la municipalité songera aux visiteurs qui disposent de moyens financiers limités et tâchera de leur fournir un accès aux festivités.

Mme Jansen s’est déclarée incroyablement heureuse de voir l’Eurovision se tenir à l’Ahoy, fière, mais aussi confiante, au vu de l’expérience accumulée au fil des années par ses équipes dans l’organisation d’événements musicaux d’importance. Elle a complimenté les organisateurs pour leur processus de sélection, très professionnel et transparent.

M. Sand s’est évidemment dit ravi et enthousiaste. Il est convaincu que les diffuseurs et la ville organiseront ensemble une édition mémorable de l’Eurovision. Selon lui, Rotterdam dispose de toutes les infrastructures nécessaires pour accueillir les délégations et les fans. M. Sand a précisé qu’il connaissait déjà Rotterdam et l’Ahoy pour les avoir visité lors de l’Eurovision Junior 2007. Il a été particulièrement marqué par l’atmosphère vibrante de la cité et la sympathie de ses habitants.

Selon Mme Rijxman, les Pays-Bas tout entiers seront associés à l’organisation du Concours. La production veillera à créer un événement qui connectera et inspirera tous les Néerlandais. À ses yeux, Rotterdam, ville créative, sera une plateforme idéale. Mme Rijxman a confirmé que la décision finale avait été prise sur base du projet détaillé, notamment quant à ses éléments techniques. Concernant le financement, Mme Rijxman espère obtenir un soutien supplémentaire du gouvernement, car selon ses termes, l’Eurovision est une carte de visite inégalable pour les Pays-Bas, aussi bien sur le plan culturel que sur le plan économique.

Selon M. Bakker, Rotterdam l’a emporté essentiellement de par la salle proposée. L’Ahoy était la plus appropriée pour produire l’Eurovision, notamment quant à sa taille, sa largeur, sa hauteur et ses annexes, et pour réaliser trois soirées à la pointe de la technologie. En outre, la disponibilité, la proximité et l’accessibilité des infrastructures de logement et d’accueil étaient meilleures à Rotterdam. Par ailleurs, M. Bakker a confirmé qu’une attention particulière serait accordée au prix des places, de sorte à éviter la controverse du Concours 2019. Les tickets devraient être mis à la vente avant la fin du mois de décembre 2019.

Tous trois ont remercié les autres villes candidates, spécialement Maastricht. Ils ont été impressionnés par l’accueil, l’enthousiasme et l’énergie de ses représentants et de ses habitants. Comme les autres concurrentes malheureuses, Maastricht sera associée aux événements de mai 2020.

Tous vont à présent se mettre à l’oeuvre. Une première série de réunions a déjà été planifiée, débutant la semaine prochaine. Le premier point à l’ordre du jour sera l’établissement d’un calendrier et d’un rétroplanning. Suivra l’établissement du budget. L’important pour tous est de ne perdre aucun moment.

De son côté, Duncan Laurence a lui aussi réagi à l’annonce. Il s’est déclaré très heureux et très fier. Il félicite Rotterdam et se réjouit de la fête à venir.

Revoyez ici l’intégralité de la conférence de presse :