Lumière sur les derniers : Portugal, quatre fois!

L’année dernière, j’avais lancé une série qui s’intitule Lumière sur les derniers. J’avais présenté tous les pays et toutes les chansons qui avaient terminé à la dernière place en finale au concours. Comme vous le savez, chaque année au mois de mai, il y a une nouvelle édition, par conséquent, il y aura un pays qui terminera dernier. Cette année, la mise à jour concerne le Portugal. Bien qu’il ait gagné en 2017 pour la première fois  depuis sa première participation en 1964, il a terminé dernier en 2018.

Le pays n’ a manqué que cinq éditions du concours : en 1970, 2000, 2002, 2013 et 2016. En 1970, le Portugal décida de s’abstenir, mécontent du résultat de l’édition 1969 et du système de vote en usage (4 vainqueurs). En 2000 et 2002, le pays fut relégué, à la suite des résultats obtenus l’année précédente. En 2013, le Portugal décida de se retirer pour des raisons financières. En 2016, le pays se retira à nouveau pour des raisons financières, la priorité étant donnée à la transmission des matchs de la Coupe d’Europe de Football que le Portugal a gagné contre l’équipe de France à Paris. Ce fut la troisième fois que le Portugal manqua une édition du Concours organisée par la Suède.

La sélection nationale portugaise pour l’Eurovision est le Festival de la Cançào (le Festival de la Chanson). Il est organisé par la télévision publique portugaise, la RTP.

Depuis sa première participation, le Portugal a toujours été représenté, sans aucune exception, par des chansons en portugais.

Le Portugal a gagné une fois le concours (2017), n’a pas accédé à huit finales et a terminé dernier, quatre fois.

Voici donc les 4 prestations qui valurent la dernière place en finale au Portugal :

  • 1964 – Antonio Calvario : 0 point

  • 1974 – Paulo de Carvalho : 3 points

  • 1997 – Célia Lawson : 0 point

  • 2018 – Cláudia Pascoal : 39 points

Que pensez-vous de ces quatre prestations ?

 

(14 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • nekaminesvane on 13 juin 2017 at 19:10
    • Répondre

    Je chipote mais en 2002 le Portugal n’avait pas été relégué. Il s’est désisté et de ce fait le premier pays éliminé de 2001 a pu prendre sa place, et ce pays n’était autre que…la Lettonie. Comme quoi, si les Portugais avaient fait preuve de persévérance cette année -là, la victoire de Marie N n’aurait jamais eu lieu. A quoi ça tient parfois…

    1. j’ai lu aussi cette petite histoire, c’est vrai que le destin parfois …….

      je suis bien content que le systeme de relegation ait eté supprimé , c’etait demotivant et injuste de priver un pays du concours à cause d’un raté précédent

      Pour moi 1997 meritait le fond de classement à cause des choeurs qui sont affreux
      Encore plus justifiée est la deroute de 1974
      Bizarrement la chanson de 1964 parait plus moderne et me plait beaucoup

    • Salvy Jamaladinova on 13 juin 2017 at 19:10
    • Répondre

    Pour moi 1974 et 1997 = dernières places compréhensibles, chansons plates (en 1997 elle aurait pu obtenir quelques points car elle chantait vraiment bien, s’il n’y avait pas eu ces horribles choristes).
    1964 me semble la moins méritée des dernières places, je pense qu’il y avait pire.

  1. Les 3 prestations sont sympa mais celle que je préfère c’est 1987 j’avais bien aimé ne méritait absolument pas un zéro pointé et la dernière place. …

  2. Trois dernières places imméritées, c’est sûr, mais si les chansons ne me transportent pas. Ces années-la (1964, 1974 et 1997) j’aurais plutôt placé en fin de peloton le Danemark, la Yougoslavie et la Croatie.

    Finalement, je ne classe le Portugal dernier que lors des demi-finales de 2005 et de 2011.

  3. Le Portugal qui nous a souvent envoyé de jolies chansons:

    – 1964: chanson moyenne… bon ok ce zéro pointé en matière d’entrée au concours est un peu sévère… ça en méritait 1 ou 2…
    – 1997: chanson pas très in déjà à l’époque et ces choristes habillés en moines avec ces lunettes de soleil qui de plus ne savaient pas chanter ont saboté visuellement et vocalement la chanson.

    – 1974: franchement moi j’aime bien. Chanson qui progresse crescendo vocalement et qui méritait sûrement plus que les 3 points obtenus…
    Il ne faut pas oublier non plus que c’est cette chanson qui a été choisie par le Mouvement des Forces Armées le 25 avril 1974 pour débuter la Révolution des Oeillets qui a renversé le président du conseil Caetano au pouvoir depuis la mort de Salazar en 1970… Et le Portugal de basculer dans la démocratie.
    Quand la petite histoire rejoint la grande…

    • Pascal on 4 septembre 2018 at 07:36
    • Répondre

    Plus de la moitié des pays ont classé le Portugal dernier de leur televote 2018…c’est sans appel pour une chanson que moi je mettais dans mon top 10.

    • Jerem on 4 septembre 2018 at 08:31
    • Répondre

    Incompréhension quand à la dernière place du Portugal en 2018, les gouts et les couleurs ne se discutent pas mais voir la Serbie devant alors qu’ils meritent la moustache de la ringardise me fait vraiment mal au cœur.
    Bon après qu’on se le dise… Les classement après ceux du top 10 relevent plus de la géopolitique et des diasporas, certains pays ne finirons jamais derniers même si ils envoyent un plagia de la danse des canards.

      • Francis A. on 4 septembre 2018 at 17:48
      • Répondre

      Personnellement, je trouve que les chansons serbe et portugaise sont de fidèles reflets de la culture musicale de leur pays. Mais le rythme de O Jardim est tellement lent, alors que Nova Deca est bien plus rythmée, donc plus facilement retenable… Oui je sais, le mot n’existe pas, mais il décrit bien ce que je pense 😛 Du coup, leurs classements sont logiques, à mon sens.

    • Taron on 4 septembre 2018 at 12:55
    • Répondre

    Franchement, je ne comprends pas. J’adore cette chanson je la plaçais dans mon top 10 avant le concours. Elle est envoûtante. La voir arriver dernière m’a étonné, même si je savais que ce n’était pas le genre de chanson qui emporte tout le monde. J’avais quand même un espoir d’un assez bon classement, comme pour un certain Salvador sobral en 2017.

  4. Chère marie d’abord merci pour toutes ces chroniques estivales et aussi pour cette article sur le Portugal….j’avoue que ce pays m’indiffère un peu au concours mais j’ai apprécié de le lire…j’ai un rêve pour ce pays voir la belle Catarina Pereira revenir au sélections nationales….l’une des magnifiques chanteuses de ce pays….encore merci de tout ce travail sur le blog…et bonne rentrée a tous….

    • Antoine 97 on 4 septembre 2018 at 13:42
    • Répondre

    Moi aussi je suis resté sans voix face au résultat pour Claudia cette année… elle méritait un top 15 selon moi.

    • ZIPO on 4 septembre 2018 at 20:44
    • Répondre

    – Me concernant, je vais aller à contre-courant : pour moi parmi ces 4 chansons, deux ne méritaient pas du tout la dernière place : 1964 et surtout 1997 ! La voix de de la chanteuse est formidable et la chanson est excellente ; seuls les choristes sont inutiles et font garniture et c’est là que résidait le point noir d la prestation.

    – 1974 est une chanson très moyenne et même si la dernière place est sévère, la fin du classement était méritée.

    – Mais alors la dernière place largement méritée ( je dois tout de même avouer que je l’aurais attribuée à la Hongrie et donc le Portugal avant dernier mais de peu…), c’est bien celle de 2018. Pour moi une horreur intégrale dans toute sa splendeur : au bout de 30 secondes je zappe tellement je n’en peux plus…

    • Netty Vilar Braamcamp Sobral on 5 septembre 2018 at 16:41
    • Répondre

    Que ce soit Antes ou Depois, clairement l’Adeus ne fonctionne pas à l’Eurovision !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :