LITUANIE 2018 – « Dès notre premier baiser, j’ai su que ça finirait comme ça, je ne crains pas de ramper, à condition que tu m’aides à tenir »

 

Ieva Zasimauskaitė est née le 2 juillet 1993 à Kaunas, ville du centre sud de Lituanie et deuxième plus grande ville du pays. C’est d’ailleurs là-bas qu’elle vit toujours.

Jeune fille très brillante, Ieva intègre une école internationale de droit des affaires à Vilnius. En 2014, elle passe un semestre à Barcelone dans le cadre du programme Erasmus d’immersion linguistique. 

Très douée pour le chant, elle fréquente dès l’âge de sept ans une école de musique où non seulement elle apprend à chanter, mais aussi à jouer du piano. Elle rêve de gloire et dit un jour à ses parents qu’elle gagnera le Concours de l’Eurovision l’année où celui-ci se déroulera au Portugal, parce qu’elle a toujours été fasciné par ce pays. Est-ce un signe ?

A l’âge de seize ans, en tant que membre de la chorale de Kaunas, elle participe à une émission de télévision baptisé Chorų karai et qui a duré trois mois.

L’Eurovision, Ieva en rêve depuis longtemps. Avant de remporter son billet pour Lisbonne, elle a participé à quatre autres reprises à la sélection lituanienne.

Avant cela, en 2012, elle participe à The Voice of Lithuania où elle se retrouve en superfinale. Suivra son premier morceau, écrit par elle-même et intitulé Pasiilgau.

Sa première participation à la sélection pour l’Eurovision remonte à 2013. Elle accompagne sur scène Gabrielius Vagelis avec la chanson I Fall In love. Le duo parvient alors en finale de la sélection le 20 décembre 2012 et termine cinquième.

L’année suivante, elle participe à un très long processus télé de sélection, mais ne parvient pas à figurer parmi les trois finalistes.

Après une pause d’un an, elle revient à la sélection lituanienne tenter de décrocher une place pour Stockholm. Cette fois, elle parvient en finale le 12 mars 2016 avec la chanson Life (Not That Beautiful) et termine quatrième.

Enfin, l’an passé avec la chanson You Saved Me, elle termine dernière de la demi-finale et n’accède donc pas à la finale.

Ieva a pris sa revanche et défendra les couleurs lituaniennes cette année à Lisbonne.

 

I know I’ll never forget
That day, the first time we met
We’ve come a long way since then
and I would do it all again

From your very first smile
I knew that I’d walk a mile
See, it’s for real when you know
You never wanna let go

These are the reasons
I want you to know
You make this place feel like home

These are the reasons
I can’t let you go, oh oh
Let’s sing a song that we wrote
When we’re old, ah ah

When we’re old, ah ah

No matter what comes our way
I feel like you’re here to stay
You were there right from the start
And let me inside your heart

After all this time
I hate the sound of goodbye
And if you leave I would…

These are the reasons
I want you to know
You make this place feel like home

These are the reasons
I can’t let you go, oh oh
Let’s sing this song that we wrote
When we’re old, ah ah

When we’re old, ah ah

Right from our very first kiss
I knew it’ll end up like this
I’m not afraid to grow old
If I have your hand to hold

En français

Ieva a été la dernière à être sélectionnée au cours d’une finale nationale, c’était le 11 mars dernier.

Steven qualifie la chanson de « magnifique ».

Pas Zipo, pour qui « c’est d’un ennui prodigieux sans compter que c’est une ambiance sombre, cette chanson ira rejoindre directement le fond du classement de cette première demi-finale. » Il est rejoint par Francis.

Pour Tano, « Le thème de la chanson a sans doute ému le public et le jury. J’adhère. Par contre j’ai un peu de mal avec la voix, dont on dirait qu’elle va s’éteindre comme une bougie qui vacille. Vite, Friich, un médicament, c’est urgent ! » Il ajoute une petite Friisherie : «  Et puis, c’est pas bien d’essuyer le sol avec sa robe. Qu’est-ce qu’elles font donc les féministes en Lituanie ? 🙂»

Antoine97 « n’aime pas cette chanson », mais il avoue qu’« on retrouve dans cette prestation une magnifique sincérité. C’est plein de tendresse et à nouveau ça peu fortement peser dans la balance. »

Pascal espère que le rêve de Ieva ne vire pas au cauchemar : « Sa chanson a des atouts : sincérité, émotion, universalité du sentiment. En plus les ballades ne courent pas les rues cette année, du coup il lui sera plus simple de se faire remarquer. Pour autant, certains comme moi mettront en avant un ennui poli. Pas sûr du tout qu’une horde de televoteurs se rue sur son smartphone pour l’aider. Pronostic : le titre d’Ieva ne survivra pas à la DF1… »

Pour Daniel, la voix de Ieva lui fait « penser à Vanessa Paradis ». « C’est la même recette zéro puissance vocal mais une voix touchante. J’aime bien la musique. Il faudrait l’accompagner d’une bonne tenue et un visuel très simple. Ça peut passer en finale 🙂»

Rv se contente d’un « bof » qui veut tout dire. Quant à Eric, il « aime bien le refrain » et trouve « son interprétation très touchante. »

« Nostalgie et douceur » pour Taron : « La chanson est jolie et elle ne m’ennuie pas du tout. Mais pour passer en finale, ça va être un peu dur… »

Pour Sakis, « l’interprète joue dans l’émotion et elle a un super talent. »

« Bon choix pour la Lituanie ! », estime Jerem, précisant que « Cette année il n’y a pas foule niveau ballade. »

Quelle est votre opinion personnelle d'Ieva Zasimauskaite ?

View Results

Loading ... Loading ...

Quelle est votre opinion personnelle de "When We're Old" ?

View Results

Loading ... Loading ...

Selon vous, quelle est la probabilité que la Lituanie se qualifie pour la finale ?

View Results

Loading ... Loading ...

Si vous faisiez partie de votre jury d'experts national, quelle cote eurovisionesque attribueriez-vous à Ieva et à sa chanson ?

View Results

Loading ... Loading ...

Si vous étiez Salvador, comment résumeriez-vous votre impression générale ?

View Results

Loading ... Loading ...

Enfin, entre les quarante-et-une chansons choisies jusqu’à présent, laquelle préférez-vous ?

View Results

Loading ... Loading ...

Première question subsidiaire : selon vous, quelle république balte obtiendra le meilleur résultat à Lisbonne ?

View Results

Loading ... Loading ...

Seconde question subsidiaire : vous aussi, vous aimeriez avoir un nom de famille qui se termine rituellement en...

View Results

Loading ... Loading ...

 

Quelle est votre chanson préférée de cet "Eurovizijos atranka" 2018 ?

View Results

Loading ... Loading ...
  • L’auteur et compositeur de When we’re old n’est autre que Vytautas Bikus, connu pour avoir écrit la chanson lituanienne pour l’Eurovision 2015. Vous savez… le bisou qui a terminé dix-huitième de la grande finale.

  • Il a aussi écrit pour la moitié féminine du duo, Monika Linkytė, la chanson Leisk Man Pasiklyst

  • Souvenirs… souvenirs… Aisté a été la deuxième représentante lituanienne à l’Eurovision. C’était à Jérusalem en 1999. Elle avait terminé vingtième de la compétition. A ne pas faire comme moi et la confondre avec l’autre Aisté, celle qui tente par tous les moyens de représenter la Lituanie en participant à maintes reprises aux sélections lituaniennes… en vain jusqu’à présent.

 

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. La Lituanie se fait surtout remarquer par la longueur et le processus alambiqué de sa sélection.

    Cette année, c’est Ieva qui en est sortie…Candidate talentueuse et remarquable.

    Pour un retour en finale c est loin d etre gagné même si l espoir demeure…

    Niveau mise en scène, Ieva a renoncé à chanter accroupie et a remis sa derniere phrase en anglais. Elle a dû lire les conseils de Pauly sur l’EAQ !!

  2. Tiens, une chanson où je n’ai pas écrit d’avis ? Alors, que pensé-je de la chanson lituanienne ? Eh bien, c’est une belle ballade, très mignonne, la voix de Ieta est remarquable et pour moi ça vaut une finale. Y arrivera-t-elle ? Je n’en suis pas si sûr, vu l’ordre de passage, mais je l’espère. Ieta termine 15e chez moi et j’aimerais vraiment qu’elle puisse arriver aussi haut pour de vrai

  3. La Lituanie est à la 37ème place de mon classement général et officiel des chansons de l’Eurovision 2018. Le pays balte finit 17ème sur 19 dans mon classement de la 1ère demi-finale.

    Que propose la Lituanie pour 2018 ?

    Une jolie ballade, douce, pas vilaine, que j’aime bien, mais qui est tellement lente du tempo qu’elle me donne envie de m’endormir et de m’éteindre dans mon sommeil (xP). Ce qui explique les places très basses que prend  »When We’re Old » dans mes classements, même si je l’aime bien. À part ça, j’ajoute que j’apprécie le texte de la chanson, il contient des paroles belles et sensées.

    En ce qui concerne Ieva, elle est une bonne chanteuse, mais sa voix ne me touche pas particulièrement.

    Au final, la Lituanie propose pour 2018 une jolie ballade et une bonne chanteuse, mais qui ne m’emballent vraiment pas, et qui me donnent envie de somnoler. Pour la 4ème fois consécutive depuis 2015, je ne vois absolument pas le pays se qualifier pour la Grande finale. Je le vois aussi finir au fond de sa demie. D’ailleurs, depuis que je suis l’Eurovision, aucune des propositions envoyées par la Lituanie au concours ne m’ont plu (excepté en 2012 avec Donny Montell, mais c’était plus sa mise en scène qui m’avait plu). Ça aurait pu changer l’an dernier, si Aisté Pylvelité avait remporté la finale lituanienne avec son  »I’m Like A Wolf », j’aurais supporté la Lituanie à fond 😀 Mais bon, on ne peut pas tout avoir dans la vie …

    https://youtu.be/DX6wBFvJxlc

    ☆ Info bonus : ma favorite de la sélection lituanienne était Monika Marija avec  »The Truth ». Titre qui lui allait mieux qu’à Erica Jennings, sa compositrice et interpréte initiale. Mais bon, après, j’avoue que  »The Truth » n’aurait pas fait mieux que  »When We’re Old » dans mes classements. Je l’aurais classé plus haut, mais je ne l’aurais pas qualifié non plus x)

    https://youtu.be/oHH2oPFkMOA

  4. Aistė n’a jamais essayé de se représenter. Celle qui s’appelle aussi Aistė (Pylvetie) et qui se présente régulièrement n’est pas la même.

  5. C’est une très belle ballade, un vrai moment de douceur entre deux chansons endiablées. Même si j’apprécie les paroles ainsi que l’émotion dans ce morceau, j’ai du mal à croire à une bonne place pour ce pays… La qualification va être difficile…

    1. Sinon, j’ai toujours adore Strazdas ^^ je comprends pas comment elle a pu terminer 20 ème…

  6. Mon Pascalounet, si je puis me permettre, je crois que tu confonds cette Aiste Smilgeviciute qui n’a jamais vraiment tenté de revenir à l’Eurovision (je crois même jamais) avec Aiste Pilvelyte, celle qui hurle tousbles deux ans à la sélection nationale et que les fans adorent, ou adoraient parce que les fans ont un peu rajeunis , Dieu merci ! Hahaha

    1. Et moi qui aie cru toutes ces années que c’était la même !!! Aujourd’hui la grande vérité se révèle enfin à moi hahaha. Bon, c’est pas pour me prendre une excuse, mais faut dire aussi qu’il ne me semble pas avoir déjà vu un bout d’un extrait d’une sélection lituanienne 🙂

      1. Oui oh, c’est pas bien grave… Moi quand j’étais petit, je pensais que Dave et Patrick Juvet étaient la même personne…

  7. – J’ose espérer que sa prédiction ne se réalisera pas, sinon, je ferai la grève de l’Eurovision en 2019 !! 😆

    – C’est une des rares chansons que plus j’écoute, plus je la déteste… Je n’en dirai donc pas plus sur mon souhait pour une qualification en finale : c’est évident !

    – Je vais demander à ma voisine lituanienne si elle aussi confond les deux Aiste ; si elle les confond, nous sommes tous pardonnables…

  8. Ballade gentillette mais sans plus. Pas vraiment d’avis, elle me laisse indifférente pour l’instant.

  9. Quant à moi, je dois bien avouer que la chanson lituanienne est la seule des 43 prétendantes au titre de cette année que je n’ai jamais réussi à écouter en entier. Je m’endors toujours avant la fin. Donc, très, très bas dans ma série D – celle des chansons que je n’écoute pas… et à raison.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :