République Tchèque 2019 : retour de l’Eurovision Song CZ (Mise à jour : 300 chansons reçues)

SAMEDI 1er SEPTEMBRE

La télévision publique tchèque a confirmé hier sa participation au prochain Concours Eurovision.

La  ČT s’est aussitôt lancée dans la quête de son représentant 2019. Les artistes intéressés ont jusqu’au 31 octobre prochain pour lui soumettre leur candidature. La  ČT déclare être ouverte à tous les genres musicaux et à toutes les langues du monde. Seule restriction supplémentaire aux règles habituelles : l’interprète principal doit être de nationalité tchèque.

Aucun autre détail n’a été divulgué quant à la méthode de sélection du futur représentant tchèque. À suivre…

LUNDI 29 OCTOBRE

La ČT a décidé de reconduire sa sélection nationale, l’Eurovision Song CZ, pour cette Saison encore. Comme en 2018, la télévision publique tchèque révèlera le nom des finalistes au début du mois de janvier. Le vainqueur sera déterminé fin janvier, à la suite d’un vote combiné : moitié pour un jury d’experts mandatés par la ČT ; moitié pour un vote en ligne.

Les finalistes seront six au minimum. Le vote en ligne s’effectuera via l’application officielle de l’Eurovision et sera gratuit. Seuls les votes exprimés par des résidents tchèques seront retenus pour le vote en ligne. Mais nouveauté par rapport à l’an dernier : les votes exprimés par les résidents internationaux seront comptabilisés et intégrés dans le vote du jury. L’ensemble des votes internationaux équivaudra au vote d’un seul juré.

VENDREDI 2 NOVEMBRE

Au terme de la période de soumission des candidatures, la ČT a confirmé avoir reçu près de 300 chansons. 60 ont été soumises par des artistes tchèques. Le diffuseur tchèque va à présent évaluer ces candidatures et sélectionner les futurs finalistes.

 

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Pascal on 1 septembre 2018 at 13:27
    • Répondre

    il est loin le temps où il fallait attendre les derniers jours pour savoir si la Tchéquie allait participer. Finies les sueurs froides,…
    Esperons un second bon résultat pour eux pour asseoir le regain d’intêret local.

    Et puis Prague en mai 2020 ca aurait de la gueule !

      • Taron on 2 septembre 2018 at 00:56
      • Répondre

      Je préfère un big 5 2020 mais c’est sur que Prague ça serait pas mal. Je me demande si leur sélection nationale peut avoir du succès sur le long terme…

    • Pascal on 29 octobre 2018 at 13:13
    • Répondre

    La télé tchèque n’avait aucune raison de modifier sa formule. Elle a marché en 2018, elle est très economique et permet, par le vote en ligne, d’intéresser les eurofans.

    Seul gros bémol à mes yeux : l’absence de prestation en live . Les tchèques n auront pas tous les ans la chance de tomber sur un showman comme Miklas Josef.

  1. La république tchèque aura un mal fou a trouve un successeur a notre itinérant de l’année dernière….. Mais bonne chance a ce pays qui ne lâche pas affaire comme son voisin….la Slovaquie…. Lol…

  2. – Excellente idée de maintenir ce mode de sélection : je serai donc là pour la finale Tchèque pour écouter tous les qualifiés et donner mes préférences.

  3. J’ai écoute hier certaines chanteurs tchèque. Dur la relève de mikolas Josep…..peur d’une catastrophe. Mais j’admire ce pays..
    .
    Il s’accroche…. Pas comme son voisin….la Slovaquie… Lol

    • Romaric on 2 novembre 2018 at 23:33
    • Répondre

    Comment se fait il qu’il n’y est que 60 « vrais » tchèques et les autres ne sont pas de « vrais » tchèques ? J’aimerai que ça soit un artiste vraiment tchèque à 100 % !!!!

      • Augures on 3 novembre 2018 at 10:56
      • Répondre

      Comme stipulé dans l’article : « l’interprète principal doit être de nationalité tchèque ». Je pense que les 60 propositions d’artistes tchèques correspondent davantage a 60 productions 100% tchèques. Le reste doit être des compositions des sœurs Persson, de Thomas G:Son, …
      Mais au final, l’artiste représentant la Tchéquie devrait être tchèque.
      Cette consanguinité des chansons proposées pour l’Eurovision est vraiment problématique selon moi, mais on ne peut pas l’empêcher …

    • Pascal on 3 novembre 2018 at 07:53
    • Répondre

    300 c’est beaucoup. Au vu de la différence entre les propositions locales (60) et étrangères (240), je me doute que les mercenaires du concours seront de la partie.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :