Lumière sur les premiers : Suisse 2 fois !

Au départ, l’eurovision, c’était un concours de chant. Rassurez-vous, il l’est toujours mais il a évolué avec les époques. Maintenant, ce n’est plus seulement avoir une bonne chanson et bien la chanter, il faut aussi avoir une mise en scène qui mette en valeur l’artiste et la chanson. Ce n’est pas chose facile!

La Suisse est le pays à qui nous devons l’eurovision. Marcel Bezençon, alors directeur général de la télévision publique suisse, eut l’idée d’inventer un concours de chansons au niveau européen en se basant sur un concours déjà existant en Italie, le Festival de Sanremo. La Suisse participe donc depuis 1956, date de la création du concours eurovision de la chanson, mais elle a manqué quatre éditions (1995- 1999-2001-2003) uniquement dues à une relégation suite au mauvais résultat obtenu l’année précédente. La Suisse a terminé cinq fois dernière en finale et a gagné deux fois l’eurovision.

Anecdote: Nous devons le français à l’eurovision grâce à Marcel Bezençon qui était francophone et qui avait eu la magnifique idée d’inscrire le français comme langue officielle dans le règlement. Nous aurions pu avoir l’italien ou le suisse allemand à la place puisque la Suisse est un pays qui a plusieurs langues officielles. Le français, qui est de moins en moins utilisé lors du concours sauf au moment des votes où les fameux « 12 points » sont devenus mythiques et représentatifs du concours, demeure cependant la langue officielle de l’UER et du concours et les publications écrites sont par conséquent faites en français ainsi qu’en anglais.

Voici donc les deux prestations suisses victorieuses:

  • 1956 : Lys Assia  « Refrain » (nombre de points non publiés)

  • 1988 : Céline Dion  « Ne Partez Pas Sans Moi »  (137 points)

Pensez-vous que ces deux victoires étaient méritées?

Mon avis personnel: Les deux artistes qui ont gagné l’eurovision pour la Suisse ont deux magnifiques voix. Je ne vais pas dire que ce sont les plus belles chansons du concours mais l’eurovision, ce n’est pas uniquement présenter une chanson, c’est aussi un artiste à qui on donne une chanson et qui arrive à la sublimer. Lys Assia a gagné la première édition du concours et elle a marqué l’histoire de l’eurovision pour cela. Quant à Céline Dion, on peut dire que le public suisse a eu le nez creux en la choisissant lors de la sélection nationale. Elle chantait « Ne partez pas sans moi, donnez moi ma chance « , ce n’est surement pas sa meilleure chanson mais les paroles étaient prémonitoires. Elle a saisi sa chance et avec beaucoup de travail, est devenue une star planétaire. Peu importe, le nombre de victoires d’un pays, on se rappellera toujours que Céline Dion aura gagné l’eurovision.

 

(17 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Bien évidemment, voilà deux victoires amplement méritées. Je n’ai rien à rajouter à ce que Marie a écrit, si ce n’est que les deux titres ont largement surclassé leurs concurrents.
    À titre personnel, j’aurais bien offert la victoire à la Suisse en 2005 également. Cool Vibes est pour moi le meilleur titre que la Suisse ait jamais envoyé.
    Enfin, je m’incline devant le joli geste de Marie, qui n’a pas rappelé dans cet article que le pays de Nico a aussi terminé à la dernière place de la demi-finale à de trop nombreuses reprises 🙁

    • Taron on 22 octobre 2018 at 08:47
    • Répondre

    Deux très belles victoires, qui ont marqué l’histoire du concours en plus. Marie a déjà tout dit et j’espère que la Suisse pourra retrouver sa gloire d’antan les prochaines années !

      • Taron on 22 octobre 2018 at 08:49
      • Répondre

      Hors sujet: je vois qu’il n’y a pas eu de sélections à l’affiche ou de votre eurovision depuis un petit moment… J’espère que Joh et André vont bien 🙂

      1. AHHH OUIII c’est quand , ce serait bien sympa de faire ca aussi avec nos visages comme a l EURO, un pseudo, un nom c’est bien mais mettre un visage sur un nom c’est mieux.

          • Taron on 22 octobre 2018 at 13:12
          • Répondre

          Je pense pas que l’histoire des photos puisse se faire. J’ai remarqué qu’il y a pas mal de personnes participantes qui sont des lecteurs anonymes, lisant dans l’ombre. C’est une question de respect de l’intimité de chacun et il est normal qu’on ne veuille pas forcément donner une photo de soi même 😉

            • Rv on 22 octobre 2018 at 13:51

            Mince alors mais c’est pas une photo c’est la petite vidéo comme à l’euro.
            Bon t pis

    • steven on 22 octobre 2018 at 10:52
    • Répondre

    Quel suspense en 1988 ,Tout le monde était au bord de l évanouissement lors du dernier vote !!!!Céline se rongeait les ongles !!!C est ce que j adore dans l Eurovision.Suspense revenu grâce au nouveau système de vote.En 1988!j ai aimé les chansons de Lara Fabian Gérard Lenorman ,le français brillait encore..Un petit point et Céline se retrouvait à égalité avec la chanson arrive 2eme ,quelqu’un connaît le règlement de cette année la ?qui aurait été déclaré vainqueur? Y avait Il déjà la règle ou l’on départageait en fonction des 12?Belle chanson pour Lys Assia que j aurais bien aimé revoir l’année où elle a essayé de se représenter avec le groupe de RAP.

      • marie on 22 octobre 2018 at 17:18
      • Répondre

      En premier lieu, le pays ayant obtenu le plus de 12 points, puis 10 points, etc… jusqu’à qu’on les départage.
      C’est à cause du concours 1969 où il y a eu 4 vainqueurs que le règlement à changer pour éviter d’avoir des ex-aequos.

  2. Deux belles victoires,

    Belles chansons et Lys au top. Agatha Christy aurait pu écrire le scénario c’est ce que Pat le présentateur disait en entendant le vote du dernier juré de la Yougoslavie entre LA SUISE ET LE ROYAUME UNI ,
    Scott Fitzgerald croyait fort en sa victoire , c’est une très bonne chanson j avoue et j aime beaucoup ‘ Go ‘

    Bon la prochaine victoire SUISSE est pour bientôt !!!

    • Pascal on 22 octobre 2018 at 12:52
    • Répondre

    Ah la victoire de Céline Dion. J étais devant le poste familial et j avoue que ca n était pas ma favorite.
    Sa victoire a donné plus de crédibilité au concours au vu de sa carrière ultérieure.

    Et c est ce fameux soir qu’ elle se serait donnée à René Angelil pour leur « première nuit d’amour »

  3. Bonne chance cette année a nos amis suisse et a notre reporteur suisse Nicolas qui serait le plus heureux du monde si son pays remporte une troisième fois le sacre….

    1. Deux victoires très espacées dans le temps mais méritées. On dit jamais deux sans trois, cette troisième victoire tarde à venir. Nous aurions pu gagner en 1986 avec Daniela Simons et puis en 1993 avec Annie Cotton,.

      Je pense sincèrement qu’avec les artistes que nous avons actuellemnt dans notre pays, qu’il est tout à fait possible d’y arriver dans les prochaines années à venir. Il suffit d’avoir la bonne chanson mais et l’artiste, ou groupe pour la porter. Céline Dion ne le crie pas sur le toits, mais elle doit quand même sa fulgurante carrière à la Suisse. Car suite à sa victoire à l’ESC, elle s’est fait connaître dans le monde entier. Néanmoins, je n’oublierai pas non plus qu’elle doit également cette réussite à la France, à travers Jean-Jacques Goldman qui lui a appris à poser sa voix et lui écrit de sublimes chansons. Mais sur ce point-là, elle me semble être beaucoup plus reconnaissante que pour sa victoire suisse à l’Eurovision, dont elle ne parle jamais.

    • Adi025 on 22 octobre 2018 at 15:14
    • Répondre

    Deux victoires méritées de la part de la Suisse.

    Selon moi, c’est l’un des pays les plus mal-aimés au concours ces dernières années (si on se base sur les classements). J’espère voir une 3e victoire pour nos voisins 🙂

    • picasso on 22 octobre 2018 at 20:10
    • Répondre

    Deux victoires méritées et une Céline qui a vraiment sublimée sa chanson.
    A propos du concours 1988, il est intéressant de comparer sur youtube les prestations de Céline, celles du vendredi soir et du samedi soir. Elles sont quelque peu différentes et notamment au niveau de l’orchestration.

    Des victoires suisses en 1963 et 1981 ne m’auraient pas dérangées.

  4. – La Suisse a gagné deux fois ce qui me fait penser que c’est largement qu’elle regagne bientôt. Ces deux victoires sont méritées mais n’étaient pas écrites selon moi ; pour la première, ma maman m’a dit que Lys Assia était sa favorite mais que deux autres chansons auraient pu gagner.

    – Quant à 1988, je ne me souviens plus exactement, mais je n’avais pas classé Céline Dion en première place mais troisième : j’avais deux autres chansons préférées mais je ne sais plus lesquelles ! Il faudra que je réécoute cette année-là, mais franchement cette victoire ne m’a pas déçu et là était l’essentiel.

  5. Il est très amusant de comparer l’évolution du concours au cours des années. De compassé, il devient show intégral où tout (ou presque) est permis . Encore qu’en 1988 le concours était encore bien sage!
    Lys Assia a amplement mérité sa victoire, de par sa classe et sa voix. Très bonne chanson en plus, fortement soutenue par des choristes de 1er plan ! Et des fleurs, et des fleurs… oui, l’empreinte de San Remo était bien présente!
    Pour moi, seule Laura Fabian aurait pu faire de l’ombre à Céline Dion en 88. J’aime ces deux chansons. Mais comment rivaliser avec la voix de Céline ? Même si elle n’avait été que seconde, dernière un Scott également convaincant, rien n’aurait pu entraver sa carrière qui, peut-être, aurait simplement été moins francophone à son début ?
    On voit à présent le chemin qu’elle a parcouru, et l’excellence qu’elle a atteint , ce qui donne amplement raison aux jurys qui l’ont couronnée ( surtout les derniers… ).

    • steven on 23 octobre 2018 at 16:32
    • Répondre

    Le dernier jury avait donnée 12 points à la France il me semble.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :