Oct 09

Le Kazakhstan lorgne sur une participation à l’Eurovision

Le Kazakhstan, par le biais de KazMedia Ortalygy, est en négociation pour devenir membre actif de l’UER. La principale raison : le pays souhaite depuis très longtemps participer au Concours Eurovision de la Chanson.

Le pays d’Asie avait déjà fait plusieurs demandes auprès de l’organisme européen, mais sans succès. En cause les exigences de l’UER : le pays de l’ex Union Soviétique ne répondait pas à certains critères obligatoires pour devenir membre actif. Pour faire partie du « club », il faut employer les services de l’UER, payer (et souvent cher) des droits de diffusion et posséder des installations techniques avancées.

Le Kazakhstan, qui considère le Concours Eurovision comme un événement médiatique majeur, n’avait pas les ressources nécessaires pour répondre à de telles exigence… jusqu’à récemment.

Zhanar Shalbayeva, la directrice de KazMedia Ortalygy, est optimiste. Selon ses dires, le travail sur l’introduction du Kazakhstan dans l’Union européenne de radiodiffusion est actuellement menée. Elle ajoute que Kazmedia Ortalygy est techniquement équipé pour répondre à toutes les normes internationales et que cela permettra aux médias du Kazakhstan de se déclarer au niveau international.

Parallèlement à cette demande, le diffuseur attend également une réponse sur son adhésion à l’Asia-Pacific Broadcasting Union.

source : m.bnews.kz

(6 commentaires)

Passer au formulaire de commentaire

  1. Encore un pays de plus… ça risque d’être très assez folklo tout ça, personnellement , j’aimerais mieux voir le retour du Luxembourg et l’arrivée du Liechenstein qui pourrait reprendre les récalés de la sélection suisse , mais que les bons !

    Et puis Monaco et Andorre, certes ces deux pays n’ont pas trop brillés à l’Eurovision ces dernières années, mais pour moi ce n’est qu’une question de choix des artistes et des chansons, On oublie la Coco Dance et on devient sérieux ! on va puiser par des artistes en France ou en Italie pour Monaco et également en France et en Espagne pour Andorre . ces deux principautés sont bien trop petites pour pouvoir avoir un vivier d’artistes conséquents !

    A quand l’arrivée des républiques indépendantes suivantes, le Tadjikistan, le Kirghistan, l’Oubékistan, le Turkménistant, L’Osétie du Nord, la Mongolie et la Tchétchénie ?

    .

  2. Pour info, une chanson ne peut participer à plusieurs sélections, du coup dommage pour le recalés.

    1. Merci Frish pour l’info mais je le savais, c’était une boutade, non mais par contre, le Liechenstein pour tout de même se servir de jeunes talents suisses qui ont tenté leur chance sur la plateforme SF mais avec une autre chanson par exemple !

      Mais bon je ne sais pas si on verra vraiment le Liechenstein un jour à l’Eurovision, c’est trop petit et cette principauté qui est certes indéependante, est tout de même très influencée par la Suisse, cela commence par la même monnaie, le franc suisse !

  3. Pour moi le Kazakhstan n’est pas en Europe mais bon … okay, c’est en Eurasie Centrale! 😉

    • Antoine on 11 octobre 2012 at 19:01
    • Répondre

    De toute façon, en théorie, il ne peut pas y avoir plus de 45 pays dans le même concours… On en aura probablement 44 cette année, donc on va bientôt être complet quand même ! Si Monaco revient, ou si le Vatican arrive avec Les Pretres feat. Verka Serduchka
    Et puis alors, avec le décalage horaire, si on faisait l’Eurovision à Astana, ce sera minuit chez eux ! hahaha
    En plus, entre vote d’amitié d’ex-URSS + Solidarité turcophone Azerbaïdjan/Turquie… Ouh la la ! Ca va en chambouler des choses !

    Et qui signe pour une finale nationale kazakhe à 48 chansons à 15 heures un dimanche ! miam miam !

    1. Plus ces pays participent en grand nombre, et plus les points géopolitiques seront partagés entre eux, et moins ils auront de chances de gagner… sauf s’ils ont une bonne chanson, bien sûr.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :