DEUXIÈME DEMI-FINALE

Samanta Tīna

Samanta Tīna est née Samanta Polakova le 31 mars 1989, à Tukums, ville de Lettonie située à 65 km à l’ouest de la capitale Riga.

C’est à l’âge de vingt-et-un ans que sa carrière artistique prend son envol, grâce à la version lettone de la Star Academy « O!Kartes akadēmija », qu’elle remporte. Ce prix lui permet de fréquenter la Tech Music School à Londres, en Angleterre.

L’année suivante, en 2011, elle participe au concours de chants moldaves « Golden Voices » et remporte la coupe.

En 2012, elle fait partie de la liste des candidats au concours Slavianski Bazaar de Vitebsk, un festival de musique slave se déroulant chaque année en Biélorussie depuis 1992. Samanta y interprète, le premier jour, la chanson « Auga, auga Rūžeņa », chanson folklorique lettone qui lui permet d’obtenir 93 points. Le deuxième jour, elle charme le public avec la chanson « Gde to daleko » et obtient 104 points. Le cumul de points la place en deuxième position du Festival juste derrière le gagnant Bobi Mojsoski de la Macédoine du Nord.

Le premier jour de décembre 2011, Samanta est annoncée comme une des participantes à l’Eirodziesma 2012, sélection nationale de la Lettonie pour le Concours Eurovision de Bakou. Elle s’associe à Dāvids Kalandija pour chanter « I Want You Back » lors de la première demi-finale. Pour la deuxième demi-finale, la chanteuse se présente seule avec « For Father ». La première chanson se qualifie en finale tandis que la seconde, terminant septième, ne passe pas le cap. Lors de la finale, Samanta et Dāvids se classent second et participe à la superfinale. Le duo est battu par Anmary et sa chanson « Beautiful Song ».

L’année suivante, Samanta Tīna remet le couvert en participant à Dziesma 2013 avec la chanson « I Need A Hero ». Elle remporte la première demi-finale de la compétition. Considérée comme grande favorite pour la finale, elle est une nouvelle fois battue en superfinale par PeR et « Here We Go ».

Son envie de participer à l’Eurovision la pousse à se présenter, la même année, à la sélection lituanienne, avec le chanteur Vudis et leur titre « Hey Chiki – Mama ». Cependant, la chanson ne passe pas le cap de la première manche.

N’ayant pas obtenu de billet pour Bakou et Malmö, Samanta tente une troisième fois consécutive la sélection lettone. Avec la chanson « Stay », elle n’ira pas à Copenhague, même si, une nouvelle fois, elle se retrouve en Superfinal, terminant troisième.

A l’automne de la même année, c’est à une autre compétition que Samanta s’intéresse : « Lietuvos balsas », la version lituanienne de The Voice qui en est alors à sa troisième saison. Pour les auditions à l’aveugle, elle choisit de chanter le tube de Whitney Houston « I Wanna Dance With Somebody (Who Loves Me) ». Comme elle ne parle pas le lituanien, elle s’adresse aux juges en russe. Elle est choisie pour l’épreuve des battles, où elle affronte Monika & Kristina sur la chanson « I’m Every Woman ». Elle remporte le duel et finit huitième de la saison, manquant de peu une place en finale.

Et de quatre pour Samanta, qui se présente une nouvelle fois à la sélection lettone en 2016 après une année d’absence. L’émission s’appelle dorénavant « Supernova ». Elle y interprète deux titres : « We Live For Love » (qui échoue en quart de finale) et « The Love Is Forever » (qui se qualifie pour la demi-finale). Mais après avoir interprété son titre en demi-finale, elle décide de se retirer de la compétition, en soutien à Justs.

L’année suivante, elle s’embarque dans la sélection lituanienne, en compagnie de Tadas Rimgaila. Le duo interprète « Tavo oda » mais n’ira pas plus loin que la première manche de la compétition.

En 2018, elle se représente au Supernova avec « Cutting the wire » et termine sixième.

Il fallait bien qu’un jour, une telle persévérance aboutisse enfin ! C’est chose faite cette année. Après avoir touché du bout des doigts la Supernova, Samanta l’attrape et se l’approprie. Elle termine première de la sélection et va enfin goûter le plaisir suprême de se retrouver sur la scène mythique du Concours Eurovision à Rotterdam.

Still Breathing

Auteur : Aminata Savadogo / Compositeur : Samantha Tīna

I will keep on going
I will keep on running
Running ’till I reach the end
 
Strong enough to take it
I am gonna make it
Destiny is in my hands
 
Thought I’d never get up
Thought I’m gonna give up
Lost in my way
Many times betrayed
 
I’m still breathing
I’m still breathing
Nothing to regret
Never looking back
 
I will keep on going
I will keep on running
Running ’till I reach the end
 
Strong enough to take it
I am gonna make it
Destiny is in my hands
 
Life, lives go on
(Let the life go on)
I grow strong
(Stronger I am strong)
 
Life, lives go on
(Let the life go on)
But I grow strong
 
Every day I wake up
Trying to get higher
Be a better woman
Working even harder
 
I’m still breathing
I’m still breathing
Listening to my heart
Ready for restart
 
I will keep on going
I will keep on running
Running ’till I reach the end
 
Strong enough to take it
I am gonna make it
Destiny is in my hands
 
Life, life’s go on
(Let the life go on)
I grow strong
(Stronger I am strong)
 
Life, life’s go on
(Let the life go on)
But I grow strong
 
Reaching for the stars
I’m knowing getting closer
Life is music
I am a composer
-My Dreams become so real with
-All the love I’m feeling
 
I’m still breathing
I’m still breathing
 
I will keep on going
I will keep on running
Running ’till I reach the end
 
Strong enough to take it
I am gonna make it
Destiny is in my hands
 
Life, life
 
I will keep on going
I will keep on running
Running ’till I reach the end
 
Strong enough to take it
I am gonna make it
Destiny is in my hands
Je vais continuer
Je vais continuer à courir
Courir jusqu’à la fin
 
Je suis forte pour le faire
Je vais y arriver
Le destin est entre mes mains
 
Je ne me lève jamais
Je ne renonce jamais
Perdue sur mon chemin
Quelques minutes entre
 
Je respire encore
Je respire encore
Rien à regretter
Ne jamais regarder en arrière
 
Je vais continuer
Je vais continuer à courir
Courir jusqu’à la fin
 
Je suis forte pour le faire
Je vais y arriver
Le destin est entre mes mains
 
La vie, la vie continue (Laisse la vie continuer)
Je deviens forte (Plus forte, je suis forte)
 
La vie, la vie continue (Laisse la vie continuer)
Mais je deviens forte
 
Chaque jour, je me réveille
Tentant de monter en grade
Être une meilleure femme
Travailler encore plus dur
 
Je respire encore
Je respire encore
À l’écoute de mon cœur
Prêt pour le recommencement
 
Je vais continuer
Je vais continuer à courir
Courir jusqu’à la fin
 
Je suis forte pour le faire
Je vais y arriver
Le destin est entre mes mains
 
La vie, la vie continue (Laisse la vie continuer)
Je deviens forte (Plus forte, je suis forte)
 
La vie, la vie continue (Laisse la vie continuer)
Mais je deviens forte
 
Atteindre les étoiles
Je sais que je m’y rapproche
La vie, c’est de la musique
Je suis un compositrice
???
Toute cette vie, je la ressens
 
Je respire encore
Je respire encore
 
Je vais continuer
Je vais continuer à courir
Courir jusqu’à la fin
 
Je suis forte pour le faire
Je vais y arriver
Le destin est entre mes mains
 
La vie, la vie
 
Je vais continuer
Je vais continuer à courir
Courir jusqu’à la fin
 
Je suis forte pour le faire
Je vais y arriver
Le destin est entre mes mains

https://lyricstranslate.com

L’avis de nos lecteurs

Indice de satisfaction : 3,68/10 – 36ème/41

C’est une horreur sans nom ! Chanson minable, voix épouvantable, musique électronique du plus mauvais goût…
Chanson à gros potentiel si mise en scène un peu plus soigné perso j’adore c’est audacieux on aime ou on déteste.
Une chanson ovni , entre voix puissante et remix déjanté, tête folle de Tina, impossible de savoir si les européens aimeront ou pas. Moi c’est un non.
Pour moi, c’est tout simplement le feu et j’attends de voir ce que ça donnera sur la scène de Rotterdam. J’espère au moins un top 15 pour la Lettonie
Curieux ce morceau on dirait 2 chanson en une. Je trouve ces ponts au style hardcore assez peu mélodieux sinon le reste est assez sympa. C’est un genre nouveau et Samantha Tina se démarquera à coup sûr à Rotterdam.
Eh ben c’est le pompom ! Horrible !
La gueularde botoxée va donc pouvoir se produire sur la scène de l’Eurovision, pour son plus grand bonheur et pour notre plus grand malheur. Ne pas oublier d’acheter des bouchons pour les oreilles.
J’aime assez bien les couplets, mais ce refrain instrumental est si peu mélodieux… pas du tout ma tasse de thé !!
Je pense que cette chanson va faire comme le Portugal l’année dernière. Pas de qualification en finale mais aux alentours de la 13 ème place en demie. En plus je trouve qu’elle a beaucoup de points communs avec la chanson portugaise de l’année dernière.
Je n’aime ni son look, ni sa chanson. Je crois que les lettons chaque fois qu’ils voient le nom d’Aminata SAVADOGO, ils votent systématiquement sans regarder la qualité.
Je suis client de ce style de musique, mais ce titre ne me convainc pas vraiment.
Je n’aime pas la chanson ni la voix de la chanteuse et j’ai pas compris la référence au pschittt nettoyant pour vitres avec les trois filles. Mais c’est différent donc ça peut être un avantage. Perso je la laisserai en demi-finale.
Ahahahah! J’adore ne pas savoir si j’aime ou pas ce titre ! Ça reste quand même une agréable surprise et je signe direct pour voir ce genre d’OVNI au concours, ça contribue à sa diversité et qualité.
Alors, certes, il faut se démarquer le soir du Concours, mais gare à ne pas être trop clivant ! J’étais réticent à l’écoute de la vidéo studio, le live m’a réconcilié avec ce titre et j’apprécie le côté « barré », qui va dans plusieurs directions.
Proposition clivante s’il en est ! Je conçois aisément le point de vue des détracteurs de cette performance mais pour ma part, j’adore ces 3 minutes lettones. Je trouve fabuleux de voir à quel point Samanta Tina se lâche sur scène et s’investit dans sa chanson et son message, je suis heureux qu’elle puisse enfin réaliser son rêve d’Eurovision !
C’est déroutant, c’est spécial, c’est atypique…Mais finalement au bout des 3 minutes, I’m still breathing et j’en suis le premier surpris. Et au bout de 6 minutes (oui, j’ai écouté une deuxième fois dans la foulée, grand fou que je suis…) ça passe et ça m’intrigue positivement. Sauf le coup des vaporisateurs. C’est une première à l’eurovision mais était-ce *vraiment* nécessaire ?

L’indice de satisfaction est calculé en fonction des commentaires postés par nos lecteurs au moment de la découverte de la chanson.

Tout est Eurovision !

Lors des auditions à l’aveugle de « The Voice » version lituanienne, Samanta ne choisira pas Donatas Montvydas comme coach. Il a pourtant conduit ses poulains à la victoire durant trois années consécutives (2014, 2015, 2016). Donatas, nous le connaissons sous le nom de Donny Montel, qui a porté les couleurs de son pays au Concours Eurovision 2012 avec « Love Is Blind » et 2016 avec « I’ve Been Waiting For This Night ».

Bonus

Aminata Savadogo est l’auteur de la chanson lettone de cette année. Aminata est une éminente artiste de la scène de l’Eurovision. Après six échecs consécutifs, elle a redoré le blason de son pays en 2015 en terminant sixième de la grande finale avec « Love Injected » :

Crédit photo : eurovision.tv