L’Eurovision en chiffres : épisode 11

Bonjour à tous, je vous retrouve aujourd’hui pour un nouvel épisode de cette chronique estivale consacrée à quelques statistiques du concours.

Je me suis penché sur une question qui taraude souvent les eurofans : y a t il un rang idéal dans l’ordre de passage de la finale ? Tirer la première partie est il rédhibitoire ?

J’ai consulté les classements obtenus lors des dix derniers concours. Il est à noter que depuis 2013, c’est l’organisateur qui détermine l’ordre de passage de tous les finalistes en dehors du pays hôte. Les pays qualifiés tirent toutefois au sort une partie de tableau : soit la première (places de 1 à 13), soit la seconde (places de 14 à 26).

Premier élément qui va sans doute vous surprendre : les performances réalisées en passant en première partie sont globalement assez proches du classement obtenu par les pays figurants en seconde partie. Statistiquement, les candidats de 1 à 13 ont un classement moyen de 13,86, les « second half » obtiennent quant à eux 13,14.

Il apparaît pertinent de regarder de manière plus fine les écarts constatés :

– passage aux places 1 à 5 : classement moyen 16,36

– passage aux places 6 à 9 : classement moyen 12,55

– passage aux places 10 à 13 : classement moyen 12,05

– passage aux places 14 à 17 : classement moyen 15,72

– passage aux places 18 à 22 : classement moyen 12,24

– passage aux places 23 à 26 : classement moyen 11,68

On constate alors une forte disparité entre les classements obtenus en passant en début de partie et ceux réalisés par les artistes passés plus tard dans leur moitié de tableau. Le meilleur spot est sans surprise de passer entre la 23ème et la 26ème position. Les candidats entre 10 et 13 obtiennent aussi de très bons classements en règle générale. C’est dans cette zone que l’organisation place en général les favoris qui ont tiré la première partie.

Concernant les places les plus porteuses, voilà les 5 meilleurs dossards sur les 10 dernières années :

– le 24 (classement moyen : 8,7)

– le 11 (classement moyen : 9,7)

– le 20 (classement moyen : 9,9)

– le 13 (classement moyen : 10,3)

– le 25 (classement moyen : 10,6)

The Common Linnets étaient passés en 24ème position

A contrario, les 5 places à éviter sont les suivantes :

– le 2 (19,5 en moyenne!)

– le 16 (17,5 en moyenne)

– le 4 (17,1 en moyenne)

– le 5 (16,1 en moyenne)

– le 1 (15,8 en moyenne)

Clôturer la soirée n’est pas non plus une bonne pioche : le dossard 26 l’a fait 7 fois en 10 ans (25 artistes en 2010 et 2011, 27 en 2015) avec un classement moyen de 14,28.

Il y a donc clairement de bonnes places et d’autres plus casse gueules. La légende du dossard 2 qui serait maudit se base sur une réalité.

Sur les 10 dernières éditions, y a t il des dossards « à podium » ?

On peut dire ça : le 22 a connu 4 fois cet honneur sur les 10 derniers concours. Pour le 25 c’est arrivé à 3 reprises. Le 22 (toujours lui!) et le 11 ont couronné par deux fois un artiste.

Aucun vainqueur sur les 10 dernières années n’est passé avant la 10 ème position. 4 sur 10 sont issus de la première partie.

Mans Zelmerlow est, sur les 10 dernières éditions, le vainqueur passé le plus tôt dans la soirée.

Il y a aussi des dossards à éviter si on redoute un « bottom 3 » : le 2 et le 17 ont subi cet affront à 3 reprises. Encore pire : par deux fois, les artistes passés en 12ème, 14ème et 16 ème position ont terminé dernier.

Voilà pour ce petit décryptage. En conclusion je dirai qu’il faut relativiser l’importance de l’ordre de passage. Il n’est pas neutre, loin de là et c’est logique surtout depuis qu’il est orienté par la production.

Mais Christer Bjorkman et ses amis n’ont que rarement sabré les chances de victoire d’un favori. Les meilleures prestations sortent du lot quoi qu’il arrive.

N’hésitez pas à exprimer votre ressenti en commentaires. Je vous souhaite un bon 15 Août et vous donne rendez vous la semaine prochaine.

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Je vais avouer une chose je ne regarde jamais le rang et la position d’un pays au concours et je ne croyais pas a cette situation pour moi c’est la chanson et la prestation du chanteur fait gagne le pays …mais en lisant l’article de pascal je vais changer d’avis et je regarderais un peu plus cela a l’avenir…. Lol..

  2. Ce qui est clair, c’est que l’ordre de passage choisi par le diffuseur avantage les favoris des bookmakers. Par conséquent, très peu de suspense sur le nom du futur vainqueur. Du coup, la finale perd de son intérêt face aux demi-finales qui, elles, réservent leur lot de surprises.
    Après, à titre personnel, je trouve navrant qu’on considère qu’une chanson n’a aucune chance de gagner et qu’elle doit être sacrifiée. C’est justement le contraire qui devrait avoir lieu… surtout si une excellente chanson peut l’emporter à n’importe quelle place, comme le prétendent beaucoup de gens.

    1. Ça, c’est sûr que le prétexte d’un ordre de passage pour optimiser l’expérience pour le téléspectateur est plus que fallacieux.

  3. pour ma part c est le numéro 9 qui est mon numéro porte malheur!!!! cette année 2019 je suis tombé longuement malade le 9 mars !!JE VOUS RASSURE JE VAIS BIEN NOW !!j ai connu « 3 gros pépin dans ma carrriére professionnelle ou ma vie privé e un 9 juin , 9 juillet, un 9 septembre bon ce n était pas la meme année mais tout de meme !!!!!!Donc j évite désormais ce numéro !!!!!! lol lol 9 fois lol !Sinon c est vrai que je trouve injuste et anormal que ce soit les organisateurs qui choisissent les ordres de passage!!!Allez je termine par!!!!!!!!!

  4. Un jour, il faudra que des scientifiques se penchent sur cette malédiction de la deuxième place et l’expliquent. Je suis sûr qu’il y a une explication rationnelle…

    1. Peut-être parce que la première chanson présentée marque forcément le téléspectateur, qui attendait avec impatience le début de la transmission et qui, par conséquent, est tout à fait hermétique à celle qui lui succède. Je ne vois pas d’autre explication.

    • BretagneLibre on 15 août 2019 at 20:09
    • Répondre

    Voici l’ordre de passage des derniers vainqueurs :
    2015 : 10
    2016 : 21
    2017 : 11
    2018 : 22
    2019 : 12
    Si on suit cette logique, on peut se demander si :
    2020 : 23 ?
    2021 : 13 ?

  5. – J’avoue que j’accorde rarement un grand intérêt à l’ordre de passages des chansons sauf dans les demi-finales si l’une des deux est très faibles car là, il faut vraiment repêcher et c’est souvent les dernières qui bénéficient d’un coup de pouce du public essentiellement. C’est ce que j’avais prévu pour St Marin cette année par exemple.

    – Après, je ne pense pas qu’il y ait une science exacte à ce sujet : de toute façon, je reste de la vieille école et j’espère toujours le retour du bon vieux tirage au sort intégral de l’ordre de passage.

    – Enfin, et je me rappelle que Bretagne Libre en avait déjà parlé car les chiffres sont là très significatifs, je surveillerai très attentivement la chanson N°23 lors de la finale 2020 car ce seraitit un potentiel vainqueur.

    1. Espérons que non, si c’est le cas, on n’a pas fini d’entendre les complotistes affirmer que tout est joué d’avance. On en entend déjà.

      1. – C’est vrai que ce serait troublant, mais justement, ce serait la preuve que la chanson  » favorite  » aurait une place prédestinée… D’ailleurs, seuls les initiés et les fans absolus s’en apercevront donc… Car les chiffres et les statistiques sont loin d’être le  » dada  » de tout le monde même si moi, j’adore les chiffres.

    • rem_coconuts on 23 août 2019 at 10:03
    • Répondre

    Merci Pascal pour ton article qui nous éclaire davantage sur cette grande affaire qui, chaque année, nous anime au moment du concours. Ce qui est extrêmement intéressant à voir, c’est la faiblesse de l’écart moyen de classement entre les rangs 10-13 et 23-26, d’une part, et entre les 1ère et 2ème moitiés d’autre part, preuve qu’il est tout à fait possible de s’en tirer en première partie de concours, et mieux encore. Par contre, on voit en effet qu’il y a aussi des rangs « maudits » et infréquentables pour tout candidat au concours.

    Après, la question à se poser est la suivante: est-ce que cela suffit à expliquer une victoire ou une défaite? Pour ma part, même si je pense que c’est un biais à considérer sérieusement, j’aurais tendance à le relativiser dans la mesure où 1- comme tu le soulignes, l’ordre de passage est désormais déterminé par les producteurs, qui favorisent les favoris 2- une chanson marquante l’est, à mon sens, autant en 1ère, 13ème ou 26ème position. Après, c’est évident qu’il est plus facile de passer en fins de 1ère et 2ème moitié pour marquer les esprits, car trop tôt, il y a des chances pour que tu sois noyé par la masse des suivants, et trop au milieu, il y a des chances que tu sois noyé tout court. D’ailleurs, lorsqu’on regarde les émissions télé à vote (télé-crochets, DALS), on constate souvent que les favoris passent à la fin, ce qui permet d’ailleurs de faire tenir les téléspectateurs le plus longtemps possible.

    Il serait intéressant qu’un universitaire interroge cette question du rang de passage à travers des expérimentations, comme proposer à plusieurs groupes de voter sur un panel de chansons issues du même concours, mais mises au vote dans un ordre différent selon les groupes, sachant que là aussi se pose le biais des goûts personnels par exemple.

    1. Je plussoie sur DALS. Étant un téléspectateur assidu des premiers « prime » chaque année au désespoir de mon entourage, j ai constaté aussi que l’ordre de passage était orienté.

      Je milite pour un retour à un ordre de passage aléatoire au concours mais pour moi une première étape positive serait de tirer au sort la place du Big 5.
      Pourquoi ?
      Parce qu’on peut se dire que si le placement en finale des pays issus des demi–finales a à voir avec leur classement (celui qui gagne la demi est bien placé, le 10 eme de sa demi passe souvent en position 2 etc…), il n’y avait aucun élément objectif pour décider de plomber l’Espagne en 2018 où la France en 2015.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :