Les Moustaches 2018 – Le lièvre et la tortue

Hier nous avons vu qu’il est possible de ne pas être dans son époque, dans son temps, dans le bon timing… Ah? Attendez… Au temps pour moi, AVANT hier! Et bien voyons aujourd’hui les petites surprises que nous ont réservé les différents classements de cette semaine sainte!

Parce que oui, il y en a qu’on était sur de voir dans les choux (Coucou Eye Cue, coucou la Georgie!) mais il y en a qui nous ont vraiment surpris, voir choqué, outré, sidéré, stupéfait, le cul collé au canapé (ou à la chaise pour ceux qui préfère être mal à l’aise!)… D’un seul cri net et précis, on se revoit, mains devant la bouche, sortant ces deux-trois mots approximatifs « Mais qu’est ce qu’il fout là dans le classement, lui » (ou « elle », si nous parlons d’une gonz’).

Là encore, il y a bonnes et mauvaises surprises! Passons-nous en revue les quelques positions du classement les plus « Whaou Trop Folles »!

Les Nominés sont…

ALLEMAGNE – Michael Schulte

Ou comment faire passer un pays d’une 25ème place à une 4ème en un an!

AUTRICHE – Cesar Sampson

Top 3, premier des Jurys! 9 fois 12 points!

ITALIE – Fabrizio Moro & Ermal Meta

3ème du télévote!!! 3EME!!! A 4 points de Fuego! 5ème en finale!!!

MOLDAVIE – DoReDos

La prestation gag qui fonctionne à mort!

 

IRLANDE – Ryan O’Shaughnessy

On attendait plus le pays un samedi, il nous a ENFIN surpris! Et on l’aime!

FRANCE – Madame Monsieur

Toujours pas le TOP 10 qu’on espérait! Pourtant on avait mis des cierges!

ISRAEL – Netta

« C’est la gagnante, c’est sur! », « Non je la vois pas gagner! », « Bon elle a gagné! »

SUEDE – Benjamin Ingrosso

2ème du Jury – 24 ème du télévote loin derrière la Hongrie, par exemple (je dis ça, hein…)

PORTUGAL – Claudia Pascoal

Tu nous invites mais tu finiras dernière! Bim!

FINLANDE – Saara Aalto

Ca n’a pas que du bon d’être une icône gay! Avant dernière!

IZWOUAEL – L’ISRAEL

 

C’est facile, hein? De déclarer que la gagnante du concours de cette année est Moustache d’Or du meilleur classement! Je vous entends d’ici, me dire que je me suis pas foulé le ptit doigt!

Eh bien détrompez-vous! Car s’il y’en a bien une qui nous aura finalement mis la tête à l’envers, c’est bien Netta: On voyait la victoire venir à des bornes et des bornes, c’était une telle évidence… Et complètement faussés par notre jugement « Gabbaniesque », on s’est dit que c’était une victoire tellement facile qu’elle ne serait pas! Et nous y avons tous été de notre petit commentaire, ici et là, sur l’évidence de sa défaite que le soir venu, pour beaucoup, ça a été la douche froide! Mais force est de constater (le couteau sous la gorge, pour certain!) que c’est une victoire méritée tant l’artiste est talentueuse et surtout singulière. Ces derniers temps, il semble falloir avoir le « petit truc » en plus (non pas « en plume ») pour prétendre à ramener le micro de cristal à la casbah! Et Netta l’a (Ella Elle l’a!)

Alors par vengeance pour cette Chicken Lady, je déclaaaaaare solennellement Netta vainqueuse (oui, oui, tu as bien lu!) du classement le plus inattendu de l’année (oui, tu as bien lu aussi!). Tu ne seras pas d’accord avec moi, mais je te rappelle que c’est moi le commandeur ici!

 

 

(8 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Pascal on 11 septembre 2018 at 08:41
    • Répondre

    Aïe…je crois que tu vas réveiller les gens qui détestent « Toy ». Même si c est bien sûr leur droit…

    Pour ma part c est le flop au televote suédois et le carton autrichien qui sont mes plus grandes surprises 2018

      • Francis A. on 11 septembre 2018 at 13:43
      • Répondre

      Tout à fait d’accord avec toi pour les deux surprises.
      En revanche, je déteste Toy… et c’est bien parce que je déteste ce titre que je savais qu’il allait gagner. Comme je savais que Fuego, que j’aime encore moins, allait se retrouver très haut, mais derrière Israël.

  1. Suis-je vraiment le seul à avoir anticipé les superbes places de l’Allemagne de l’Autriche et de l’Italie?? Même la qualification irlandaise ne m’a pas surpris après que j’ai vu la prestation en direct. Les surprises pour moi étaient plutôt la Suède, le Portugal, la dernière place ukrainienne chez les jurys, et bien sûr la victoire israélienne qui se sentait à plein nez mais que je souhaitais éviter

    • marie on 11 septembre 2018 at 18:19
    • Répondre

    Pour moi les grosses surprises sont
    l’Autriche qui termine 1e des jurys. J’ai été scotché sur le coup quand j’entendais les 12 points se cumuler.
    La 2e grosse surprise c’est la Suède, et je dirai même que c’est une double surprise, le vote des jurys 2e et le vote du public 24e m’ont surpris.

    • ZIPO on 11 septembre 2018 at 20:32
    • Répondre

    – Voilà une moustache que j’aurai bien du mal à décerner car il y a eu beaucoup de surprise dans cet Eurovision 2018 ! Certaines, je les souhaitais comme le vote calamiteux du public pour la Suède, ou alors la victoire d’Israël hélas prévisible malgré le sursaut de Chypre.

    – Mais pour moi, parmi les nominés, ma plus grosse surprise restera la 4e place de l’Allemagne, que je ne comprends pas, que je n’ai jamais comprise et que je ne comprendrai jamais : je suis sidéré mais c’est ainsi. Mes oreilles n’ont pas percuté, point barre !

    • Elio22 on 11 septembre 2018 at 21:45
    • Répondre

    Le vainqueur de l’eurovision tel que tu l’imagine :
    2016 : Une chanteuse à voix avec une ballade pop moderne
    2017 : Un jeune bogoss avec une chanson dramatique électro
    2018 : Une diva grecque sexy qui danse en chantant

    Le vainqueur de l’eurovision tel qu’il est :
    2016 : Une chanteuse qui pleure le destin de ses ancêtres
    2017 : Un crooner qui chante une ballade des années 50
    2018 : Une chanteuse qui fait la poule sur de l’électro-pop

    Les temps sont durs pour les conformistes de l’eurovision 8)

    • Antoine97 on 11 septembre 2018 at 23:55
    • Répondre

    Je ne me rappelle pas avoir dit que Netta ne gagnerait pas perso :p J’ai douté entre elle est Eleni quand j’ai vu la bombe en scène le mardi soir, ça je l’admets 🙂
    Un pays que j’aurais inclus (et pas avec fierté) c’est la Belgique. Parce que là on s’est limité aux finalistes… Mais les motifs qui justifient la présence de l’Irlande dans ces nominations pourraient être les mêmes pour la Belgique mais à tendance inverse. C’est à dire qu’on commençait à s’habituer à la présence du pays en finale et tout laissait prédire que 2018 ne décevrait pas et c’est finalement une mise en scène bien laide qui a tué la chanson. Le total contraire de l’Irlande!
    Mais oui cette moustache est complexe. Je la remettrais à César perso parce que autant une partie gauche du tableau m’était imaginable, autant un top 3… J’en croyais pas mes yeux perso. Et Michael Schulte est pas mal dans le genre.

    • Picasso on 15 septembre 2018 at 10:29
    • Répondre

    Perso le classement de l’Allemagne ne me surprend pas. Chanson émotive et totalement dans l’air du temps.
    Le top 5 de 2018 est logique, j’aurais simplement enlevé l’Autriche pour la remplacer par la République Tchèque.

    Et je ne comprend toujours pas l’engouement pré concours pour la Bulgarie…

    Quand à mon pays, je me demande encore ce qui lui a prit de proposer une mise en scène si pauvre et en total décalage avec sa chanson. Quand tu vois comment la VRT à réussi à « vendre » la chanson de Laura Tesoro, tu te demandes ce qui s’est passé deux ans plus tard !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :