«

»

Août 23

Le Vainqueur du Mercredi – n°12 : Duels de duos !

Toute la Saison 2017, vous avez voté sur notre site, avec méthode et conscience. Vous avez même répondu à une flopée de questions subsidiaires aussi idiotes que mal fichues. Chaque mercredi, jusqu’à la rentrée, nous reprenons l’une d’entre elles et revenons sur les dernières éditions de l’Eurovision. C’est le « Vainqueur du Mercredi » !

La semaine passée, vous aviez couronné Grande Amore comme votre chanson eurovisionesque de pop-opéra préférée. Aujourd’hui, explorons le côté eesti de la Force. En date du 5 mars dernier, vous étiez deux à être convaincus que l’Estonie ne se qualifierait pas pour la finale kievienne. Qui êtes-vous ? Les nouveaux Nostradamus ? Manifestez-vous dans les commentaires !

Là-dessus, question subsidiaire ! Vous avez été plus de 140 à vous exprimer sur les duos envoyés par l’Estonie à l’Eurovision.

Question subsidiaire : lequel de ces duos estoniens est votre préféré ?

View Results

Loading ... Loading ...

65% d’entre vous ont été marqués à jamais. Ce sont nos douzièmes vainqueurs du mercredi : Elina Born et Stig Rästa !

Stig Rästa a été membre de plusieurs groupes : de 2002 à 2006, Slobodan River, puis, depuis 2006, Traffic et depuis 2010, Outloudz. Stig participe à sa première sélection pour l’Eurovision en 2009, inaugurant l’Eesti Laul. Il est l’auteur de See päev, chanson qu’il interprète avec son groupe Traffic. Ils terminent deuxième, derrière Urban Symphony. Stig revient en 2011, cette fois avec Outloudz. Son I Wanna Meet Dylan termine lui aussi deuxième, derrière Getter Jaani. En 2013, Stig compose Enough pour Elina Born. La chanteuse terminera huitième en finale. Stig revient à l’Eesti Laul l’année suivant, avec Traffic et Für Elise. Ils terminent troisième en finale. 2015 sera enfin l’année de la victoire pour Stig. Fait remarquable : c’est la première fois qu’il est l’interprète principal de l’une de ses chansons. En 2016, Stig compose Play pour Jüri Pootsmann et remporte pour la seconde année consécutive l’Eesti Laul. Hélas, Jüri écope de la toute première dernière place de l’histoire de son pays à l’Eurovision. En 2017, Stig compose In or Out pour Elina. La chanteuse termine cette fois dixième et dernière en finale.

Elina Born a un parcours musical intimement lié à celui de Stig. Et pour cause, puisqu’il est son mentor ! C’est lui qui découvre la jeune fille sur YouTube, en 2012, dans une vidéo où elle reprend Christina Aguilera. Il l’épaule ensuite, lorsqu’elle s’inscrit à la cinquième saison de la Nouvelle Star estonienne. Au terme de neuf semaines, Elina termine deuxième, derrière Rasmus Rändvee. Vous l’avez lu ci-dessus : l’année suivante, elle participe pour la première fois à l’Eesti Laul, avec Enough, qui deviendra son premier single. Elle poursuit avec son premier numéro un, Miss Calculation, puis, Mystery. Deux ans plus tard, sonne son heure de gloire eurovisionesque, celle que vous aimez tant et qui reste gravée dans votre mémoire. Elle sort alors son premier album, un éponyme, porté par Kilimandjaro. Elle revient à l’Eesti Laul, cette année, mais doit s’effacer devant un autre duo.

Stig et Elina seront-ils au rendez-vous l’an prochain ? Espérons que ce soit pour le meilleur, car depuis leur passage, l’Estonie traverse une période de vaches maigres. Sur ce, rendez-vous la semaine prochaine pour esquisser les contours d’un futur hypothétique !

 

(9 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Yoann B.

    Il y a eu une période, juste avant le concours de Kiev, où cette chanson m’a obsédé. Je ne saurais pas dire pourquoi…
    L’orchestration, les voix, la mise en scène à Vienne… C’est un petit bijou, cette chanson. Surement trop sous-estimée, même si elle a fait un plutôt bon classement.

    1. pascal

      moi aussi j adore « goodbye to yesterday ». c etait elegant, agreable à l oreille et il y avait une belle alchimie sur scene. J’ai écouté ensuite l’album d’Elina sans ressentir la même emotion.

      J’ignorais qu’elle avait deja croisé la route de Rasmus Randvee. Celui ci a eté pour moi une belle decouverte et j aimerai que, seul ou avec son groupe, il puisse porter les couleurs de son pays sous peu..

  2. J-F

    « …écope de la toute première place de l’histoire de son pays à l’Eurovision… ». Il me semble qu’il manque un mot…Car d’abord, l’Estonie avait gagné en 2001, l’un des mystères insondables du concours…Ensuite, on écope d’une victoire ? Pour Salvador Sobral, peut-être mais on s’en réjouit plutôt.

    Mon cher Pauly, on a compris que Jüri Pootsmann a obtenu l’inédite dernière pays de ce pays balte.

    Je ne cherche pas à dénigrer les fautes, ni les omissions. Je dis juste que la phrasé tournée dans ce sens m’a amusé.

  3. steven

    Tanel et Dave , les vainqueurs injustifiés!!!!Kolt et Laura les éliminés injustifiés……vraiment l Estonie envoie soit du trés bon ou du trés mauvais et le résultat n est pas toujours celui que j ésperais.

  4. Salvy Jamaladinova

    J’aime beaucoup aussi « Goodbye to yesterday », un titre solide qui a d’ailleurs connu un joli succès commercial mérité, y compris à l’international. Mais j’ai horreur de leur visuel à Vienne, cette »disparition » de Stig de la scène je ne m’y ferai jamais ! C’était mou et froid sur scène, il y a quelque chose qui pour moi ne prend pas. Dommage car avec un visuel réussi -style The Common Linnets- je suis sûr qu’ils auraient eu beaucoup plus de points.

    1. pascal

      tu as raison, à la télé ca rendait moyennement. Par contre sur scène c’etait pas mal fait.

      Mais comme les votants sont à 99 % devant leur ecran, ca a pu pénaliser Stig et Elina en effet.

  5. Antoine97

    L’issue de ces votes était assez prévisible. « Goodbye to yesterday » est pour moi la seule bonne chanson présentée par un duo estonien. Mais même là je n’ai jamais compris la position du pays dans les sondages peu avant l’édition à Vienne. La chanson est de très bonne facture, les interprètes le sont tout autant mais ce n’était pour moi à aucun moment assez marquant que pour faire un top 5. Et la mise en scène, la petite larme ne pouvaient pas aider^^ Une 7è place est tout à fait convenable à mes yeux, c’est là que j’imaginais finir le duo 🙂
    Je ne désire pas spécialement revoir Elina au concours (à moins d’une chanson qui en claque) ni même Stig en tant qu’interprète par contre en tant que compositeur je dis pas non. Les « Eesti Laul » de ces dernières années ont montré que le pays en avait encore sous le pied, il suffit juste de faire les bons choix.
    Si je devais tout de même choisir un ancien candidat pour revenir au concours je prendrais sans aucune hésitation Urban Symphony (tout entier, pas juste la chanteuse). Ce moment de 2009 était magique!

  6. ZIPO

    – C’est en effet le duo le plus performant de l’Estonie : je n’aurai pas fait un autre choix et j’aurais souhaité qu’ils arrivent plus haut dans le classement final…

    – L’Estonie possède des interprètes de qualité mais le public qui vote pour leur représentant n’a pas toujours fait les bons choix…

    ( NB : et moi non plus, je le confesse : j’avais adoré Play de Jüri Pootsmann que j’avais mis en 2e position de sa demi-finale et il a fini dernier ! Quand je vous dis que mes goûts sont bizarres…)

    1. Francis

      Comme toi, j’ai beaucoup aimé cette chanson, que je classais d’ailleurs en tête jusqu’au grand soir où la remarquable performance d’Il Volo me l’a fait reléguer à la 2ème place. Pour moi, tout est parfait dans ce titre, même la mise en scène… que je n’ai vue, il est vrai, que sur mon écran de télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>