Août 08

Les découvertes de Nico – le grand retour du duo franco-suisse Carrousel !

 

carrousel 6carrousel 3

Amateurs de bonne musique et de chansons françaises, laissez vous embarquer et venez faire un tour avec le duo franco-suisse Carrousel.qui est de retour après être resté plus d’une année dans le silence.

Un groupe original et talentueux que je vous présentais en juillet 2013, ici sur ce blog et qui comme par hasard, avait été sélectionné quelques mois plus tard par la RTS pour tenter de nous représenter en 2013 à Malmö.

Il faut dire que c’était loin d’être une mauvaise idée,  bien au contraire  la chanson qui avait été choisie    » j’avais rendez-vous  » était vraiment de bonne facture et présentait de très bons arguments pour espérer faire un bon résultat en Suède.

Sauf que voilà, l’Armée du Salut s’était imposée avec brio , devant le duo  avec il faut le dire, une chanson qui semblait totalement taillée pour l’Eurovision  » You and Me » et faite pour renouer la Suisse avec le succès.

Mais c’était sans compter sur un problème de taille qui a bien failli disqualifier notre pays si ce dernier ne s’était pas plié aux exigences de l’UER:

A l’Eurovision, on ne s’improvise pas artistes sur une simple idée incongrue,  Il y a des règles et il faut les respecter à la lettre.

En effet, le choix suisse cette année-là  fut passablement controversé et animé par de virulantes polémiques à propos de la participation de l’Armée du Salut dans un tel concours. Le caractère religieux dérangeait mais c’était surtout leurs soit disant propos homophobes qui ont fait monter au créneau un bonne partie de la communauté gay qui faisait l’appel au boycott de la Suisse si elle décidait de confirmer sa participation avec ce groupe.

Le verdict est vite tombé à travers une interdiction formelle et plutôt menaçante de la part de l’UER de chanter avec leur uniforme et sous leur nom de salutistes., La télévision suisse-allemande SRF qui avait validée leur participation sans même se préoccuper de vérifier si elle était autorisée,  s’est alors retrouvée dans une sacrée tourmente.

C’est un peu étonnant mais elle prétendait de ne pas être informée à ce sujet et qu’elle avait sans le vouloir, totalement occultée le règlement en vigueur qui proscrit clairement toutes formes de propagande et de prosélytisme.

Clouée au pilori, la SRF ne pouvait pas renoncer au choix du public suisse, qui avait voté en masse. Elle proposa alors une alternative en décidant de changer le nom de la troupe et profita par la même occasion,  de relooker tous les membres actifs de cette fanfare pour créer un groupe Pop-Rock improbable, Takasa.

Un concept un peu baclé qui n’avait plus vraiment de sens et qui faisait surout perdre totalement.l’dentitié même des participants qui dans l’idée de départ, auraiient dû faire le buzz à l’Eurovision.

Pourtant, la chanson restait malgré tout prometteuse et leur clip était plutôt sympa,  Cependant leur live en Suède ne réussit pas du tout  à convaincre les jurys internationaux,

En effet , ce pseudo groupe ephémère offrit une prestation digne d’une chorale d’amateurs. Le tout manquait cruellement de complicité et de conviiction pour espérer se qualifier en finale.

Peu de temps après leur élimination, lorsque nous découvrîmes les résultats de la DF, ce fut tout de même une agréable surprise de constater que la France avait attribué 10 points à Takasa et que ces derniers obtenaient tout de même la 5ème place au télévoting.

Une fois de plus, la Suisse devait se rendre à l’évidence  qu’avec ces artistes encore amateurs,  on avait pas vraiment mis toutes les chances de notre côté,  « You and Me  » était pourtant une bonne chanson qui avait été beaucoup appréciée  mais c’est principalement à cause d’une interprétation blafarde du groupe que tous nos espoirs de qualification ont volé en éclat.ce soir-là.

Après ce nouvel échec pour notre pays, on pourrait regretter amèrement l’absence de Carrousel en Suède qui aurait peut être mérité de prendre la place de l’Armée du Salut. On ne le saura jamais mais il est fort probable que notre duo se serait qualifié en finale, Quoi que l’on dise, pour moi *J’avais rendez-vous  » était la meilleure chanson et je l’aime toujours autant.

Aujourd’hui , Sophie et Léonard sont toujours là, ils viennent de sortir leur nouvel album  » l’Euphorie » qui fonctionne plutôt bien. Voici leur dernier clip, une chanson qui ne mange pas de pain et qui ne fait pas non plus des étincelles.  Mais l’ensemble s’avère très sympa.avec un titre un peu casse gueule  » la Falaise ».

 

Une mise en scène assez drôle oû nos chers et tendres aînés sont mis en valeur grâce à leurs espiègles performances sportives

 

Voici un extrait de ce que j’avais écrit à propos de notre talentueux duo et c’est sans doute grâce à leur dimension très humaine qu’il se sont retrouvés en 2ème place lors de la finale nationale  2013 à Kreuzlingen.

Sur des airs d’accordéon, on se laisse aller au voyage, inspiré par une musique à la fois suisse et française, avec des résonances du Jura local et d’airs bretons.

A travers une belle et sincère complicité, ce duo arrive très vite à nous captiver dans leur monde magique. Encore une belle découverte d’artistes qui pourraient représenter à la fois la Suisse et la chanson française à l’Eurovision. Maintenant que l’on sait que l’Eurovision va reprendre une dimension plus humaine, ces deux-là peuvent faire changer les choses et ainsi faire renaître les belles ritournelles françaises.

Leur chanson  » j’avais rendez-vous » où ça,  en finale ?

 

Pour être malgré tout équitable et ne pas faire de jaloux, rédécouvrons « You and Me » du fabuleux groupe Takasa que j’ai renommé depuis  » Ta ka savoir chanter  » Mdr.

 

Et pour ceux qui ne connaissent pas encore Carrousel, voici leur histoire

Eté 2007, Volonne, Sud de la France. Elle était venue d’Auvergne cueillir des nectarines gorgées de soleil. Il était descendu de Suisse prendre un rayon du même astre. La récolte a été belle.

Au marché, un air d’accordéon se fait entendre d’une terrasse, celui de Sophie Burande. Juste quelques notes, mais une telle émotion. Léonard Gogniat y était pour jouer quelques airs aux passants. Là, ils ont déjà échangé leurs instruments.

Une énergie commune et plein de projets. Ecrire des chansons, des textes et jouer. Jouer encore, avec les mots, avec les notes. Jouer de la voix, de plein d’instruments. Se lancer à découvert, s’élancer pour la grande traversée… et ramer beaucoup. Mais vivre.

CARROUSEL est né. Une formation avec Sophie (chant, accordéon, guitare, mélodica, kalimba… ) et Léonard (chant, guitares, accordéon, ukulélé… ), complétée par Thierry Cattin (batterie et cajon) et Christian Bron (basse).

Après avoir remporté le Tremplin Lausanne RadioActive (sur 150 groupes) et le prix du public de la Médaille d’Or de la Chanson (avril 2009), CARROUSEL sort son premier Maxi 3 titres, largement diffusé sur les radios.

Il étoffe aussi son répertoire et tourne dans les grands festivals (Rock Oz’Arènes, Chant du Gros) ou à l’Usine à Gaz de Nyon. Il ne néglige pourtant pas les lieux plus intimistes, ni les fêtes populaires. La présence scénique des quatre musiciens, faite de connivence et d’enthousiasme, rayonne.

 Une musique à déguster comme on goûte égoïstement les friandises à la fête foraine, en les laissant fondre sur la langue. Mais une musique qu’on aime aussi partager, une barbe à papa douce et piquante à la fois.

Autant ritournelle qu’introspection, une poésie qui explore la vie dans ses couleurs, celles qui nous traversent comme des courants d’air.

Ca devrait nous suffire, du silence pour s’y croire… mais c’est tellement plus beau en chanson. (E. Wüthrich)

 

Un autre titre de 2012 que j’aime particulièrement   » En équilibre »

Un retour de Carrousel  à l’Eurovision ?  je n’y crois pas trop mais pourquoi pas, même si leur univers est ailleurs

Mais je me dis qu’avec l’évolution que prend le concours chaque année, ce groupe pourrait totalement avoir sa place et remporter un franc succès. Un nouveau défi est à leur portée à eux d’évaluer désormais si l’enjeu en vaut la peine !

Leur nouvel album est intéressant, même si je trouve l’orchestration et les arrangements un peu plus standards mais fort heureusement,  l’émotion est toujours au rendez.vous, Une chance d’avoir conservé une touche d’accordéon car c’est tout de même leur marque de fabrique qui fait aussi leur succès.

L’Euphorie, leur dernier opus est à découvrir et à écouter avec beaucoup d’attention, On reste tout de même dans leur univers coloré et magique.

Carrousel aime avant tout la scène, c’est pourquoi il continue de se produire régulièrement lors de nombreux festivals en Suisse en France et même au Québec,

A découvrir lors d’un mini concert au réputé Nordportal de Baden

voici leur site internet

http://www.carrousel-musique.com/index.php/fr/


carrousel 1
carrousel 2carrousel 4

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :