Lumière sur les premiers : Italie 2 fois !

Voici un sérieux concurrent à l’Eurovision qui a marqué l’histoire du concours en proposant de magnifiques chansons.

L’Italie participe au concours Eurovision depuis 1956 mais n’a participé qu’à 43 reprises. Sa période de retrait la plus importante date de 1998 à 2010, soit 13 ans d’absence. Elle a gagné deux fois le concours et a terminé une fois dernière en  1966 et depuis cette année-là, elle a obtenu 22 top 10 en 33 participations : colossal!

Voici donc les deux prestations italiennes victorieuses:

  • 1964 : Gligliola Cinquetti  « Non Ho L’Età » (49 points)

  • 1990 : Toto Cutugno  « Insieme 1992″ (149 points)

Pensez-vous que l’Italie méritait ces deux victoires? Laquelle préférez-vous?

Mon avis personnel: Des deux victoires, c’est sans aucun doute « Non Ho l’Eta » qui l’emporte. C’est une magnifique chanson dont l’Italie a seule le talent. Concernant « Insieme 1992″,  je considère qu’il y a  de bien meilleures chansons italiennes au concours qui auraient dû gagner l’Eurovision. L’Italie aurait dû avoir un plus grand nombre de victoires. La victoire lui est souvent refusée de peu.

 

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Évidemment, aucune contestation possible pour la victoire de 1964, Gigliola Cinquetti était largement au-dessus de tout le monde. En revanche, même si j’apprécie sa chanson, je n’aurais pas placé Toto Cutugno premier, Joëlle Ursull méritant vraiment de gagner de par sa prestation scénique incroyable.
    À titre personnel, j’aurais déclaré vainqueurs Domenico Modugno en 1958 et Il Volo en 2015. Mais il y a terriblement de chefs-d’œuvre envoyés par l’Italie au Concours, dont la victoire m’aurait réjoui : Rapsodia, Al di là, Dio come ti amo, Era ou Madness of Love.

    • Pascal on 26 octobre 2018 at 11:03
    • Répondre

    Un de mes pays préférés au concours. J ai tous les ans peur qu’ils se retirent mais pour le moment ils continuent !

    À force de tourner autour ils vont bien finir par l emporter…mais ils seraient bien capables si c était le cas de refuser l organisation l année suivante comme pour le JESC.

  2. la première victoire top 1964 BRAVO
    la deuxième victoire 1990 MOYEN , l’IRLANDE cette année-la pour moi, l ISLANDE aussi, en ce qui concerne la France je ne la voyais pas gagner, en direct elle chante faux Joelle!!!! 5e c’était déjà pas mal.

    L’ITALIE a eu beaucoup de chanson top au concours vraiment de belle prestation.

    • steven on 26 octobre 2018 at 12:15
    • Répondre

    La France a fini 2eme derrière Toto et Joëlle ne chantait pas du tout faux et méritait de gagner!!!!on a pas dû voir le même concours en 1990.La France a raté 2 fois la victoire de peu en 1990 et la plus grande tragédie de l histoire avec Amina à égalité avec Une certaine Carola dont la chanson fade et insignifiante me reste en travers de la gorge L Italie aurait dû gagnè en 1974 (avec la chanson SI)si un un certain groupe ABBA dont j adore les hits à part peut être Waterloo qui n est pas ma préférée ne lui avait pas ravi la victoire.Me reste également en travers de la gorge la 2eme place d ´il Volo qui pour moi était le vainqueur!!!!!!!J ai encore en moi les frissons de cette divine interprétation quand j étais dans la selle euh la salle .Passant en dernière position j étais certain de leur victoire!!!’

    • Adi025 on 26 octobre 2018 at 14:22
    • Répondre

    Deux magnifiques victoires de la part de l’Italie.

    Je suis content de voir que l’Italie continue à chanter régulièrement dans sa propre langue actuellement dans le concours 🙂

    • JMC 26 on 26 octobre 2018 at 15:13
    • Répondre

    QUE DE BELLES CHANSONS ITALIENNES !!!
    L ‘ Italie méritait de gagner avec TOTO CUTUGNO car la chanson est magnifique elle est pour l’unité des peuples européens, et en plus TOTO est en grand auteur , compositeur interprète que de nombreux chanteurs Français ont chanté. Ses chansons sont inoubliables comme l’Italiano…..
    Pour moi, l’Italie aurait mérité de gagner avec Raphael Gualazzi, Marco Mengoni, et Francesco Gabbani tous excellents. Une mention spéciale pour cette année ou la chanson était très émouvante sur le terrorisme aussi une victoire qui aurait grandi l’excellence italienne.
    Sinon dans le passé lointain en 1958 une grande chanson qui passe le temps admirablement bien.
    En 1964 Udo Jurgens ou même Hugues Aufray aurait merité la victoire; dix ans plus tard la chanson italienne très belle surtout une polémique inutile s’est greffée sur cette chanson par rapport au référendum sur le divorce en Italie, mais ABBA était bien meilleure en tout point de vue.

    • steven on 26 octobre 2018 at 16:14
    • Répondre

    Ah oui Marco mengoni Magnifique!!!La chanson italienne est vraiment superbe!!!J adore !!!

    • garfieldd on 26 octobre 2018 at 17:59
    • Répondre

    « Insieme » a gagné parce que c’était une chanson « de circonstance » à la limite raccoleuse… Honnêtement White and Black blues était supérieure…
    Sinon j’aurai adoré que G. Cinquetti fasse un doublé avec « Si » en 1974 même si ABBA n’a pas volé la victoire loin de là.
    Autres chansons que j’aurais aimé voir consacrer :
    Era (Weiss & Dora Ghezzi) en 1975
    Follia d’amore (Raphael Gualazzi) en 2011
    (et pourquoi pas Romina Power et Albano en 1976 avec « Noi lo rivivremo di nuovo » (T’aimer encore une fois). Mais c’est vrai que question « justesse » y’avait des problèmes…

  3. – Pour moi c’est très simple : il y a une victoire largement méritée et sans contestation possible : c’est celle de 1964 avec Gigliola Cinquetti. Cette année-là, aucune autre chanson lui arrivait à la cheville.

    – Par contre  » Insieme  » est plate et doit sa victoire qu’au thème européen de l’époque. L’Italie aurait mérité de gagner plusieurs fois mais pas en 1990 ! Et je dois dire que la France méritait cette année-là la victoire avec cette magnifique chanson sortant des sentiers battus : c’est rare que je dise cela, car je n’ai pas pour habitude d’être chauvin ( je soutiens même rarement la France ! ) mais là, j’ai toujours apprécié cette chanson.

  4. Ce qui fait l’attrait des interprètes des chansons italiennes c’est sans doute leur extrême exigence. Leur musique est souvent accrocheuse, et leurs paroles rarement mièvres ou complaisantes. De 1964 où tout était pudeur jusqu’en 2018 fragilisée par les vrombissements d’un monde malmené, que de chemin parcouru, et que de plaisir donné à notre écoute pour venir alimenter notre recueil des souvenirs ! Gigliola, bien sûr, et tant d’autres … nous ont révélé nos sentiments, nos révoltes, nos cassures et nos espoirs. Peu de pays y parvienne avec une telle régularité.

    En 1990 Toto a remporté le trophée avec une chanson qui s’imprime facilement après plusieurs écoutes mais je ne crois pas qu’elle figurait parmi mes favorites. Joëlle Ursull (avec 6 fois 12 points quand même…) aurait mérité de gagner aussi, avec une chanson plus originale. Et puis je préfère le Toto chanteur que le Toto présentateur du concours 1991, à Rome, qui a officié en amateur un peu trop désinvolte ce soir-là… Visiblement, ce n’était pas son job.

    1. * y parviennENT

      • picasso on 27 octobre 2018 at 10:13
      • Répondre

      Le Concours Rome 1991 = l’enterrement de première classe…

  5. La première victoire était méritée, la seconde un peu moins à mon goût , il faut dire que j’ai jamais trop apprécié Toto Cutugno, Mon chanteur italien préféré est Marco Megoni et j’aurai vraiment voulu voir Il Volo gagner mais l’italie se rapproche d’une 3ème victoire, cela ne saurait tarder !

    1. Rien ne le prouve. La France aussi s’en est beaucoup rapprochée au début des années 90 mais n’a pas réussi à concrétiser.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :