Sep 08

Les Moustaches 2017 (Part 5)

Ra la la… Je ne suis pas un sanguin, comme on dit ! Mon entourage dit de moi que je suis calme et posé, et surtout que je fais preuve d’une grande patience. Mais avouez : on a tous un collègue, un voisin, le fils d’un ami ou la dame de la Poste qui nous sort par les trous de nez… Y’a des gens qu’on aimerait bien pouvoir secouer, deux baffes et retour à la case « maison »…  Et à l’Eurovision, c’est pareil ! Tous les ans, un lot de têtes à claque vient exposer son ego, sa fausse modestie ou son je-m’en-foutisme à l’Europe entière…

Les Nominés sont: 

 

Dihaj prend de la hauteur et annonce l’ambiance : glaciale !

(Ce qu’on aimerait : lui tirer les cheveux et la forcer à sourire.)

Robin Bengtsson, « bogosse-attitude » à outrance.

(Ce qu’on aimerait : lui lancer un verre d’une bonne piquette qui tache au visage.)

Koit Toome, commercial en immobilier de luxe.

(Ce qu’on aimerait : lui baisser son pantalon et voir qu’il porte des caleçons bien trop larges.)

Slavko, lui, son ego, lui même et l’ego de son ego !

(Ce qu’on aimerait : le tondre !)

Manel Navarro, jeunesse indécente !

(Ce qu’on aimerait : qu’il chante faux et qu’il finisse dans les tréfonds du classement… JUSTIIIIICE !)

Agnese Rakovska (Triana Park), rebelle de bas étage…

(Ce qu’on aimerait : la lâcher après minuit dans le Bronx.)

Robin Bengtsson

Il va sans dire que ce choix n’a vraiment pas été simple, tellement j’aurais aimé les prendre tous dans un sac et secouer, secouer, secouer… Mais de tous, c’est le Suédois qui récolte la Moustache de la tête à claque pour avoir trop joué de son « businessman character », archi préfabriqué et qui représente, à mes yeux, tout ce qui n’est pas bon dans la pop suédoise.

Alors, oui, je vous entends venir avec vos groooos sabots et crier au sandale (sabot-sandale, c’est drôle, nan?), à savoir que Manel méritait amplement cette Moustache… Mais la routourne tourne, comme dit l’autre, et le sort du surfeur espagnol nous a déjà vengés : entre la polémique sur sa qualification, sa voix qui ne suit pas et sa dernière place au classement, nous voilà satisfaits et contentés !

Je précise pour les plus sensibles d’entre vous, que cet article est à prendre au 300000ème degré et que jamais, au grand jamais, je n’irais mettre mes plans à exécution. Pour tout vous dire, je viens tout juste de faire un selfie pour vous montrer à quoi je ressemble derrière mon clavier :

(13 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

    • Juju on 8 septembre 2017 at 10:40
    • Répondre

    Entièrement d’accord avec cette moustache. Voilà mon ressenti:

    Ce Bengtsonn est vraiment imbu de sa personne, un parfait narcisse. Il se croit beau, parfait, supérieur… alors que bof quoi… eh redescends mec !! Le pire, c’est que son attitude passait à travers l’écran et ça a eu sur moi un rejet total de la chanson.

    Dans le même genre, le Monténégrin n’est pas mal non plus. Vite trouvez moi une cisaille pour couper cet appendice capillaire 😀 du plus mauvais goût… pour se démarquer, le monsieur s’est construit un personnage à part… un peu comme Conchita Wurst. Mais alors qu’elle apparait comme sympathique, lui parait juste infernal et impossible à vivre. Ce genre de mec « show off » c’est pas mon trip 🙁

    Quant à Manel, booo c’est de son âge, jeune et rebelle, un parfait adulescent quoi 🙂 Je peux faire ce que je veux parce que je suis majeur mais j’ai encore 15 ans dans ma tête 😛

    • Jerem on 8 septembre 2017 at 11:31
    • Répondre

    Ahah j’ai trouver Dihaj fabuleuse, elle etait vraiment dans son personnage

    • marie on 8 septembre 2017 at 11:35
    • Répondre

    Ton selfie est trop chou, mon cher Yoann 🙂

    Oui pourquoi pas pour ta moustache : mais je lui aurai donnée : la moustache du préfabriqué avant tout! Je sais certains vont dire que je suis sévère mais que voulez-vous ? ça m’énerve que quoique présente la Suède, elle finit toujours dans les 5 premiers!

    • Elio22 on 8 septembre 2017 at 12:01
    • Répondre

    Pas surpris, j’avais entendu dire qu’il était assez hautain. Je me rappelle également de Marianne James à l’antenne qui avait dit un truc du genre « Maintenant, la Suède avec Robin Bengtsson, un très beau candidat… Enfin, plus beau que sympathique. » (Elle l’a rapidement rencontré apparemment)

    • pascal on 8 septembre 2017 at 12:17
    • Répondre

    l’attitude de winner autoproclamé de Robin B etait tres enervante et je rejoins Yoann sur son choix. Par contre, au lieu de l’adorable Koit (ca fait bizarre d’ecrire ca!) ou de la perchée lettonne, c’est Jacques Houdek que j’aurai nominé !

    Plus suffisant que lui, tu meurs ! et son coté « vous avez vu je sais tout chanter » me donnait des envies de lui faire un croche patte..

    Enfin un mot sur Slavko. Divertissant intermede mais il aurait dû plus se concentrer sur sa prestation vocale qui etait vraiment insuffisante pour esperer se qualifier…

    • ZIPO on 8 septembre 2017 at 13:09
    • Répondre

    – Mon petit agneau : ça me fait penser à quelqu’un de très proche…

    – La moustache attribuée au suédois n’est pas imméritée mais beaucoup d’autres l’auraient mérités… Il faut dire que chaque nominé était un cas particulier donc difficile de faire un choix et finalement, en réfléchissant bien, je lui aurais donné aussi…

    • Bêta X on 8 septembre 2017 at 13:21
    • Répondre

    Mouais …. Robin mérite bien cette moustache. Et dire que l’an dernier il n’était pas aussi vaniteux avec  »Constellation Prize » et qu’il était tout beau, tout simple, sympa, humble et qu’il n’avait pas la grosse tête … pas comme avec  »I Can’t Go On » cette année. C’est vraiment dommage, j’aurais préféré qu’il reste le même qu’en 2016 🙁

    Perso, j’attribue ce nouveau type de moustache à une autre tête-à-claque … ou plutôt à une tête-de-fesse (a.k.a VS), qui, en plus de ce prix, mériterait aussi un bon d’botte au c** pour irrespect et blague de très mauvais goût Mais bon, inutile de revenir dessus … en plus qu’il ne fait pas partie des représentants de cette année, alors il est hors-jeu, je peux même pas le nominer x)

    Ou sinon Slavko aussi méritait cette moustache … sa prestation en demie était énervante, surtout quand il faisait l’hélicoptère avec sa tresse … même si je rigolais bien quand il le faisait ^^

      • Bêta X on 8 septembre 2017 at 13:33
      • Répondre

      *un bon coup xp

  1. Je ne suis pas tellement surpris que cette moustache ait échue à la Suède pour cette fois, car la chanson était vraiment moyenne et le chanteur était clairement hautain. Il se croit beau et parfait alors qu’il a obtenu un résultat pareil grâce à l’influence de la Suède dans le concours.

    Pays sur-côté, chanson sur-côtée. On parle souvent de la Russie, mais la Suède est bien pire au niveau du matelas de points. Bref, ce n’est pas le sujet. Robin est un personnage assez vaniteux, l’appréciant guère. Bon vent.

    • Alexandre on 8 septembre 2017 at 14:23
    • Répondre

    Je suis d´accord avec cette moustache car j´aime vraiment pas la mise en scène. Je la trouve ringarde avec les ronds de doigt, le jeu des pieds, l´attitude m´as-tu vu etc…
    Et malheureusement, cela révélait le côté trop industriel de la chanson et rendait Robin très peu sympathique.

    Je l´aurais bien donné aux Estoniens également. Ils n´ont PAS DU TOUT le physique de ce type de chansons et on sait que je déteste Verona de tout mon coeur.

    Je trouve Slavko drôle et sympathique mais son élimination est justifiée.

    Sinon, j´aime beaucoup Agnese et Dihaj, l´azérie était ma gagnante personnelle.

    • Mimi2 on 8 septembre 2017 at 18:21
    • Répondre

    D’accord aussi pour cette moustache !

    « Mouais …. Robin mérite bien cette moustache. Et dire que l’an dernier il n’était pas aussi vaniteux avec »Constellation Prize » et qu’il était tout beau, tout simple, sympa, humble et qu’il n’avait pas la grosse tête … pas comme avec »I Can’t Go On » cette année. C’est vraiment dommage, j’aurais préféré qu’il reste le même qu’en 2016  »

    Je te copie-colle Bêta X parce que je pense exactement la même chose ! C’est presque comme s’il ne s’agissait pas de la même personne.

    Je veux bien me dévouer pour la séance de tonte de Slavko 🙂 Rien à faire je l’aime bien, il a chanté comme un pied, il a dansé comme un pied, il s’est ridiculisé mais j’aime bien 🙂 Ça a gâché la chanson qui n’était pas si mal.

    J’suis persuadée que tu ressembles à ton selfie Yo ♥

    • EurovisioneurBZH on 8 septembre 2017 at 18:31
    • Répondre

    Tout à fait d’accord avec ce moustache ! Une vraie tête à claques ce Robin Bengtsson !!!

    • Salvy Jamaladinova on 8 septembre 2017 at 21:28
    • Répondre

    J’aurais attribué cette moustache sans hésiter à Manel, qui est le seul parmi les nominés qui m’éveille quelques sentiments antipathiques. Mais j’me dis qu’il a peut-être quand même une certaine sensibilité, vu qu’il a craqué en nous offrant le plus beau couac vocal de la finale 2017…
    Pour Robin, je suis un peu gêné par tous les commentaires qui le jugent négativement, sous prétexte qu’il n’en fait pas des tonnes avec les fans et les journalistes. Une personne à l’apparence froide n’est pas nécessairement antipathique. Parfois les personnes froides sont plus profondes, droites et courageuses que les personnes ultra-sympa en apparence, qui se révèlent parfois lâches et superficielles. Mais comme nous vivons dans un monde où seule l’apparence compte, paf Robin se retrouve direct emmoustaché !! Sinon j’ai trouvé sa chanson bonne (mais pas exceptionnelle) et sa prestation parfaite vocalement et visuellement.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :