Avr 14

Revue de presse : 14 avril 2012

Plus que six semaines à attendre avant que le Te Deum d’Antoine Carpentier nous annonce l’arrivée d’une nouvelle chanson qui sera couronnée Grand Prix Eurovision 2012. Internet et la    presse française continue à en parler. Cette semaine, les mamies ont fait leur temps et on passe à d’autres candidats, on évoque aussi ceux qui n’ont pas été choisis pour la Grand’Messe et ceux    qui voudraient bien y aller.

image-presse-internet

    On a maintenant tout dit sur les grand-mères russes et les médias ont compris qu’il fallait passer à autre chose. Le point de mire de la semaine est Rambo Amadeus. Le chanteur qui ouvrira    l’édition 2012 le 22 mai prochain est sous le projecteur du site Time qui s’est intéressé aux paroles de la chanson ‘Euro Neuro’, croyant y déceler un phénomène de société.

    Comme le rapporte le site lematin.ch : ‘Car Rambo Amadeus est un justicier    distillant en anglais des conseils à l’Union européenne. Egrainant les rimes, il l’invite à changer de «poétique». Le satiriste se défend toutefois dans Time de vouloir apporter de réelles    solutions à la crise. Il affirme simplement poser un «diagnostique» face à une Union européenne et un euro en situation de «névrose», neurosis, en anglais’.

Et comme lematin.ch est un site Suisse, l’article se poursuit sur Sinplus : ‘le clip «Unbreakable» ne lésine pas sur les clichés du genre. Le chanteur se montre, sexy, en marcel dans son    studio d’enregistrement, en n’oubliant pas de lâcher un long «Cloooose your eyes». On le voit ensuite au volant d’une voiture, faisant de la main le signe des rockers (sic). S’en suivent d’autres    scènes de concerts et de tournée. Le tout sonne comme une copie – mais en moins bien – des Killers et de Franz Ferdinand. Reste à savoir si on ne préfère finalement pas la version cheap, engagée    et déjantée de Rambo Amadeus.

Ce qu’il ne fallait pas dire… car le média suisse (encore un qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez) nous commente le clip promo réalisé bien avant la sélection du duo pour Bakou,    occultant complètement le clip officiel qui est bien mieux ficelé. Résultat… deux paragraphes pour rien !

roman-lob-copie-1.jpg

    Charts in France, qui connaît son sujet (lui !), s’intéresse cette semaine à Roman Lob et le compare à un    autre célèbre chanteur anglais : ‘Si l’intitulé n’est pas sans rappeler le tube « I’m Still Standing » (1983) d’un certain Elton John, plusieurs passages chantés par Roman Lob évoquent un autre    interprète anglo-saxon : Robbie Williams. « Standing Still » est une ballade pop avec un accompagnement piano. Un titre classique mais efficace.’

Mademoizelle.com fait un point sur les candidats de cette année. Un article haut en couleur et très drôle    où l’auteur se moque gentiment (comme nous le faisons souvent nous-même) de l’Eurovision. J’ai particulièrement bien apprécié le passage sur la grande favorite de cette année : ‘Les Suédois    sont des gens extrêmement balèzes en matière d’Eurovision. Je pense que c’est carrément enseigné à l’école et qu’ils ont la danse dans le sang. Chaque année, leur candidat démonte, et cette année    2012 ne nous laissera pas sur notre faim’. C’est mon article coup de cœur de la semaine.

anggun3.jpg

    Une revue de presse sans Anggun ne serait plus une revue de presse. La belle est cette semaine dans ‘Paris Match’. Le magazine rappelle que le Concours est très populaire à    l’Est et un peu moins dans nos contrées. Il évoque aussi la grosse tournée promotionnelle de la chanteuse cette année et le clip gros budget, expliquant que ‘le jeu en vaut la chandelle. Bien    que perdant, en 2011, Amaury Vassili a vendu 200 000 albums en France et 50 000 à l’étranger. Pour Anggun, le retour s’annonce au moins aussi fort.’

Lorsque ‘Paris Match’ évoque le budget colossale d’une organisation (63 millions de dollars pour l’Azerbaïdjan) la directrice des divertissements de France 3 Marie-Claire Mezerette rétorque :    ‘Cela nécessite un gros budget, mais les candidats sont choisis en fonction de leurs qualités et non dans le but de perdre’.

conchitta.jpg

Le site gentside.com préfère s’intéresser à Conchita Wurst, malheureuse finaliste autrichienne. Est-ce un homme ? Une femme ? ‘Les internautes se sont penchés sur la question, mais les avis divergent. Certains estiment    qu’elle est un homme très féminin, d’autres prétendent qu’elle est bel et bien une femme à la capillarité faciale très développée’. Le site se penche sur les paroles de la chanson :    ‘Conchita Wurst y déplore les préjugés qui existent dans notre société concernant la singularité de certains (« someone elses rules that are for shallow fools » / « ces règles de quelques-uns    que suivent les imbéciles ») et s’érige en porte-parole de ces marginaux (« I don’t wanna be silent cause this is my destiny » / « je ne veux pas rester silencieuse car ceci est mon destin »).

pete-dohertyMais non, je ne l’ai pas oublié ! Le voilà    qui arrive… qui ? Pete Doherty bien sûr ! C’est le buzz de la semaine. De nombreux médias ont repris la déclaration du chanteur au magazine français ‘L’Officiel’ : ‘Je me disais l’autre soir    que je voudrais bien participer à l’Eurovision. On peut se dire que c’est très ringard, mais je m’en fous. J’adorerais le faire et gagner pour le Royaume-Uni. J’ai la chanson. En fait, j’aimerais    le faire pour le compte de la France.’ … Madame Mezerette, si vous n’avez encore personne pour 2013…

Pour finir, voilà une nouvelle qui aura de quoi décoiffer nos jumeaux irlandais : selon le site independent.ie, des menaces terroristes planent sur les    candidats au Concours Eurovision. Quoi ?… Qu’entends-je ? Un groupe islamiste azéri aurait dit qu’il prendrait pour cible les participants qu’il considère comme de la ‘racaille européenne’ et    il menace de recourir à des attaques au couteau, voire à l’arme chimique. Le groupe terroriste aurait déclaré : ‘Le sang de l’écume européenne doit être versé par la volonté d’Allah’. …

Mais en même temps, je me pose la question : y a-t-il déjà eu un Concours Eurovision sans une menace terroriste ?

    Allez, c’est fini pour aujourd’hui. A la semaine prochaine… peut-être !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :