Pays-Bas 2018 : regards rétrospectifs sur Lisbonne

Dans un long message posté sur sa page Facebook, le représentant néerlandais Waylon est revenu sur son expérience au Concours. Il y déclare avoir été chanceux d’être choisi pour représenter son pays et avoir agi avec toute son âme et toute sa force. Il remercie la télévision publique néerlandaise et son équipe. Il est fier d’avoir pu chanter une seconde fois à l’Eurovision et présenter un morceau authentique, spécial, qui lui tenait à coeur. Pour lui, l’Eurovision restera toujours un moment unique et il demeurera son ambassadeur perpétuel.

Waylon a ajouté être fier d’avoir réalisé l’un de ses rêves d’enfant. Il est décidé à présent à poursuivre sa carrière. Il sera heureux de transmettre le bâton symbolique au prochain représentant néerlandais et à le soutenir. Il suggère même deux noms : Boef ou Dries Roelvink.

Interviewé par Humberto Tan, durant le RTL Late Night, Waylon a réitéré sa fierté d’avoir représenté les Pays-Bas. Il a déclaré être très satisfait de sa prestation et ne pas vouloir refaire les choses différement. Il reconnaît n’avoir pas obtenu un résultat à la hauteur de ses attentes, mais ne plus en ressentir autre chose qu’un sentiment positif.

Waylon a conclu en plaisantant qu’il reviendrait peut-être en 2022, après ses participations en 2014 et 2018. Cela lui causerait la plus grande des joies de fouler à nouveau la scène de l’Eurovision. Dans les prochaines semaines, il va reprendre et conclure sa tournée promotionnelle et surtout, se consacrer à sa famille. Sa compagne, Bibi Breijman, attend effectivement leur premier enfant. Et c’est sur sa page Facebook que Waylon a mis un point final à ce chapitre de sa carrière, en félicitant Israël pour sa victoire.

Tout cela met en meilleure perspective les réactions à vif du chanteur, après la finale du 12 mai. Sous l’impression de sa dix-huitième place, Waylon avait déclaré ne pas être déçu, mais estimait mériter mieux. Il a cependant dit être fier de ce qu’il avait accompli. Certes, il avait espéré gagner et ramener l’Eurovision aux Pays-Bas, néanmoins, il acceptait le résultat et aimerait participer à nouveau. Il espère qu’à l’avenir les Pays-Bas continueront sur leur lancée et présenteront d’autres morceaux semblables.

Interrogé sur la chanson gagnante, Waylon avait alors jugé qu’elle n’apportait rien de nouveau à l’Eurovision et qu’au contraire, elle renforçait les clichés inhérents au Concours, comme cirque médiatique un peu fou. Il en était triste, car pour lui, cette image stéréotypée doit changer et l’Eurovision, évoluer.

(avec la collaboration de Sakis)

 

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je reconnais à Waylon un grand talent vocalement parlant mais pour le reste, je ne le porte pas dans mon coeur.

    Son passage à Lisbonne a été marqué par les polémiques avec certains médias auxquels ils ne voulait pas parler et par un gros manque de remise en question quand sa mise en scène un peu particulière a été raillée.

    Après, ce qu’il dit du concours est intéressant et il a apporté une vraie alternative cette année.

    Pas suffisant pour effacer l’idée couramment répandue que dans The Common Linnets, c’était Ilse de Lange le maillon fort.

  2. C’est très difficile de rééditer un très bon résultat même si on a beaucoup de talent. Ce fut le cas pour Waylon et Alexander Rybak,

  3. Waylon je zappe desole il reste pour moi rien ni de ses deux prestations a eurovision ni rien de ses chansons ….

    Bonne carrière a lui et j’espère ne plus le revoir a eurovision… Et j’ai entendu qu’il avait était très hautain …donc bye….et voila

    • anachorète on 23 mai 2018 at 18:58
    • Répondre

    moi j’aimais encore bien la veste léopard et les danseurs musiciens ou les musiciens danseurs… très kitsch!

  4. – Là, il s’agit d’un bon discours de sa part : il est lucide après quelques jours de réflexion.

    – C’est certainement un bon interprète mais je n’aimais pas cette chanson, ni la mise en scène. Pour moi, il est à sa place lors de la finale car, il faut le reconnaître, il y avait pire que lui et pas nécessairement celles ou ceux que l’on trouve derrière lui…

    • MonCoeurFaitBoum on 23 mai 2018 at 22:18
    • Répondre

    Je rejoins Waylon sur son avis concernant la chanson gagnant mais il n’y avait malheureusement aucune chanson suffisamment forte pour casser ce stéréotype cette année contrairement à 2016 et 2017. Je crois en effet que cette chanson Toy et la seconde place de Chypre avec son truc infâme vont signer le retour du kitsch à l’Eurovision pour les prochaines éditions.

    • philipe Dubois-Blond on 24 mai 2018 at 05:01
    • Répondre

    Je le rejoins complètement dans ce qu’il dit sur le concours et je ne vais pas dire non plus le contraire sur la chanson de Netta, m’enfin … Par contre, il propose le jeune rappeur et prodige franco-belge d’origine algérienne, BOEF, et lui il pourrait être le vainqueur néerlandais par excellence avec sa musique urbaine novatrice issue du nederhop et surtout chantée en néerlandais totalement assumé. https://youtu.be/AshBgnrSvyc

      • philipe Dubois-Blond on 24 mai 2018 at 05:20
      • Répondre

      Oupsss franco-néerlandais, je ne sais pourquoi j’ai écrit belge.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :