Jan 14

Qui sont-ils ? Présentation des artistes du Melodifestivalen – partie 5

Je suis de retour ! Pour une cinquième partie (on arrive bientôt sur la fin dites-moi !). Quatre nouveaux artistes aujourd’hui, tous participants de la troisième demi-finale. Je vous attends.

Après cette looonnngue semaine d’examens, me voici de retour. Bien trop occupé toute la semaine et trop épuisé vendredi, l’article n’arrive que maintenant, mais cette fois, j’avais prévenu. Bref, rentrons dans le vif du sujet avec le premier artiste de la semaine.

Moncho

Ramón Monserrat, de son véritable nom, est un rapper et chanteur né à Uppsala d’un père vénézuélien et d’une mère finnoise. Il baigne dans la musique dès sa plus petite enfance ; son père et son grand-père sont musiciens. Son frère est également un chanteur reconnu en Suède. Il a vécu plusieurs années à Cuba.

Je vais être tout à fait honnête, en dehors de cela, je n’ai RIEN trouvé à son sujet. C’est un véritable vide sidéral d’informations.  En revanche je vous ai trouvé quelques musiques :

Lors du prochain Melodifestivalen, il interprétera Cuba Libre, une chanson 100% hip-hop, festive et qui fait bouger, selon lui. À voir donc.

Méndez

Méndez, ou encore DJ Méndez, de son nom complet Leopoldo Jorge Méndez Alcayaga, est un suédo-chilien né le 21 juillet 1975 à Valparaíso, au Chili donc. Son père était un dissident politique du régime de l’époque et en 1986, la famille entière part vivre en Suède.

Il se fait connaître en 2000 dans les pays nordiques et en Russie avec son premier single Chiki Chiki. Il sort son premier album, Latino for life, la même année. En 2001, sort son deuxième album.

En 2002, il participe au Melodifestivalen pour la première fois, avec sa chanson Adrenaline. Il terminera deuxième.

Toujours en 2002, il sort un album supplémentaire. Puis l’année suivante, il participe à nouveau au Melodifestivalen, avec la chanson Carnaval. Il sera éliminé en Andra Chansen.

Il profite de l’occasion pour sortir son quatrième album la même année. Il en sortira ensuite en 2005, 2007 et 2009. Depuis cette période, il s’est fait plutôt discret, ne sortant que peu de chansons, hormis les hymnes de compétitions de football ayant eu lieu au Chili.

Méndez a cependant une longue carrière. Près de vingt ans, ce n’est pas rien ! Et je vous propose donc ces titres, parmi ses dix singles les plus récents (et certains datent de 2009, c’est vous dire) :

Si vous voulez une anecdote inutile, comme j’en trouve quelques fois, sachez que Méndez est très catholique et qu’il arbore un tatouage de Jésus.

Cette année, il revient au Melodifestivalen pour sa troisième tentative, avec la chanson Everyday.

Kalle Moraeus & Orsa Spelmän

Au vu du nom, on pourrait croire que j’en ai deux pour le prix d’un. Pas vraiment. En fait Kalle Moraeus est membre du groupe Orsa Spelmän. Pourquoi avoir séparé les noms ? Je n’en ai aucune idée, d’autant que deux des frères de Kalle sont membres du groupe également. Mais bon !

Je vais donc plutôt vous parler du groupe, plutôt que de simplement Kalle.

Le groupe est fondé en 1987 par un certain… Benny Andersson. Ce nom vous dit quelque chose ? Non ? Un indice : Eurovision 1974. Toujours pas ? Un des quatre membres légendaires d’ABBA. Il n’en sera pas membre mais producteur, quoiqu’il apparaîtra quand mêmes dans certains titres.

Le groupe a quatre album à son actif, très très étalés dans le temps : 1988, 1990, 1998 et 2006. Ils ont participé au Melodifestivalen en 2010 où ils se sont fait éliminer à l’Andra Chansen.

Et voilà donc quelques autres de leurs musiques :

Le groupe fait donc sa deuxième tentative au Melodifestivalen, avec la chanson Min dröm.

Jessica Andersson

Jessica Andersson, née le 27 octobre 1973 à Spånga dans le comté de Stockholm, est une chanteuse suédoise. Certains la reconnaîtront peut-être. Les plus jeunes, sans doute pas. Elle a en fait déjà représenté la Suède à l’Eurovision. C’était à Riga en 2003, avec Magnus Bäcklund (avec lequel elle formait le duo Fame).

Mais reprenons depuis le début.

Jessica se fait connaître en 2002, quand elle participe à l’émission Fame Factory. C’est un succès, et son manager lui proposera de créer un duo avec Magnus Bäcklund, duo qui, je viens de le dire, se nomme Fame. Le duo participe ensuite au Melodifestivalen 2003, qu’il remporte bien sûr, avec leur chanson Give Me Your Love. Ils terminent cinquièmes.

L’anecdote inutile intervient ici : Jessica Andersson a été élue femme la plus sexy de Suède en 2003.

La suite, c’est qu’en 2004, ils retournent au Melodifestivalen, mais pas avec autant de succès. Ils terminent sixièmes avec Vindarna vänder oss.

En 2006, le duo se dissout, et Jessica commence une carrière solo.

Jessica participe alors au Melodifestivalen quatre fois supplémentaires : 2006, 2007, 2010 et 2015. En 2006, elle échoue dès les demi-finales ; en 2007, elle atteint l’Andra Chansen mais ne va pas plus loin ; en 2010, elle termine 8e en finale et en 2015, elle arrive 11e de la finale. Des classements plutôt moyens donc, si ce n’est mauvais.

En 2015, c’était avec Can’t hurt me now (je me rappelle encore ne pas avoir aimé, mon opinion n’a pas changé) :

Bon, entre-temps quand même Jessica ne faisait pas rien. En 2007 et 2008, elle faisait partie d’une comédie musicale ; en 2009, elle a sorti son premier album solo et en 2011, elle a participé à l’émission Let’s Dance, qu’elle a remporté. Son deuxième album est sorti en 2013.

Encore un petit peu plus de chansons :

En 2018, elle en sera donc à son septième Melodifestivalen, avec la chanson Party Voice.

Et voilà, c’en est tout pour aujourd’hui. J’ai l’impression d’avoir totalement bâclé cet article, c’est terrible. J’en suis navré si c’est véritablement le cas. En tout cas merci à ceux qui lisent tout ça. Rendez-vous la semaine prochaine pour la fin de la troisième demi-finale avec Barbi Escobar, et le début de la quatrième avec Felicia Olsson, Felix Sandman et… la grande et tant attendue Mariette. D’ici là, bon dimanche, bonne semaine et portez-vous bien !

 

(5 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • marie on 14 janvier 2018 at 10:11
    • Répondre

    Non, tu ne l’as pas bâclé. C’est difficile d’écrire des articles quand on n’ a pas tous les éléments en main. Tu as fait l’essentiel, présenter leur style musical à travers de vidéos et nous donner des explications quand c’était possible.
    Quant au melodifestivalen, j’attends de connaître les chansons et leurs mises en scène car question chorégraphie la Suède sait y faire.

    • Pascal on 14 janvier 2018 at 11:27
    • Répondre

    La sèrie 3 ne m’excite decidement vraiment pas : vieilles gloires sur le retour, rythmes latinos…..

    J’ aime par contre beaucoup Jessica Andersson mais gare à la candidature de trop pour elle !

    « Can’t hurt me now » avait un beau texte sur le desenchantement d’une mere de famille quadra. Je comprends que ca ne t ait pas parlé, Joh !

    • KRIS.B on 14 janvier 2018 at 12:36
    • Répondre

    Vraiment pas emballé par cette série. Entre tube de l’été, fête du village et instant revival de l’Eurovision. Je trouve pas ça très audacieux pour le Melo’…

  1. Coucou Joh,

    – Mon dieu !! Mais à quoi ressemble cette demi-finale ! On dirait qu’on y a casé toutes les vieilleries et les horreurs disponibles en stock ! Evidemment, on ne connait pas encore leur chanson mais ce que j’ai écouté, c’est presque tout  » au fond de la poubelle  » pour moi…

    – Moncho et Mendez ? Un grand NEXT pour moi ! Le rap et tout ce qui est dérivé, ce n’est pas pour moi d’autant plus que ça me parait assez médiocre…

    – Kalle et Orsa ? Ca fait un peu vieillot et décalé : après le chanteur a une très belle voix et vue la grande faiblesse de cette série, il ira en repêchage certainement…

    – Jessica ? Je trouve qu’elle chante faux et ses chansons ne m’emballent vraiment pas ! En outre, je déteste ces artistes qui se représentent régulièrement : à la fin, ils font  » tapisserie  » et le gens en ont marre…

    – En attendant  » Barbi « , je peux déjà dire que malgré les réserves que j’avais émises sur Martin la semaine dernière, vue les  » catastrophes  » de ce jour, je vais le qualifier pour la finale avec Dotter sauf si Barbi est exceptionnelle.

    – Merci beaucoup pour ton article pour moi complet : ça suffit largement pour connaître les atistes.

    1. Tout à fait d’accord, cette demi-finale est assez catastrophique et que Martin et Dotter devrait s’en tirer sans trop de problèmes

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :