Le « Happy Hour » de Sakis – #87

Et si nous reprenions notre série « Que sont nos Eurostars devenues » ? Revenons ensemble sur la carrière et le parcours d’interprètes ayant marqué de leur empreinte l’Eurovision. Et aujourd’hui, prenons la route de la Suède, avec un groupe flamboyant et électrique : BWO.

De son nom complet Bodies Without Organs, le groupe a été fondé en 2003. Il est composé de trois membres : Marina Schiptjenko, Martin Rolinski et Alexander Bard (ci-dessus, de gauche à droite).

Aux origines de BWO, Alexander était déjà membre du fameux groupe Army Of Lovers. Après avoir auditionné différents chanteurs, Alexander recrute Martin, ancien participant du Popstars suédois, et Marina. Tous trois demeurent cependant libres et poursuivent leurs propres carrières en-dehors du groupe.

BWO sort son premier single en mai 2004, Living In A Fantasy, avec un succès modéré.

En décembre, ils sortent leur premier album, Prototype, qui est positivement remarqué. Leurs singles Sixteen Tons of Hardware et Sunshine In The Rain se hissent plus haut dans les classements suédois.

En 2005, ils participent pour la première fois au Melodifestivalen, avec Gone. Ils sont cependant éliminés en demi-finale.

2006 est l’année de la gloire pour BWO. Ils reviennent au Melodifestivalen avec Temple Of Love et terminent deuxièmes en finale, derrière Carola.

La chanson devient cependant numéro un des ventes, tout comme leur deuxième album, Halcyon Days, porté notamment par We Could Be Heroes.

En 2007, ils rééditent partiellement leur succès, avec le single Save My Pride et leur troisième album, Fabricator, qui se hisse en sixième position des ventes.

En 2008, ils participent pour la troisième fois au Melodifestivalen avec Lay Your Love On Me. Ils finissent troisièmes en finale. La chanson atteint la deuxième place des ventes et emmène avec elle leur premier best-of.

En 2009, ils reprennent d’assaut le Melodifestivalen avec You’re Not Alone. Ils échouent en Andra Chansen.

Ils sortent alors quatrième album studio, Big Science, accompagné du single Right Here Right Now.

En 2010, le groupe décide de se séparer. Alexander Bard rejoint le projet Gravitonas, puis reforme Army of Lovers pour le Melodifestivalen 2013. Il se consacre à présent à la politique et à l’écriture d’ouvrages sociologiques et philosophiques.

Marina Schiptjenko reprend le chemin de sa galerie d’art à Stockholm. Quant à Martin Rolinski, il se lance en solo. En 2012, il sort un premier single, Blame It On A Decent Matter, sans grand succès.

Il tente alors sa chance au Melodifestivalen 2013 avec In And Out Of Love. Il est éliminé à l’Andra Chansen.

Ensuite, il se consacre à sa famille et ses deux filles, ainsi qu’à sa carrière de consultant en ingénierie informatique. En 2017, il remonte sur scène, à l’occasion des concerts We Are Voice.

Sur ce, passez un bon dimanche et à la semaine prochaine !

(2 commentaires)

  1. J’adore les BWO et j ai suivi ensuite Martin Rolinski. Sa tentative au Mello 2013 était très prometteuse .

  2. Qu’est-ce que j’ai aimé les BWO ! À l’époque, j’écoutais leurs chansons en boucle…

    En 2006, j’avais suivi pour la première fois le Melodifestivalen et j’aurais bien voulu qu’ils l’emportent…

    Ah la la, tout ça ne nous rajeunit pas, ma bonne dame…

    PS : bon, j’étais aussi fasciné par l’incroyable beauté de Martin Rolinski. Surpris de découvrir avec une décennie de retard qu’il est aussi ingénieur en informatique…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

%d blogueurs aiment cette page :