Avr 28

Revue de presse : 28 avril 2012

Moins d’un mois nous sépare de la finale du 57ème Concours Eurovision de la Chanson. A Bakou, on s’active pour mettre en place l’imposant décor où se produiront les artistes. Pendant ce    temps, la presse s’interroge toujours sur les Droits de l’Homme qui ne semblent pas être une priorité pour le gouvernement de l’Azerbaïdjan. Elle relate aussi la conférence de presse qu’Anggun a    donnée à Paris un mois jour pour jour avant l’événement alors que d’autres médias se focalisent sur d’autres candidats.

image-presse-internet

    Si l’Eurovision a mis en lumière l’Azerbaïdjan (pays que beaucoup ne savent toujours pas situer sur une carte), elle aura aussi posé le doigt là où ça fait mal. C’est l’effet boomerang pour un    pays qui tient absolument à exister sur le plan international. Il ne se passe pas une semaine sans que l’on évoque les problèmes politiques de la nation.

‘Humans Right Watch’ est sans doute l’une des organisations les plus virulentes envers l’hôte du Concours Eurovision. Le Nouvel Obs consacre un article à ce propos et cite un des membres de    HRW : ‘“Les violations des droits de l’homme sont fréquentes en Azerbaïdjan“, estime Giorgui Goguia, de Human Rights Watch (HRW), affirmant que 70 personnes parmi lesquelles sept journalistes    sont actuellement en prison pour des raisons politiques.’

Le Président de l’Azerbaïdjan, Ilham Aliev, se défend comme il peut, indiquant ‘qu’une “campagne honteuse” avait été lancée pour discréditer l’Azerbaïdjan à travers les médias, certains    responsables y voyant une conspiration fomentée par le voisin arménien.’

Le podcast journal revient en images sur les journalistes agressés,    sujet que nous avions évoqué lors de la précédente revue de presse. John Dalhuisen, directeur du programme Europe et Asie centrale d’Amnesty International, commente : « « On aurait pu penser    que, à la veille de l’Eurovision et de la diffusion d’images depuis Bakou dans le monde entier, les autorités se conduiraient de leur mieux » »

    Cette semaine, Charts in France met en lumière l’excellente Pastora Soler : ‘ »Reste avec moi »… On    serait tentés de répondre « oui » à la belle Andalouse de 34 ans ! « Quédate conmigo » est une nouvelle occasion pour Pastora Soler de briller sur la scène internationale.’

Euronews nous offre un sujet de 2 minutes sur les roumains Mandinga (à voir sur le    site) et cite un des membres du groupe, Alex Burca, “On a un mois plein de voyages et de concerts qui nous attend. On a été invité partout en Roumanie et ailleurs pour présenter notre    chanson. On a aussi des répétitions prévues, mais on doit se reposer. Elena doit préparer sa voix. De mon point de vue, c’est le moment le plus intéressant pour Mandinga.”

anggunferrauddumas.jpg

De nombreux sites, parmi lesquels Direct Star et Media Actu ont parlé du showcase donné jeudi dernier par Anggun au Virgin des Champs-Elysées, qui a été précédé d’une conférence de presse.    France-Soir revient sur cette conférence au cours de laquelle on a pu retrouver une Anggun gonflée à bloc : «Je suis    ultra-motivée. Dans la sphère de l’Eurovision, on me dit que je suis la chanteuse qui travaille le plus» Pour elle, «c’est un honneur» de représenter la France devant 140 millions de    téléspectateurs. «Je représente peut-être le visage de la France actuelle, multiculturelle. Je suis citoyenne du monde. J’ai changé de pays, j’ai changé de carrière. J’aime la France, je l’ai    choisie, je suis francophile. Mais l’Indonésie reste dans mon coeur. Je suis génétiquement modifiée», a-t-elle dit.

    Ados.fr nous propose de retrouver les trois duos d’Anggun sur la chanson    qui défendra la France. ‘Entre le sublime titre à fleur de peau « S’il fallait le faire » de Patricia Kaas, icone en Russie, le très drôle Sébastien Tellier, l’opératique Amaury Vassili, et le    metteur d’ambiance Jessy Matador, on a tout essayé pour remporter le concours !’

On termine cette revue par une fête, celle qui sera donnée à Valence. La ville fête l’Europe du 9 au 12 mai avec différentes manifestations. Le 12 mai, les festivités s’achèveront par un grand concert Eurovision donné sur la Place de la    Liberté à Valence à partir de 17h. Il s’agira en fait non pas de retrouver des artistes du Concours, mais d’un concours à part entière : Tremplin d’artistes locaux à caractère européen (chant    en langue européenne ou style de musique européen). Chaque prestation durera 15-20 minutes et le jury de professionnel sélectionnera le vainqueur, qui gagnera un coup de pouce de 500 € et une    scène lors de la fête de la musique.

A noter la participation des groupes Censored et Home Made de Biberach, ville jumelle allemande de Valence.

    C’est tout pour cette semaine. A la semaine prochaine… peut-être !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :