Norvège – « J’ai besoin de ma lumière, ses ondes lumineuses scintillantes briseront la nuit »

DEMI-FINALE 2

KEiiNO

KEiiNO est un trio composé de Fred Bujlo, Alexandra Rotan et Tom Hugo, né l’été dernier et formé dans le but de se présenter au Melodi Grand Prix norvégien. KEiiNO est en fait un dérivé de Kautokeino, commune de Norvège située dans le comté du Finnmark, en Laponie. 

Le concept du groupe est de mélanger pop, joik (chant traditionnel du peuple Sami), électro et dance. 

L’idée est née d’une collaboration entre Tom Hugo et son mari Alex Olsson, en composant les grandes lignes d’une chanson inspirée par la lutte pour l’égalité des droits, sans distinction d’origine ethnique, d’identité de genre et de sexualité. La population Sami a longtemps dû se battre pour faire accepter sa culture en Norvège, et il semblait naturel pour le couple de faire participer un artiste Sami au projet. Tom et Alex ont fait appel à Fred Bujlo, qui a immédiatement accepté. C’est ainsi que Spirit of the Sky est née. Ils voulaient une chanteuse connue pour les accompagner et Alexandra s’est jointe à eux. Le producteur finlandais Henrik Tala a été inclus dans l’équipe. 

Alexandra Rotan est née le 29 juin 1996 à Eidsvoll, une municipalité du comté d’Akershus où a été ratifiée la Constitution de la Norvège en 1814. 

Consciente de son potentiel de chanteuse, elle décide à quatorze ans de participer au MGP jr avec la chanson Det Vi Vil. Dix candidats participaient à la compétition. Alexandra accède à la superfinale aux côtés de trois autres chanteurs en herbe, mais ne remporte pas la compétition

En 2016, Alexandra se présente à la Nouvelle Star version norvégienne et atteint les demi-finales. En 2017, elle participe à une tournée en compagnie du chanteur Alan Walker

L’an passé, au côté de Stella Mwangi, elle tente sa chance au Melodi Grand Prix avec la chanson You Got Me. Le duo finira en golden finale avec trois autres concurrents. 

Tom Hugo (Hermansen) est né le 27 octobre 1979 à Kristiansand, ville norvégienne située dans le comté de Vest-Agder. Il a déjà fait partie de plusieurs groupes de pop et rock avant de faire ses débuts en tant qu’artiste solo. 

En 2007, il déménage à Hambourg, en Allemagne, et sort son premier EP deux ans plus tard, baptisé I Apologise. Toujours habitant en Allemagne, il sort l’été 2011 le single Open Up Your Eyeset entre dans le top 100 des charts radio en Allemagne. 

En juin 2012 sort son premier album, Sundry Tales. L’opus est distribué en Norvège et monte jusqu’à la vingt-troisième place des ventes d’album dans le pays. Fort de ce succès, Open Up Your Eyes est réédité en single et parvient jusqu’à la vingtième place des charts radio norvégiens. Suivra ensuite le single Million Doors, qui se révèlera être, là aussi, un beau succès. 

En 2013, il se présente au Melodi Grand Prix avec la chansonDet er du. A l’époque existaient des demi-finales et Tom a été éliminé lors de la première demi-finale, le 16 janvier 2013. 

Il retente sa chance en 2018, voulant chanter à Lisbonne avec I Like I Like I Like, sans succès car il ne fera pas partie des quatre goldens finalistes. 

L’été dernier, Tom sort l’hymne de la Gay Pride d’Oslo, qu’il a co-écrit avec son mari. 

Fred-René Øvergård Buljo est né le 6 février 1988 à Kautokeino. Sa première apparition à la télévision date de 2008, où il s’est présenté à Incroyable Talent version norvégienne avec son groupe rap sami Duolva Duottar

Depuis, Fred-René est considéré comme un des artistes les plus talentueux de la scène sami. Il s’est produit dans de nombreux concerts en Russie et en Scandinavie.

Il est également engagé politique, ayant été représentant sámi au Parlement de 2016 à 2017.

Spirit in the sky

Auteurs : Alexander Olsson, Tom Hugo, Fred Buljo, Alexandra Rotan / compositeurs : Tom Hugo, Henrik Tala, Fred Buljo, Rüdiger Schramm

Can’t you stay, stay with me into the night?
Stay, I need you close
You can go back when the sun rises again
Just stay tonight, just stay
 
Have you seen my spirit, lost in the night?
The violent nightshade, they took away my light
They call us nothing, my name is nothing
Come see me, please see me
 
‘Cause I’ve been running with the demons now
They all see my fear
They say there’s nothing, nothing here
 
I see your spirit in the sky
When northern lights are dancing
He lå e loi la
 
I hear you calling me at night
Whenever wind is blowing
He lå e loi la
I can see your spirit in the sky
When northern lights are dancing
He lå e loi la
Čajet dan čuovgga
 
I’ll follow you until the daylight
Shy us away
 
I need a hero, I need my light
Her shining lightwaves will break away the night
I call it freedom, our name is freedom
Come find me, please find me
 
‘Cause I am dancing with the fairies now
They all sing our name
I got my light here, shining here
 
I hear you calling me at night
Whenever wind is blowing
He lå e loi la
I can see your spirit in the sky
When northern lights are dancing
He lå e loi la
Čajet dan čuovgga
 
[Joik]
 
I hear you calling me at night
Whenever wind is blowing
He lå e loi la
I can see your spirit in the sky
When northern lights are dancing
He lå e loi la
Čajet dan čuovgga
 
[Joik]
 
I see your spirit in the sky
When northern lights are dancing
(Lights are dancing)
He lå e loi la
Čajet dan čuovgga
Ne peux-tu pas rester, rester avec moi pour la nuit ?
Reste, j’ai besoin de toi près de moi
Tu pourras repartir quand le soleil se lèvera à nouveau
Reste simplement ce soir, reste

As-tu vu mon esprit, perdu dans la nuit ?
Les ombres violentes de la nuit ont emporté ma lumière
Elles disent que nous ne sommes rien, mon nom est rien
Viens me voir, s’il te plaît viens me moi

Parce que je cours avec les démons à présent
Ils perçoivent tous ma peur
Ils disent qu’il n’y a rien, rien ici

Je vois ton esprit dans le ciel
Quand les aurores boréales dansent
[He lå e loi la]

Je t’entends m’appeler la nuit
Quand le vent souffle
He lå e loi la
Je vois ton esprit dans le ciel
Quand les aurores boréales dansent
[He lå e loi la
Čajet dan čuovgga]

Je te suivrai jusqu’à ce que la lumière du jour
Nous fasse fuir

J’ai besoin d’un héros, j’ai besoin de ma lumière
Ses ondes lumineuses scintillantes briseront la nuit
J’appelle ça la liberté, notre nom est liberté
Viens me trouver, s’il te plaît, trouve-moi

Parce que je danse avec les fées à présent
Elles chantent toutes ton nom
J’ai ma lumière ici, qui brille ici

Je t’entends m’appeler la nuit
Quand le vent souffle
He lå e loi la
Je vois ton esprit dans le ciel
Quand les aurores boréales dansent
[He lå e loi la
Čajet dan čuovgga]

[Joik]

Je t’entends m’appeler la nuit
Quand le vent souffle
He lå e loi la
Je vois ton esprit dans le ciel
Quand les aurores boréales dansent
[He lå e loi la
Čajet dan čuovgga]

[Joik]

Je vois ton esprit dans le ciel
Quand les aurores boréales dansent
(Les aurores dansent)
[He lå e loi la
Čajet dan čuovgga]

Votre avis

rv adore : « très très fort et très haut à TALV »

EurovisioneurBZH également : « Oui oui et oui ! Trop content ! Merci la Norvège de les avoir choisis ! »

Ben4418 a du mal à voir le groupe dans le top 10 : « la scénographie était inexistante. »

JF Paris n’aime pas : « Le refrain est nul et c est archi pompé, me semble t il sur la chanson finlandaise de l’année passée bien meilleure. » 

Un avis que ne partage pas Philou : « Très bon titre. Fait partie de mes chansons favorites. Bravo aux Norvégiens de l’avoir choisie. »

Selon Pascal, « Oslo 2020 n’est pas exclu ». « Certes leur prestation n’était pas au point mais leur titre remplit bien des cases pour bien figurer au concours. C’est peut-être même un peu trop « fabriqué » pour cela d’ailleurs. »

Pour Zipo, c’est le paradis : « super heureux de cette qualification ! J’adore cette chanson qui vient désormais sur mon podium personnel juste derrière l’ESPAGNE et l’ITALIE. » Il ajoute : « C’est un régal d’écouter cette chanson à la fois moderne, bien construite avec des couplets structurés et un refrain accrocheur et fédérateur. Et j’aime aussi le passage chanté ( en same je crois ? ). »

Antoine97 est assez mitigé sur le choix norvégien : « J’aime bien la chanson mais je ne la trouve pas exceptionnelle non plus. Je doute qu’elle soit dans mon top 10 en mai. »

Pour Nico, c’est « du schlager pop scandinave mélangé avec de « Joik » un chant traditionnel saami. C’est plein de clichés très eurovision mais cela fonctionne bien malgré tout. C’est assez fédérateur et cela va plaire à Tel Aviv, Cependant, il y a du boulot sur la planche au niveau de la mise en scène et beaucoup de travail au niveau des voix qui ne sont pas toujours très justes. Une qualification en finale me semble évidente mais en tous les cas pas une victoire pour la Norvège. C’était le meilleur choix à faire ce soir même si je ne suis pas complétement emballé par ce style de musique.

Philippe a trouvé que « c’était pas mal mais la scéno bof bof, trop décalée par rapport ä leur titre, ä travailler pour mai. »

Pour anachorète, il y a à boire et à manger : « Positif : c’est très efficace. Négatif : ça fait « un peu plus que vaguement » penser à Saara Aalto… en pire!. Schlager démodé. Peut encore hélas faire mouche à l’Eurovision. Aucune envie de les entendre en finale. »

« Le choix est logique » selon rem_coconuts : « même si je crois que j’aurais préféré The Bubble d’Adrian Jorgensen (dont j’ai par ailleurs aimé la mise en scène et qui, s’il est actuel sans être très original, aurait eu son petit potentiel pour TLV – ça ne m’étonne pas qu’il se soit retrouvé en duel final). Spirits in the Sky est un titre efficace, c’est vrai, entêtant et entraînant, qui parvient à faire bouger une salle et imprégner l’esprit des téléspectateurs, plutôt bien exécuté en live au niveau des voix. C’est plaisant, même si son côté too much m’énerve parfois, mais moins qu’aux premières écoutes. La mise en scène est perfectible, c’est certain, il risque d’aller en finale à TLV, aussi, de souffrir dans les votes des jurés, idem. »

« Je suis ravi comme beaucoup d’autres car il y a du peps, de l’énergie et ça réveille… » nous dit Charles Debaty, «  mais, soyons honnête, c’est un titre qu’on aurait déjà pu trouver dans les sélections scandinaves des années 90. »Antoine évoque également la chanson finlandaise de l’an passé : « Une version ringarde de Monsters… Avec un refrain digne des années 2000… Oulouloulou… »

Sondages

T’es fan de l’Eurovision si…

… tu sais que cette chanson est la seule chanson norvégienne à avoir été choisie en sélection interne :

Bonus

Parmi l’équipe norvégienne de cette année se trouve l’auteur et compositeur Henrik Tala, qui avait notamment écrit et produit ce single : 

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. ok, la version single est réussie, quoiqu’un peut « chanson d’Eurovision », mais c’est surement aussi pour ca qu’on l’aime…
    Le live est casse gueule… Les duos, ca passe souvent assez bien! Les trios, avec incruste vocal… Pour moi ca court à la cata! Je serais pas étonné si on ne voyait pas la Norvège le samedi, même si les BM la voit étonnamment si haut!

    • Francis A. on 20 avril 2019 at 08:47
    • Répondre

    J’aime beaucoup ce titre et j’espère une qualification en finale, suivie d’un très bon classement. C’est une chanson très entraînante, tout de suite marquante et que le public ne peut pas rater. Le texte et le positionnement politique sont également très intéressants, ce qui fait aussi l’originalité de Spirit in the Sky.

    • Antoine 97 on 20 avril 2019 at 09:33
    • Répondre

    Première chanson sur laquelle mon opinion a bien changé par rapport au jour où elle a été choisie. Elle est 5è de mon classement 🙂
    C’est vraiment un plaisir coupable. La chanson n’est pas incroyable et un peu kitch mais elle donne de l’énergie.
    Ça mérite bien la finale. Après j’avoue que si ça fait pas mieux qu’un top 15 je m’en fiche un peu. Je suis conscient que ce titre peut faire moins bien qu’attendu.

  2. je suis fan et je reste fan très bon classement

    • rem_coconuts on 20 avril 2019 at 11:10
    • Répondre

    Un titre sympa, entraînant et entêtant, qui marque les esprits, un groupe complice et enthousiaste qui assure bien en live et qui mettra le feu au Convention Center. Je le trouve très surcôté par les bookies et les eurofans, je ne pense pas qu’on le voit si haut en finale du concours à TLV. Je me demande si ce n’est pas le genre de bulle à éclater, c’est-à-dire à faire leur effet en amont et sur place, mais à se prendre ensuite un gadin surprise au moment du vote (Finlande et Allemagne 2013 par ex). Après, je reconnais que c’est très efficace et sympa, et qu’un bon télévote pourrait leur offrir un bon classement. À voir! En tout cas, leur entrain fait plaisir à voir, et ça reste dans la tête c’est vrai!

  3. Je ne peux plus la voir cette chanson !
    Si pas en finale, je ne m’en plaindrai pas, au contraire.

  4. Oslo 2020 ? J ai été ultra excessif à l’époque…Je sais que beaucoup aiment et ils sont très sympas mais les jurys ne devraient pas apprécier outre mesure.

  5. – Pour ne pas passer pour un radoteur invétéré ( j’ai déjà tout dit le bien que mon entourage et moi-même pensons de cette chanson ) que je vais me contenter de seulement dire : vive la NORVEGE ! Ca veut en dire plus long que les mots et nous espérons tous au moins un podium.

  6. Cette chanson a beaucoup de fans mais je n’en fais pas partie. Je la trouve datée, kitch et je n’aime pas la voix de Fred. Mais bon, si elle pas en finale, je n’en ferai pas une maladie non plus.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :