Macédoine 2019 : Tamara Todevska pour Tel Aviv ! (Mise à jour : avec « Proud »)

VENDREDI 25 JANVIER

La télévision publique macédonienne vient d’annoncer officiellement le nom de sa représentante pour Tel Aviv. Vous l’aurez reconnue : il s’agit de Tamara Todevska.

Née en 1985, Tamara est issue d’une famille de musiciens, son père étant professeur de musique et sa mère, chanteuse d’opéra. Sa sœur aînée, Tijana Dapčević, est également une chanteuse bien connue des Eurofans.

Tamara débute sa carrière professionnelle en 1997, lorsqu’elle enregistre un duo avec sa sœur. Mais c’est en 2003 qu’elle rencontre le succès, en terminant deuxième du festival Suncane Skale.

En 2004, elle accompagne Toše Proeski à Istanbul, en tant que choriste.

Tamara sort son premier album en 2005, qui rencontre un grand succès.

En 2007, Tamara termine deuxième de la sélection macédonienne pour l’Eurovision, avec Kazi Koj Si Ti.

En 2008, elle remporte cette même sélection et représente la Macédoine à Belgrade, avec Let Me Love You, en trio avec Vrčak et Adrijan Gaxha. Ils sont cependant éliminés en demi-finale.

Après avoir sorti d’autres singles et d’autres albums et rencontré d’autres grands succès en Macédoine, Tamara accompagne sa sœur au Concours 2014, en tant que choriste.

En 2015, elle se présente à nouveau à la sélection macédonienne et termine deuxième avec Brod što tone.

Après une pause, Tamara revient en 2018 avec un nouveau single.

MARDI 19 FÉVRIER

Tamara Todevska a fixé son choix quant au morceau qu’elle interprétera à Tel Aviv. Celui-ci s’intitule Proud et a été composé par Darko Dimitrov, Robert Bibliov et Lazar Cvetkoski.

Darko Dimitrov est l’auteur de Ninanajna (Macédoine 2006). Robert Bibliov, de Let Me Love You et Autumn Leaves (Macédoine 2008 et 2015). Lazar Cvetkoski, de Pred da se razdeni et To The Sky (Macédoine 2013 et 2014).

Proud sera officiellement présenté le lundi 4 mars prochain. Selon les termes de Tamara, le morceau parle de l’acceptation de soi et de la nécessité d’être fier de qui l’on est. Elle dédie ce morceau à sa fille de trois ans, avec le message qu’en grandissant, elle soit fière d’elle-même, de ses particularités et de ses différences.

Tamara relie aussi le message de Proud au concept d’Eurovision, compétition musicale permettant à chacun d’assumer sa personnalité et d’en être fier. La chanteuse voit le Concours comme un moment unique où l’on célèbre le courage et l’individualité.

(10 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. – Voilà deux ans que la Macédoine nous propose deux excellentes chansons malheureusement sabordées par deux mauvaises interprètes hélas…. Comme on disait chez moi, elles faisaient  » de la macédoine  » sans s’en rendre compte…

    – Cette fois-ci, il semblerait qu’on ait l’assurance d’avoir une bonne interprète expérimentée : j’espère que cette fois-ci, ce n’est pas la chanson qui sera mauvaise…

  2. Chaque année a son lot de revenants au concours, après Saint-marin, c’est au tour de la Macédoine.
    Je lui souhaite de faire un meilleur classement que la dernière fois.

  3. Quitte à envoyer un du trio de 2008, ils auraient pu choisir Adrian Gaxha qui cartonnent avec des chansons en Albanie avec notamment le tube de l’été 2018 Lujmi Krejt : https://www.youtube.com/watch?v=b6DPdaGTTRg

    A la fois déçu parce que c’est une revenante et que j’aime la nouveauté, et impatient d’écouter la chanson qu’elle proposera. Bonne chance à elle !

    • pasque75 on 26 janvier 2019 at 00:43
    • Répondre

    Belle voix , content de la revoir après la tentative de 2008 où,sans la règle scandaleuse du pays sauvé par les jurys, elle serait passée en finale avec ses deux acolytes.

    • pasque75 on 26 janvier 2019 at 00:47
    • Répondre

    Antonia Gigovska aurait été une très bonne candidate également.

  4. Très content de cette sélection. J’avais beaucoup aimé sa voix sur Let me love you, que j’aurais envoyé en finale à l’époque.

  5. Chanteuse a joli voix….mais aucune originalité….il lui manque un truc ….mais bon la Macédoine a eurovision… On sait le résultat

    • rem_coconuts on 26 janvier 2019 at 16:19
    • Répondre

    Pour le coup, la Macédoine envoie l’une de ses stars locales, une belle voix, de l’expérience (notamment à l’Eurovision), un très bon choix! Sauf que, « comme une ritourneeeeelle », les conditions de la réussite dépendront d’un titre fort, d’une performance réussie et d’une bonne scéno, soit les trois clés qui ont manqué à la Macédoine ces dernières années. Quoiqu’en termes de titre, autant « To The Sky » de Tijana en 2014 que « Dance Alone » en 2017 étaient d’une efficacité redoutable, mais ils n’ont pas été portés par leurs interprètes assez moyennes lors du live et par des scénos assez médiocres. Surtout que l’enjeu est de taille, car le pays reste sur six éliminations consécutives en DF (à deux encablures du record batave), donc il n’y a plus tellement le droit à l’erreur si on veut avoir la chance de les voir continuer à participer à l’avenir…

    • Philipe Dubois-Blond on 27 janvier 2019 at 03:32
    • Répondre

    J’attends la chanson pour me prononcer.

  6. Et bien que sa chanson me rende fier de la participation de la Macédoine cette année. Rien d’autre a ajouter.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :