Les Moustaches 2018 – Stop, in the name of love !

Je n’ai jamais eu à redire de ces soirées Eurovision : show impeccable, artistes de grand talent, suspense de foufou… Mais cette année, pour la toute première fois dans l’histoire du concours, j’ai une requête à déposer à la Team Eurovision et surtout à Jon Ola Sand :

Les Cartes Postales !! The Postcards (comme dirait SuRie si elle retrouvait son micro !).

Ce n’est plus possible, ça en devient ridicule : les cartes postales deviennent d’années en années des caricatures de ce qu’elles sont ! Alors je dis stop (« aux cheveux cassants et aux pointes sèches »!). On n’en peut plus de voir nos artistes parcourir le pays hôte en montgolfière, en vélo, en tacot ; on en a marre de voir nos chouchous faire du golf ou de l’escalade ; on n’en veut plus des mosaïques et des peintures sur porcelaine… NON ! On n’a pas sacrifié une semaine entière de notre précieux temps pour voir ça !!!

Alors monsieur Sand, merci de plancher sur une idée un peu plus ingénieuse pour l’an prochain à Tel Aviv (Oui ! Tout le monde a envie de voir le concours dans cette ville, soyons honnêtes !). Rendez-nous les drapeaux de 2014 ou assumez votre côté agence de voyage mais ne mêlez plus nos chanteurs à ces simagrées !

Pour l’heure, voici le pire du pire des cartes postales de cette année, toutes plus absurdes ou insignifiantes les unes que les autres !

Les Nominés sont…

 

FINLANDE

Non mais sérieusement ????? Saara, retourne au vestiaire, bordel !!!!!!

PAYS-BAS

Waylon qui confectionne des Pasteis… Y’en a qui ont la tête de l’emploi, c’est sûr !!! Ah et pitié, qu’il mette une toque, zuuuuut !

ARMENIE

Le gars a fait 4400km pour couper un arbre et manger du saucisson…

AUTRICHE

Heu… C’est qui l’inconscient qui a oublié le casque pour Cesár ?? Y’a que moi que ça choque ?

GEORGIE

Qu’on m’explique le lien entre le nouvel an chinois et la culture portugaise !

SAINT-MARIN

Ou comment voir la mort en face ! (quoique ça aurait pas changer grand chose pour le pays !)

 

SAARA AALTO

On l’aime, hein! On en dira pas du mal! Mais bon… On aura du mal à en dire du bien!

Non mais qui nous a collé une idée aussi saugrenue? Saara Aalto, petite princesse de la pop sur un green! En soi, oui, l’idée, ok, bon! Mais alors la tenue…………….. (j’ai mis plein de pointillés pour montré mon désappointement). Sans compter qu’ elle a du être terriblement à l’aise dans ses mouvements, entre l’imper en latex, le collier de toutou et les bottes à talons… On appréciera cette petite étincelle de désarrois quand elle tient le club en main pour la première fois…

En tout cas, quand on voit ces différentes cartes postales, on a juste envie de zapper sur The Voice et une seule réflexion nous vient à la bouche: la coupe est pleine! (Ah nan! Elle est vide, ressert moi un verre Eurovista! Hip!)

 

 

 

 

(12 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Les cartes postales ont le mérite de montrer les différentes facettes de ce beau pays, au-delà des clichés du fado, du porto et des plages.
    Les cartes postales….Je me demande si certains natifs du 21ème siècle ont déjà eu le plaisir de recevoir un bout de carton illustré avec, au dos, quelques mots plus ou moins inspirés…. Ils en sont à leurs smartphones. Quand on en change, pfuit, on perd une partie des traces de sa vie !
    Les cartes postales, c’est surtout une institution depuis le fameux boycott de 1970. Les diffuseurs hôtes s’y sont prêtés avec un degré variable de créativité, de prouesses artistiques. Surtout ne pas refaire l’erreur de la BBC en 1978, qui avait un plan B désastreux.
    Mais c’est vrai qu’après quatre décennies, il est de plus en plus dur de faire preuve d’originalité. Quand on y réfléchit, une carte postale, la vraie, celle qu’on envoie à sa famille, ses amis, eh bien, rares sont les cartes originales !
    Si la Belgique parvient à gagner, j’ai une idée de cartes postales que je soumettrai gracieusement à la RTBF 🙂

    • marie on 2 septembre 2018 at 09:45
    • Répondre

    J’adore les cartes postales, d’ailleurs, l’année dernière, j’avais fait une série sur les cartes postales des 5 dernières années. Je trouve que c’est un excellent moyen de faire découvrir certains pays ou activités pendant qu’on prépare le plateau pour la prestation suivante.

    Le regard de Yoann est très intéressant car je me rends compte que je regarde la carte postale mais sans regarder l’artiste vraiment car c’est vrai que ce n’est pas logique de faire porter un casque à tous les cyclistes sauf au représentant autrichien!!!

    Je suis d’accord pour la Moustache en ce qui concerne la Finlande: quelle idée d’aller sur un green habillée de cette manière!

    Concernant celle de Saint Marin: Yoann n’a pas tort quand il dit que c’est dangereux. J’ai eu la chance d’avoir visité Madère (très jolie île) et évidemment comme je suis casse-cou, j’ai descendu Funchal à bord de ce panier géant. Les 2 hommes derrière assurent vraiment car je ne sais pas combien de fois , on a frôlé les murs dans les virages et sans oublier qu’il a des fois des voitures qui passent parfois. J’en ai eu une qui est arrivée d’une rue de droite, c’était super flippant mais j’ai adoré faire cela. Amateurs de sensations fortes, vous serez servis!
    Le plus dur dans tout cela, c’était de remonter la côte à pied car la voiture de location était là haut. Je vous conseille de là laisser en bas et de prendre un taxi pour monter si vous n’êtes pas de bons grimpeurs comme moi 🙂 🙂 🙂

  2. Les cartes postales, je les regarde sans les voir. Des fois, je me dis que je dois me concentrer pour bien les regarder, mais je pense systématiquement à la chanson qui va arriver. Donc j’oublie ces petits films dès l’instant où démarre la chanson.
    Oh mince, désolé Yoann, j’ai bu tout le champagne ! Comme on a passé les frais sur le compte de la société EAQ… ben je me suis pas gêné 🙂

    • Pascal on 2 septembre 2018 at 10:21
    • Répondre

    Je suis un peu comme Eurovista, je ne regarde pas trop les cartes postales. J’ecoute les commentaires de présentation et je me projete deja dans les prestations à venir. Mais je serai très déçu si elles étaient supprimées. Pour moi ça fait partie du folklore.

    • KRIS.B on 2 septembre 2018 at 11:11
    • Répondre

    Si les fans les plus récents s’étonnent de certaines scénettes actuelles, les plus anciens se rappelleront certainement des cartes postales des années 90, où l’artiste bougeait dans tous les sens, en souriant niaiseusement à une caméra fixe et en apparaissant derrière un poteau, tantôt à gauche, tantôt à droite comme dans une mauvaise pub. Un peu à la présentation des Miss France…

    • BretagneLibre on 2 septembre 2018 at 11:23
    • Répondre

    J’ai au contraire bien aimé les cartes postales de cette année. Après, s’il y a des incohérences, dans certains cas, c’est fait exprès, il arrivent au Portugal par une porte quand même 🙂 . C’est je trouve important que le pays hôte montre son patrimoine et sa diversité, donc bravo au diffuseur portugais.

  3. Ma Moustache personnelle dans cette catégorie va droit à Waylon ! Dans le genre activité improbable pour un rockeur tatoué…

    Ceci dit, je ne connais pas Waylon personnellement. Peut-être, une fois rentré à la maison, cuisine-t-il des tartes et de la confiture pour toute sa petite famille…

    • ZIPO on 2 septembre 2018 at 12:23
    • Répondre

    – Moi je regarde toujours les cartes postales car c’est un moment à la fois touristique ( et j’y tiens : ) et comique même si je le reconnais volontiers : pour certains artistes, ça peut tourner au ridicule voire à la farce, mais ils assument tous et c’est très bien ainsi.

    – Quant à la moustache attribuée à Sara Aalto, elle est tout à fait justifiée, mais tout comme Pauly, si elle avait été donnée à Waylon, elle aurait aussi été méritée car la carte postale  » collait mal  » avec la personnalité du candidat.

    ( NB : après tout moi je suis prof et tous les samedis je fais des gâteaux ou des tartes, donc…)

    • Taron on 2 septembre 2018 at 12:49
    • Répondre

    J’avais adoré les cartes postales cette année. C’est certes pas le plus original mais moi je ne demandais que ca, voir les paysages et coutumes du Portugal qui accueillait enfin l’Eurovision pour la première fois. Et ils s’en sont admirablement sortis malgré quelques incohérence comme la tenue de Saara sur un green…
    Mais pour moi la moustache va à iriao. Que fout une fête chinoise dans des cartes postales représentant le Portugal. Ok ça montre la diversité culturelle du pays mais quand la carte postale est diffusée un jour de mai pour le concours alors que la fête du nouvel an a eu lieu en février, il y a un gros decalage!

    • Alexandre on 2 septembre 2018 at 14:12
    • Répondre

    J’ai beaucoup aimé les cartes postales cette année. On découvre bien la culture portugaise, la musique est très sympa et romantique sans être trop luso-portugais et la réalisation était bonne.
    J’ai largement préfère l’introduction du nom des pays et chansons avec les couleurs des algues par rapport à l’année dernière où il y avait un côté amateur.

    Comme cartes postales que j’ai pas super bien aimé, il y a celle de l’Islande dont l’activité renforce un peu le côté gamin du chanteur, pourtant très talenteux.

    A part ça, il y avait de bonnes idées comme Netta qui fait danser les lisboètes, Eugent qui découvre la belle ville d’Aveiro avec son sourire ravageur, Surie et sa tasse de thé ou encore les hongrois qui dégustent des chocolats à leur façon 😉

  4. Hahaha c’est vrai que c’est la loose de faire 3000 bornes pour couper du bois…
    Et effectivement, la carte postale de St-Marin m’a subitement donné envie de fuir le Portugal, en tout cas ce genre d’activités suicidaires… hahaha

  5. Pas terribles les cartes postales 2018 en effet … mais de toute façon, difficile de faire plus créatif que celles de 2014 …

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :